Signification rêve

Orpheline avec des parents

Consultez notre dictionnaire des rêves

Nous sommes dans un pays étranger en famille. Dans mon rêve nous sommes sur le point de partir et nous attendons l’avion (il y a nombre de personnes que l’on connait pas). Tout à coup l’avion arrive, il semble que je n’y fasse pas attention tout de suite (la piste est assez loin de là où nous attendons) et je m’aperçois alors que notre avion est arrivé, je suis étonnée que ma mère ou mon père ne m’aient pas prévenue.

Je cours donc à travers champs, pour rejoindre ma famille. J’aperçois ma mère et je lui dis qu’elle aurait pu me le dire. Elle est avec mon père, et une de mes tantes. Tous me regardent et personne ne me répond ou ne s’excuse, je me dis qu’ils voulaient m’abandonner là-bas et que j’ai eu chaud.

Plus tard une femme, qui fait partie du personnel de l’avion, nous dit que nous ne pourrons pas tous monter dans l’avion, elle pointe son doigt sur ceux qui vont le prendre (les autres seront logés à l’hôtel) mon père, ma mère, ma tante, d’autres gens sont pointés, j’ai peur qu’elle ne nomme pas et je la regarde avec insistance. J’ai réussi je monterai aussi dans l’avion.

Je vais alors voir ma mère et là je suis furieuse, ils auraient tout de même pu dire que j’étais avec eux ! Et là ma mère fait le tour de tous les gens alentours et leur dits que je ne suis bonne à rien, que je fais des photos pornographiques etc. Je suis effondrée et je passe derrière elle pour dire qu’elle ment, et je vais la voir, furieuse cette fois-ci. Je n’ai pas le temps de dire quoi que se soit qu’elle me dit qu’elle ne me voulait pas, qu’elle ne m’aime pas et j’en passe. Et ce qui m’étonne c’est qu’elle me jette le paquet en entier, elle ajoute qu’elle ne voulait pas de mon petit frère non plus ; on dirait une "vipère" qui jette son venin, si longtemps contenu.

Nous nous querellons et on n’en vient aux mains, j’ai un gilet noir, elle me l’arrache. Je m’enfuis, un garçon d’un vingtaine d’année a vu la scène, je le croise, il me dit que l’on ne peut rien y faire, que c’est comme ça, on s’assoit et il me prend dans ses bras (je pleure encore en tapant ce texte). Il se met à pleuvoir quelques minutes après et je m’écroule, je suis à bout, j’en peux plus et je me mets à pleurer tout mon saoul, je pleure tellement que je suis obligée de me lever et de me pencher sur une barrière, je n’arrive plus à respirer .... mon rêve s’arrête là, je me suis réveillée et mes larmes coulaient toute seule bien après.


Le pays étranger, comme la dernière fois en Chine : je crois que vous utilisez des lieux lointains pour dire des temps lointains, celui de l’enfance. J’ai d’ailleurs utilisé cette remarque pour proposer un nouveau symbole dans le dictionnaire des rêves : https://www.signification-reves.fr/Pays-lointain-pays-etranger

Ce rêve est l’un des plus longs que vous ayez publiés. De plus, la charge émotionnelle de ce rêve en fait une production inconsciente majeure.

Ce rêve répète une angoisse d’abandon.

Or cette menace semble non pas venir d’une peur intérieure mais d’actes concrets des parents :
- ils ne vous préviennent pas à l’arrivée de l’avion,
- ils ne vous nomment pas lorsque sont désignés les passagers qui monteront (en notant l’importance de nommer, donner un nom, reconnaître comme à la fois appartenant à la famille et différent des autres),
- votre mère vous avoue qu’elle ne vous désirait pas.

Ce dernier élément est surprenant. Il peut évidemment être fantasmatique, le résultat en images de ce que vous avez imaginée étant petite fille. Mais qu’en est-il dans la réalité ? Que savez-vous ? En fait, si la base de ce rêve reste l’expression de fantasmes construits dans l’enfance, cette dernière affirmation semble affirmer quelque-chose du réel.

La fin du rêve est essentiel : vous trouvez ailleurs le réconfort nécessaire, en vous, dans une personne masculine, un objet interne qui vous complète, votre animus. Ce sont des mots, des théories, mais qui disent bien le mouvement observé dans le rêve : ne pouvant compter sur les parents, c’est en vous-même que vous trouvez l’énergie de vous compléter, de vous construire.

Bref, vous vous êtes construite toute seule dans ce rêve...

Est-ce une régression ? Non. Je pense que l’inconscient fonctionne suivant la forme d’une spirale (comme l’observait Jung déjà). Vous revenez sur une problématique déjà connue, mais la résolvez certainement différemment. Dans ce rêve avec force, car vous vous donnez à voir tout le venin contenu quelque part en vous (un poison mis là peut-être par les autres, mais qui vous empoisonne vous, aujourd’hui), vos fantasmes, toutes vos angoisses, or vous les intégrez, car les larmes accompagnent la purification de l’âme.




Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact