Signification rêve

Enfant mort ... 2 fois. offrande ?

Bonjour,

je tiens un bébé qui est enroulé dans un drap d’adulte, de telle sorte qu’on ne le voit pas, le drap pend donc largement à droite et à gauche de l’enfant. je le tiens, une main tenant la tête et l’autre les fesses. Je suis dans le village de mes parents, je dois rentrer à la maison (donc chez mes parents) avec cet enfant sans que les voisins ne le sachent, personne ne doit le voir. je prends donc des escaliers qui ne vont pas directement à la maison, histoire de brouiller les pistes.

(les escaliers sont en fait en plein air, dans le jardin, ce qui est tout sauf discret, mais bon on ne me voit pas entrer directement dans la maison avec cet enfant).

J’ai conscience que "c’est" très fragile et que je dois mesurer mes mouvements. puis arrivée en haut, je m’aperçois que mes mains se sont éloignées l’une de l’autre, l’enfant est donc séparé en 2. zut j’ai manqué de vigilance, il est mort.


au réveil,je me rend compte que le bébé enroulé dans un drap, cela fait vraiment linceul. il est donc déjà mort, même si dans le rêve je ne le sais pas et fais de mon mieux pour maintenir cette petite vie fragile. finalement j’échoue d’une manière plutôt gorre, même si je ne vois pas mais en tout cas définitive. Comme si l’enfant était déjà mort, mais que je ne pouvais pas le savoir avant qu’il n’y ai plus aucune raison de le croire vivant ! en écrivant le rêve m’est venue que la manière de le tenir et de monter ainsi avec lui ressemblait à une offrande. comme si en haut j’allais l’offrir aux Dieux, qq chose comme ça. Ce terme d’offrande a été très fort et bouleversant quand il est arrivé. Alors je ne sais pas, je me débrouille pour le tuer avant de l’offrir aux Dieux pour me déculpabiliser d’offrir un enfant encore vivant ? Mon enfance a été pénible, en gros je suis "morte" enfant(’c’est très imager enfin...) je voudrais estimer que c’est une offrande aux dieux pour "sublimer" plutôt que d’avouer que j’ai été malheureuse ?
ca faisait très longtemps que je n’avais pas rêvé et voici à nouveau un r^ve d’enfant mort !!!


Les rêves ne font que révéler notre organisation psychique et nos objets internes.

Face à une personne, ou une chose, on se construit intérieurement une représentation de cette personne ou de cette, représentation qu’on appelle objet interne. Cet objet interne ne correspond jamais à la réalité de l’objet externe (la personne, l’objet). Il y a toujours un écart, et cet écart vient :
- des fantasmes pour les freudiens,
- des images pré-constitués pour les jungiens, des archétypes, qui disposent d’une énergie propre, autonome, et qui influence notre perception du monde et les objets externe.

Cet enfant mort, qui se répète dans vos rêves (notamment ici) et autres imaginations actives, est un objet interne.

Sur quelle base s’est-il constitué ?
- sur la base de vos fantasmes ?
- sur celle d’un contenu transmis entre générations, via l’inconscient collectif pourrait-on dire, ou par identification projective (thèse plus freudienne pour expliquer les phénomènes de cryptes et fantômes en psychogénéalogie),
- sur la base d’un archétype, celui de l’enfant, auquel on donne le nom d’enfant intérieur couramment, qui se montre mort dans vos rêves ?

Dans tous les cas, cet objet interne est travaillé dans les rêves et certainement il aspire une grande quantité d’énergie, de vos ressources. Il est important de reconnaître cet objet interne pour qu’il puisse être intégré, symbolisé. C’est certainement ce travail qui explique cette répétition, la réapparition récurrente de cette image dans votre imaginaire.

L’impression que vous avez tué l’enfant raisonne avec la notion d’identification projective, comme si vous aviez rendu vôtre cet enfant et sa mort, pour brouiller les pistes certainement mais aussi car c’est à vous qu’incombe aujourd’hui la responsabilité de vous confronter à cette image, permettre à l’enfant mort de rentrer à la maison, dans l’arbre généalogique auquel il appartient.




Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact