Signification rêve

Conflit avec ma soeur

Bonjour,

Alors le rêve suivant est en 3 parties :

1/ J’appelle au téléphone ma sœur pour récupérer les clés de l’appartement car je suis a l’extérieur (dans le rêve on vit ensemble). Elle me dit qu’elle ne veut pas, alors je m’énerve, je lui crie dessus (très en colère) comment elle peut oser me laisser comme ça dehors...

Elle me dit qu’elle ne veut pas car je suis trop contrôlante avec elle, que je la domine je crois (dans la réalité c’est vrai que je suis comme ça avec elle, toujours a lui dire comment et quoi faire parce que j’ai l’impression qu’elle est fragile, elle est un peu dépendante des autres et est facilement en détresse).

Et moi je n’entends pas ce qu’elle me dit je continue a lui crier dessus en lui disant mais comment elle ose me laisser dehors après ce que j’ai fais pour elle (un truc comme ça). Je me retrouve face a elle, je suis très en colère contre elle je me sens trahie...je suis debout et elle assise...

Et là elle se met a pleurer désemparée (comme elle fait dans vie souvent elle pleure pour rien, très fragile) je la regarde je la trouve immature, trop fragile et je lui dis comment elle ose me mettre, sa sœur, dehors comme ça sur un coup de tête pour des broutilles...

2/ Je n’ai pas la même tête et je sais que je suis avec ma sœur qui a une autre tête aussi (dans le rêve on est moins jolies que dans la réalité quand même).

Elle est avec un homme, ils vont je ne sais où... moi je viens avec eux, je me demande ce qu’elle fout avec ce type, il est grand et a le visage impassible qui n’exprime rien et froid...

Et puis on se retrouve dans une pièce et cet homme me pénètre, on couche ensemble (je ressens sa pénétration et ça me fait mal, je ne ressens aucun plaisir). Ensuite, une fois terminé, je me sens sale, souillée, vraiment je me sens mal, je me demande comment j’ai pu laisser faire ça. Cet homme, je me dis qu’il a des rapports sexuels avec moi et ma sœur. Je demande a ma sœur comment elle a pu se laisser pénétrer (alors que c’est pas elle qu’il a pénétrée mais moi...) comme une victime. Je me sens vraiment salie, j’étais dégoutée de moi et de ma sœur d’avoir laissé produire une chose pareille... (dans la réalité je refuse les relations sexuelles avec pénétrations).

3/ J’ai toujours une autre tête et je rentre dans une grande salle avec des personnes et la une jeune femme me dit waw j’aime trop tes cheveux !

Je la vois au départ avec des cheveux un peu en mauvais état... elle me dit que depuis qu’elle ne lave plus ses cheveux tous les jours ils sont devenus plus beaux. Et en effet ses cheveux changent et deviennent plus beaux (c’est vrai que depuis quelques temps j’ai arrêté de me laver les cheveux tous les jours et du coup j’utilise moins le sèche cheveux qui aurait tendance a les abîmer un peu, mes cheveux sont devenus plus forts et beaux).

PS :

Quelques pistes (peut être) :

Je reconnais 2 parties en conflit (PS : j’ai modifié votre texte et le lien proposé, ce conflit entre parties entrant directement dans la psychologie jungienne d’imagination active, étant passionnante en soi, et dépassant largement le contenu partagé trop simplificateur à mon avis) :
- l’une est ma partie dominatrice (avec la blessure d’être trahie), représentée par moi (avec l’émotion : colère) dans le rêve
- opposée a ma partie dépendante (avec la blessure d’être abandonnée) représentée dans le rêve par ma sœur (avec l’émotion : détresse)

Et je reconnais l’homme qui me plait en ce moment dans ce rêve par son coté impassible. Le rigide donc (avec la blessure d’injustice) et c’est vrai que son coté qui montre rien de ses sentiments (il m’a dit au début quand on s’est connu qu’il faisait froid de prime abord) son coté comme ça me pousse a me méfier a ne pas lui faire confiance.


