Signification rêve

Perdu un enfant de 2 ans

Bonjour,

Le rêve se situe dans un lieu de vie "collectif", soit un village vacance (mais immense et avec des vraies maisons en dur et les gens vivent ici et ne semblent pas être en vacances) ou un quartier privé comme il existe aux USA.

Je suis avec un enfant de 2 ans, le fils d’une amie (qui doit avoir maintenant 13 ou 14 ans, mais que je n’ai plus revu depuis très longtemps) . Pendant tout le rêve, ce petit est bien lui physiquement, il a son prénom et son physique (il est métisse), cependant en toile de fond je pense à ma sœur et à son fils (fils qui a maintenant 30 ans et qui est blanc) .

Je rentre dans l’accueil, 1 seconde et le petit reste dehors (il n’y a aucun danger, il est à quelques mètres et je reste vraiment une seconde) et quand je sors il a disparu. Je commence à la chercher alentours, puis tout le reste du rêve je le cherche partout dans le lieu, dans toutes les maisons ect...

Quand je croise des gens, je leur demande s’ils n’ont pas vu un enfant de 2 ans, sans autre précision ni son prénom, ni qu’il est noir. Je déambule sans arrêt en le cherchant sans relâche mais sans aucune panique. Je me rends même compte que je ne parviens pas à m’inquiéter. (dans la réalité je serais paniquée).

Puis enfin, sur la fin, je finis par dire son prénom et préciser qu’il est noir (je ne sais pas trop comment dire mon sentiment quand je dis cela, ça me demande un gros effort, c’est un peu comme si je "passais un interdit" c’est très courageux, enfin j’"ose" très bizarre).

Puis j’arrive dans la maison d’un homme, qui me dit brutalement "mais enfin tu vis dans le monde des bisounours ou quoi ? tu crois quoi ? Depuis le temps qu’il a disparu, tu crois que tu vas le retrouver là comme ça ?" je lui réponds que je suis entièrement consciente de tous les dangers mais que je veux continuer de le chercher tranquillement.

Puis je fouille dans un de ses placard en bas. Je fais s’écrouler la planche et plein de bazar tombe, je ne veux pas lui dire, ce bonhomme ne m’inspire aucune confiance, et je regarde bien les objets tomber en me disant que certains peuvent me donner des indices (je ne vois vraiment pas comment, mais je me dis on ne sait jamais il y a peut être des indices ici).

Puis non, ce n’est pas le cas. Je me relève et par transparence, vois à travers les portes du haut du meuble un pistolet. Je confirme ma méfiance envers cet homme. Puis il me dit, "allez viens je t’emmène à la déchetterie , j’ai des trucs à aller jeter la bas, ça te changera les idées." Je n’ai aucune intention de le suivre où que ce soit, mais au lieu de lui dire non directement, je lui demande comment il y va et il me dit "ben en bateau, en me montrant un bateau pneumatique pendu au mur, comme partout ici, on va partout en bateau".

Apparemment on est sur une île. Je lui dis que ça ne m’intéresse pas et continue mes recherches et retrouve le petit dans la maison suivante ! Je ne lui montre aucun signe d’inquiétude juste ma joie de le voir ici et je me réveille !

Par un moment dans le rêve, je me dis qu’en toute logique je devrais prévenir la mère (et là je pense à ma soeur et non à mon amie), mais ne le fais pas.


Dans la réalité :
- je n’ai pas d’enfant et n’en ai jamais voulu
- je n’ai jamais été inquiète pour cet enfant (le fils de mon amie)
- j’ai été très inquiète par contre pour mon neveu quand il était petit avec lequel je fais "le mélange" ici.
- Dans la réalité, j’agirais complètement différemment face à une situation telle, d’abord je serais paniquée ! et je mettrais tout en place pour retrouver le petit au plus vite, description détaillée, appel général, appel de la police des parents...bref, logique). Mais surtout l’absence d’inquiétude est très étonnante et d’ailleurs même dans le rêve je la constate.
- puis il m’est venu quelque chose en écrivant le rêve auquel je n’avais pas pensé avant. Ce petit me fait penser à un ami qui est décédé il y a très longtemps et qui connaissait également très bien la mère du petit en question. (je viens de réaliser que le petit est habillé comme mon ami que j’ai sur une photo) et qui était noir également. Bref, on en dirait presque une miniature quoi !

Ca peut être tout un rêve juste parce que mon ami me manque ? Et je n’ai aucune raison de m’inquiéter parce que maintenant je n’ai aucun moyen d’action ? Et une île ? ça peut être un symbole d’un lieu "à part" où seraient les morts ? (dans la mythologie, il y a des histoires de barques et d’eau où vont les morts). Je lève une sorte de "tabou" dans le rêve en osant enfin dire son nom et donner sa description, j’ai un secret avec cet ami (d’où le "tabou" d’en parler ?). Bref, en relisant le rêve en pensant à cet ami, je vois tout autrement...mais peut être un délire total de ma part, parce qu’il me manque, et pourquoi le verrais-je enfant ? ect ...enfin tout ne colle pas non plus !!
merci de votre lecture


Il manque selon moi un élément d’interprétation, c’est l’enfant comme symbole.

C’est votre enfant intérieur que vous avez momentanément perdu, mais que vous retrouverez au final, peut-être justement grâce aux comportements qui vous étonnent tant à la relecture du rêve : en restant confiante quand un adulte aurait paniqué.

Le rapprochement entre cet enfant du rêve et votre ami est extrêmement intéressant, car il vous permet de comprendre en après-coup que certainement cet ami incarnait pour vous une image, quelques facettes, de votre enfant intérieur (le même en "miniature").

Alors qui est ce homme menaçant ? Un surmoi (héritier du surmoi du père ?) totalement isolé et devenant dangereux dans votre quête de l’enfant intérieur ? Je ne sais pas. Dans tous les cas, c’est l’obstacle à passer pour retrouver cet enfant, et, dans le rêve, il suffit finalement de lui dire Non "ça ne m’intéresse pas".




Recherchez "Perdu un enfant de 2 ans" sur l'ensemble des rêves interprétés sur ce site :

Saisissez vos mots-clés :





Posez une question ou complétez cet article
  • 1er avril 2015

    Merci de l’interprétation.
    En vieillissant, je trouve en effet plus de confiance dans les évènements et une notion de "laisser faire la vie", alors vais peut être trouver un enfant intérieur ? (pas retrouver car je n’ai jamais été insouciante ou confiante enfant -période durant laquelle je devais TOUT porter !-, si toutefois je comprends ce qu’est cette notion d’enfant intérieur). Mais alors pourquoi est ce que je vois un petit garçon ? (je suis une fille). S’il y a un enfant intérieur à trouver, ça devrait quand même être une fille !

    Si l’enfant intérieur représente aussi une possibilité d’évolution, alors c’est la seule chose sur laquelle je vois un parallèle avec mon ami tel que vous l’exprimez, qui m’a effectivement dans un certain domaine offert cette possibilité (c"est tout ce que je vois avec cette notion d’enfant)

    Pour l’histoire de cet homme qui représente mon père, j’avoue ne pas avoir compris grand chose... Une étape à passer en rapport avec mon père avant de trouver cet enfant (garçon !) qui serait un enfant intérieur ? Pfff ! là, je viens tout simplement de parler Chinois pour moi ! Dans le rêve, je n’ai aucune confiance en cet homme comme je n’avais effectivement aucune confiance en mon père, à par ça... Quelle peut être l’étape à passer ? Quelle pourrait être l’utilité de trouver ce petit garçon intérieur dans ma vie de femme adulte aujourd’hui ? Ca pourrait être l’enfant intérieur de mon père ? Mais ça aurait un sens ?

    Bref, comme vous voyez, je patauge totalement avec cette interprétation !
    Il y a aussi cet âge : 2 ans. C’est la seule chose qui est précise dès le départ sur cet enfant. Cela peut il avoir un sens ?
    Pardon : j’ai 1000 questions, n’est ce pas !

    Bonne journée

    • 1er avril 2015

      L’enfant est masculin ou féminin, comme l’adulte, les deux pôles existent forcément dès l’origine, mais au stade pré-génital, le masculin et le féminin ont-ils encore le sens que vous leur donnez là ?

      Le rapport entre cet homme et votre père : "je n’ai aucune confiance en cet homme comme je n’avais effectivement aucune confiance en mon père, à par ça...". C’est déjà un point important non ?

      L’enfant, garçon ou fille, se construit sur l’image de son père (construction de son masculin ou de son animus). En l’absence d’identification possible, comment construire cette part de soi ? Alors subsiste un manque, qui apparaît dans le rêve.

      L’utilité d’être connecté à son enfant intérieur ? En prenant conscience que bien de nos comportements d’adultes s’expliquent par cette part d’enfance toujours active en nous, on comprend que cette part de nous-même est à considérer comme toutes les autres.

Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact