Signification rêve

Rêver de faire l’amour avec son frère

Dans une assemblée où il y avait du monde, je voyais les couples Obama et Rommey qui s’embrassaient et l’un avait un coran et l’autre une bible et les gens étaient en joie. La foule les acclamait.

Dans une cours, j’étais avec ma sœur et ses enfants et d’autres personnes. Sa fille cadette m’a commissionné au marché et j’avais pris une feuille quadrillée pour écrire les choses qu’elle voulait que j’achète. J’écrivais le mot jasmin et icône et autres mais je ne me rappelle pas de ça et le nom des produits comme pommade pour les cheveux et du défrisant.

Une fille me montrait une ancienne liste qu’elle avait faite et elle prononçait mal le mot jasmin et je la corrigeais. Sa grande sœur a pris un couteau et l’a pointé sur mon front et elle me disait que si je bougeais, elle me l’enfoncerait dans le front. Je me tenais alors tranquille et à un moment donné, moi je pointais aussi un couteau sur sa clavicule et il s’est même enfoncé et fait une petit blessure mais le sang ne coulait pas et j’ai eu pitié d’elle et j’ai jeté mon couteau.

Et leur (?) me disait de me courber et mon petit frère va me faire l’amour et quand il a mis son pénis en moi j’ai ressenti de la tristesse en moi et à côté de nous sa fille ainée le faisait avec un homme. Mon petit frère n’a pas pu faire comme il le voulait et il est parti et disait que je n’étais pas chaude. Et moi je disais que c’était pas bien qu’une sœur et son frère fasse l’amour. Dans ma tristesse, j’ai pris mes affaires et je suis partie.

Là où je suis allée, je voyais la fille de la coépouse de ma sœur et à partir de là tout était ambigu. J’ai pris des clés et j’ai ouvert le portail et je me suis retrouvée devant une maison avec une belle porte et je suis entrée et dans la maison j’ai allumé les ampoules et j’ai vu la coépouse de ma sœur assise et elle m’a dit quelque chose mais je ne me rappelle pas car là aussi c’était flou. Je suis ressortie et j’ai éteint les ampoules. En fait tout m’était flou.

PS : La coépouse de ma sœur est décédée.


Sur le même thème

Des hommes masqués

Un marronnier

Forum

  • 12 novembre 2012, par signification rêves

    Les poignards sont un symbole du pénis, du sexe masculin. Sous la menace de poignards, vous êtes violée par votre frère dans ce rêve. Bien plus qu’un désir refoulé, une interprétation freudienne soulignerait un traumatisme revécu dans le rêve. Ce n’est pas la première fois dans votre série de rêve que ce traumatisme est exprimé, et, à vous lire, vous en connaissez l’origine. Si vos cauchemars vous empêchent de dormir, c’est que vous ne pouvez plus dormir en raison de ces traumatismes nés durant l’enfance. Vos rêves ne sont qu’une conséquence de cette tristesse exprimée dans le rêve, de cette souffrance intérieure. Or, dans ce cas, expliquer ces rêves ne suffira pas à éviter qu’ils se reproduisent. Il faudrait agir, avez-vous déjà consulté un médecin, en avez-vous la possibilité ?

    "Obama et Rommey qui s’embrassaient et l’un avait un coran et l’autre une bible et les gens étaient en joie." Face à cette union des contraires, votre réalité, le viol et la peur du masculin, contraste violemment. Pour les raisons exprimées ci-dessus, toute une partie de votre personnalité, votre animus en particulier (voir la signification de ce terme dans le dossier "notions de psychologie") est écrasée, étouffée, contrainte au silence.

    • 12 novembre 2012

      Bonjouir

      Excusez moi peut être je me suis mal exprimée sur Obama et Romney. Devant la foule c’était Obama qui embrassait sa femme et de l’autre côté Romney mais je ne savais pas exactement ce qu’il faisait mais j’entendais les gens dire que l’un a la bible et l’autre le coran. Une partie du rêve était flou pour moi.
      Et je suis retrouvée dans cet endroit horrible et mon frère qui me fait l’amour.
      Oui vous avez raison car j’ai subit des choses atroces mais je n’avais pas pris conscience de la gravité des choses ou peut êtres j’ai voulu les refouler par peur, durant mon enfance et maintenant c’est comme si les démons de l’enfance se sont réveillés pour me hanter maintenant. J’ ai grandi dans un milieu où ma parole n’avait pas d’importance et je devais me plier à toutes les exigences des autres mêmes les plus petits que moi. Je devais rester invisible je n’avais pas droit à la parole et je ne faisais que subir même les viols des grands et personne ne me défendait puisque tout ce que je dirai se retournera de toute façon contre moi. Et j’étais comme une damnée à jamais. Pour peut être vivre j’ai refoulé tout au fond de moi et finir par reconnaître et pire admettre qu’ils avaient le droit de faire ce qu’ils faisaient car j’étais leur objet et je n’avais jamais vu ça comme une faute mais plutôt comme normal et je me protégeais ainsi. Mais comment devrais je faire dans un milieu où je n’étais qu’un objet pour tout les petits enfants me bâtaient mais gare à moi si je levais le petit doigt sur eux.
      Non je n’ai pas vu un médecin pour ça car je n’ai pas les moyens pour les soins. Et présentement tout est compliqué vu que je ne travail pas non plus et et je suis malade aussi. Les soins spéciales comme ces cas mon mari ne pourra pas les payer. Il fait déjà beaucoup vu lui aussi ses moyens financiers qui sont précaires actuellement.

      MERCI.

    • 16 juin 2014

      bonjour Nina,

      j’ignore ou vous habitez, cependant, si vous etes en region parisienne, il existe des organisme d’etat, gratut, de soins psychologique. Je vais vous donner un numero de telephone. Vous pourrez toujours les contacter, ils pourraient vous communiquer les coordonnees d’un centre dans votre region.
      En voici un : Centre CMP du 12eme arrondissement à Paris : 01 43 46 50 36
      Il y a des Centres pour adulte, et d’autres pour enfants et adolescents. C’est sur et discret, et surtout gratuit ;

      BONNE CHANCE