Je n’ai rien à ajouter sur la compréhension globale du rêve, car vous l’avez parfaitement compris, votre sœur dans le rêve est une partie de vous-même, celle qui est contrôlée par la partie que vous identifiez comme vous-même, comme votre conscience, votre Moi.

Aussi, votre sœur me semble pouvoir être votre féminin en devenir, "immature, trop fragile", mais en notant que c’est elle qui au début est à l’intérieur, alors que vous restez à l’extérieur de votre propre maison. Vous êtes en dehors de vous-même, non incarnée.

Et cette interprétation est fortement influencée par vos précédents rêves : après avoir cherché votre masculin, aussi agressif soit-il, une fois celui-ci reconnu, différencié, vous pouvez, par différence, voir sous un autre jour... votre féminin. C’est votre véritable féminité qui est apparue dans ce rêve, celle qui est avec un homme évidemment (son complément, l’animus, alors que vous, dans ce rêve, êtes seule...), et qui vous a mise dehors, car vous la terrorisez.

Et à quoi vous amène cette sœur : à partager son homme à elle. Forcément cet animus est "froid", "impassible", où trouverait-il sa chaleur. Et, vous le dites d’une façon assez crue, il vous pénètre. Je pense qu’il faut voir là une acceptation de la position passive, féminine, et donc une reconnaissance de cette féminité, par identification à la sœur dont vous prenez ici la place.

Et si ce rapport sexuel est insatisfaisant, c’est qu’il va vous chercher beaucoup plus loin. Vous écrivez : "dans la réalité je refuse les relations sexuelles avec pénétrations". Forcément, cette pénétration, même dans le rêve, est douloureuse, car elle vous ramène à un sentiment très dégradé de vous-même. Il a fallu que vous soyez moins jolie que dans la réalité, au début de cette seconde partie, pour que cette pénétration soit possible. Ce rapport sous enlaidit. Vous devenez honteuse. Et la honte effectivement a à voir avec les blessures narcissiques (contrairement à la culpabilité plus oedipienne), le sentiment de saleté ressenti à la période anale. Mais ce blocage, jamais abordé jusqu’alors, cette angoisse de la pénétration, ne peut pas s’expliquer aussi simplement que sur la page vers laquelle vous proposiez un lien. C’est un véritable nœud ! Mais faites confiance à l’inconscient, regardez comment il vous mène, l’évidence de son cheminement, et donc de votre conscience...

D’ailleurs, voyez comme cette pénétration symbolique (accepter son féminin et le laisser pénétrer par son masculin) conduit, contrairement à vos émotions immédiates, à une plus grande beauté intérieure : vos cheveux, symbole récurrent dans vos rêves pour dire la féminité, sont plus beaux qu’avant.

"plus forts et beaux" : oui, les deux vont ensemble, plus beaux pour le côté féminin, plus fort pour le côté masculin. Après cette introduction particulièrement prometteuse (le mot "conflit" dans le titre laisse prévoir une évolution, car on ne progresse pas sans conflit intérieur), cette conclusion du rêve est pleine de promesse.



Posez une question ou complétez cet article
  • 1er juillet 2015

    Bonjour,

    Oui je connaissais déjà cette methode Jungienne (j’ai commencé a m’interesser a Jung et les reves vers l’age de mes 21ans) qui consiste a laisser librement exprimer les differentes facettes de soi dans l’imaginaire, il m’arrive de l’utiliser... et justement avant ce rêve la veille j’avais fais un "travail" d’imagination de ce type ce qui a peut etre déclenché ce reve...

    Merci pour votre eclairage :)

    • 4 juillet 2015

      Dans ce rêve je laisse penetrer un homme dans mon âme... et cet homme au visage "impassible"= qui est maître de ses emotions...peut Vous représenter puisque vous avez le recul de l’analyste...

      Et si on regarde ma reaction dans ce rêve lorsque je finis par me laisser conduire par ma partie fragile et dependante (ma soeur) et bien cette penetration dans mon ame je la vie mal (ce qui risque d’arriver a l’avenir) et je me sentirais très mal...

      Peut etre que le but de ce rêve est de me prenvenir qu’une part de moi fragile (ma soeur) agirait contre moi puisque je ne l’ai jamais reconnue et ecouter jusque là... et que puisque je ne l’ecoute pas alors elle se rebellerait pour agir contre moi, en laissant cette penetration de l’ame se faire, parcque dans ce reve je me sentais vraiment mal après... Mais j’ai decidé de reconnaitre cette partie de moi, composer avec elle pour faire en sorte de ne plus être la cible de ma fragilité (qui agirait a mon insu)

      Voilà pourquoi j’hesitais concernant votre proposition.

    • 4 juillet 2015

      Oui, cette partie fragile est agissante en vous, car toute faiblesse, tout déséquilibre, pousse à une prise de conscience, et se répète pour que celle-ci puisse se faire. Le constater ainsi, c’est affirmer la fonction transcendante de l’inconscient, qui cherche la conscience pour pouvoir s’incarner. Mais cet inconscient n’est jamais mauvais, n’agit jamais contre le sujet, c’est un principe de base.

      Il en est de même d’un analyste. Celui-ci n’est pas un être sans émotion, bien au contraire si sa proche analyse l’a conduit suffisamment loin. En revanche il est vrai que, comme le temps d’un rêve, c’est l’analysant qui lui est important durant le temps d’une séance. Ce sont alors les émotions de l’analysant qui sont à recevoir en priorité, pour pouvoir les renvoyer en miroir. Ce qui demande à l’analysant aussi d’apprendre à recevoir... ce qui n’est pas aussi simple qu’on le croit parfois (en analyse évidemment, mais aussi dans la relation parents-enfant évidemment, puis, plus tard, en amour).

      Ce rêve parle peut-être aussi de cela. De la position passive, de l’acceptation de cette passivité que vous associez à la faiblesse et à la peur.

    • 4 juillet 2015

      D’accord je comprends nettement mieux, mais alors pkoi ce sentiment d’être souillée après ? Je me sentais vraiment comme une prostituée (=qui se fait exploiter), comme une femme vidée de toute sa dignité ??

      Pourquoi cette impression vraiment forte ?

    • 4 juillet 2015

      Il me semble que vous l’expliquez : si je comprends bien, dans la réalité, vous refusez la pénétration, aussi comment l’accepter dans un rêve autrement que comme une souillure ?

      Ensuite, la raison de ce sentiment, de cette association entre pénétration et perte de dignité (vous dites "femme vidée", et la phrase se poursuit certes mais l’image est déjà très signifiante, comme une perte de féminité, de substance) ? Il y aurait des pistes, des possibles, des théories... Mais il y a vous et votre histoire, et cette vérité, personne d’autre que vous ne peut l’approcher. Et je trouve que vos rêves vous y mènent lentement, vous ne trouvez pas (le masculin, la relation au père, la méfiance envers les hommes, le besoin de maîtrise du lien...) ? Et il est vrai que je vous ai proposé un autre chemin.

    • 4 juillet 2015

      à présent tout est clair, merci :)

      (sinon par rapport a votre proposition ça pourrait se faire mais après cet été... ça me laisse le temps de me préparer et de m’y faire doucement a cette idee)

    • 4 juillet 2015

      ...Enfin je ne sais pas, je sais plus le mieux c’est que dès que je le sens sera de vous le faire savoir le moment voulu (je ne veux pas faire de promesses en l’air)

    • 4 juillet 2015

      Il n’y a pas de promesses à faire, car au final la demande doit venir de vous, je me suis mis à votre disposition, et je le reste.

Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact