Signification rêve

Contrat intérieur ; Détruire la cuirasse ; Défendre les droits de la Femme revient-il forcément à lutter contre une autorité masculine ?

Premier rêve :
Je suis d’abord dans un bâtiment scolaire, en amphithéâtre. Je suis avec des amies et je dois remplir une feuille pour pouvoir passer une troisième première année de licence.
Ensuite je déambule dans les couloirs de mon lycée jusqu’à la salle de SVT portant un lavabo blanc dans les mains, c’est une prof qui fera le cours. Mon lavabo est remplis d’eau mais il ne porte pas de robinet visiblement.
Ensuite j’ai rêvé être en plein donjon et étudier l’intérieur d’une maquette de Tour à côté d’un vieux sage, Dumbledore peut-être. Il y avait un clou rouge à l’intérieur, je l’ai alors retiré.
Ensuite je suis devant ma maison, il y a une vraie friche ici, un tunnel de ronces et de verdure s’enfonce en terre, je me souviens y être entré.
Sous un pont en donjon dont le sol est dallé de pierre se déroule un combat. Il y a un cuirassé à épines piquantes avec une forme de lézard tout en métal roulé en boule qui avance. Je sait qu’il est là avec un coéquipier en renfort pour ce combat. Le coéquipier le suit mais a aussi l’air de vouloir attaqué le cuirassé. J’ai la chance de pouvoir observer la scène en tant que spectateur seulement ne prenant pas part à ce combat.
Enfin, je dois partir en forêt avec ma copine, pour ça nous n’allons vraiment pas loin de chez moi. La forêt est à 3 patés de maison et avant d’y entrer ma copine me montre qu’elle est capable de produire de la bière en posant une bouteille vide au sol, y mettant deux feuilles et une limace, pour moi au départ ça ressemblait à un talkie-walkie. Des maisons nous entoure, trois d’ailleurs, il y a ici quelques serre de fraisiers et en face d’une maison un monsieur qui nous voit pénétrer dans la forêt :
Les arbres sont ordonnés en rangées, ce sont des sorbiers des oiseleurs avec leur branches qui ici forment des angles à 90° avant de s’élever à la verticale. Observant le détail des ramifications ma copine me dit alors que nous sommes ici à une "destination touristique de qualité."

Auto-interprétation :
La feuille à remplir : contrat intérieur qui vise à éviter de faire et refaire toujours les mêmes erreurs : cette tête de mort qui use beaucoup trop de son autorité.
Pourquoi contrat intérieur ? Parce-qu’on ne veut pas refaire une troisième fois la même erreur !!
Nietzche disait d’ailleurs qu’il fallait faire attention à ne pas devenir enfer soi même lorsque l’on descendait dans ses propres enfers.
Alors on apporte un symbole utérin à la prof de SVT que le prof de maths avait du mal à comprendre. C’est bien tout ça, le changement c’est maintenant !
Le sage me dit alors d’enlever ce clou rouge de la tour, c’est pas bien d’être trop phallique, ça peut faire peur comme ça peut faire mal et au final c’est pervers ce rouge qui rappel la passion.
On peut alors enfin rentrer dans le tunnel de verdure qui fait face à notre maison, quoi de mieux pour symboliser l’inconscient dont on aurait hérité ?
Alors on a ce petit talkie-walkie-d’alcool-de limace-et de feuilles. Un léger retard dans le développement sexuel paraît-il. Mais quelle énergie cette bière qui contient eau et feu ! Et sage en plus, elle est faite de vie, sinon qu’est-ce-que les feuilles, cette bière !

Cela nous permet alors de retrouver notre verticalité après des angles à 90° or retrouver sa verticalité c’est pouvoir être maître de Soi, ne pas être un mouton, s’être émancipé et savoir se gérer. Ca nous permet de couper nos liens horizontaux avec nos proches, de savoir casser abandonnisme et dépendance en nous.
Après tout ça c’est du tourisme hein, faut pas rêver, faut être conscient.

Deuxième rêve :
Je voyais par le velux de ma chambre les voisins avoir pris plusieurs de mes draps avec une couette Némo étendue sur leur carré d’herbe.
Quelqu’un avait été enfermé dans un ordinateur.
Ensuite j’ai rêvé d’un humoriste qui grimpait une sorte de toboggan-montagne, arrivé en haut il était au niveau d’une plateforme parfaitement horizontale, c’était comme un pont. Mais là, pour avancer il devait faire des sauts avec une dame ce qui lui évitait de tomber dans le vide. La femme et l’homme arrivés au bout de la plateforme après leurs divers sauts étaient arrivés ex-eaquo.
Ensuite j’ai rêvé être en ville ensoleillée aux sièges arrière d’une voiture. Je ne sais plus qui conduisait, une dame peut-être et nous étions proche d’une petite boutique où un monsieur arabe vendait des glaces italiennes (miam). Je devait choisir la mienne.
Alors, voiture à l’arrêt et moi toujours assis sur les sièges pour enfant je vois deux chiens bipèdes marcher vers ce que je crois être un château au bord de la mer. Je dis alors que "MOI je suis plus grand qu’eux".

Auto-interprétation :
Le voisin permet ici de montrer la proximité à l’inconscient avec ce drap qui représente l’eau et le poisson rouge. Rouge, un peu comme ce clou qu’il fallait savoir (le sage) retirer, un peu comme la passion mais qui apporte la haine aussi. Le drap, c’est le linceul, et c’est tant mieux car ils rappellent ici quelque chose : mais d’où pouvait bien venir ce clou rouge retiré au rêve précédent ? On reste proche de lui ou du moins de ce qui a fait qu’il était là.
Quelqu’un avait été enfermé dans un ordinateur. Tiens, c’est bête ça, c’est pas humain l’automatique, c’est même très déshumanisé comme cette usine. Alors on a manqué du Père, on en a hérité un clou et ce manque continu de se ressentir, quelle écharde !
Mais à agir comme un automate, à agir as if on en a découvert que la femme pouvait être autre chose que ce crabe qui nous a embêté si longtemps.
Ex-eaquo, on en détruit l’égo.
Ego d’ailleurs rappelé avec cette attitude à toujours être dans le mental, à répondre par ce qui peut être pris comme une agression quand le narcissisme est atteint : "Moi, je suis plus grand que mes pulsions, d’abord !" Etre capable de toujours les maîtriser c’est être pire qu’enfant, c’est redevenir un adulte avec une ombre. Mais ces pulsions aujourd’hui sont doubles et savent même marcher, indépendamment de nous.
Et si on essayait de vivre en harmonie avec elles ? Ne sont-ce pas elles qui nous donnent nos plus grandes intuitions ?
Finalement je me rend compte par ce biais qu’il y a une préférence à l’amour libre qu’à l’amour froid.

Troisième rêve :
Alexandre Astier (A.K.A Roi Arthur anémié dont lancelot du lac sera le successeur il y a longtemps dans mes rêves) joue avec Karadoc (un personnage assez opulent de la pièce) et une dame rousse (la Dame du Lac dans la série Kaamelott). La pièce de théâtre qu’il a écrite s’intitule "se battre pour les droits de la femme" et utilise le ton décalé dont lui seul est maître. Elle possède même une morale !
J’ai vraiment de la chance de pouvoir apprécier cela en tant que spectateur.
Alors je vois la pièce commencer, elle n’utilise qu’un seul décor : c’est celui d’une toute petite bibliothèque où deux sacs à main sont accrochées à une porte en bois en hauteur. Il y a un sac pyramidal mauve et un sac rouge cylindrique.
Je me souviens que durant la pièce chacun des personnages pouvait plonger sa tête dans les sacs. D’ailleurs, la dame rousse avait plongée sa tête dans le sac pyramidal.
C’est alors que j’avais pu lire un livre de poche d’anatomie (le même que celui qui m’a permis un jour d’apprendre l’histologie et l’anatomie de tout l’appareil urinaire). Mais le livre comporte en fait deux choses : une histoire parle de Harry Potter au début du livre, il y avait des images de balai volant, et un chapitre parle à la fois d’anatomie et de Harry Potter : je trouvais alors ce passage magnifiquement bien écrit !

Mais voilà, c’est là que la morale de l’histoire arrive. La dame du lac, ayant mis sa tête dans ce sac à main mauve pyramidal fuit de la bibliothèque en passant par une porte vitrée. Alexandre Astier, habillé tout de noir et conteur de l’histoire passe aussi par cette porte et nous déclare la morale de l’histoire.
Un comble !

Auto-interprétation :
Les pulsions un jour, l’ouverture complète sur Soi le lendemain. Or dans une thérapie, c’est aussi à se découvrir Soi qu’on en devient capable de découvrir l’autre. Voilà pour ce qui est de la bibliothèque et de la porte vitrée.

Mais c’est aussi important de rappeler d’où viennent ces personnages choisis.
En effet, si dans le dernier article : "Cristallisation phallique ; d’ombre et de lumière : chercher l’erreur" au dernier rêve apparaissait un scooter gris (symbole sexuel semblable à l’âne ou au mulet) c’était pour signifier un corps présent, une âme presque absente. Elle préférerait sûrement faire de la moto, je sens que ça lui ressemble plus. Alors comment y parvenir ?
C’est pourquoi le Roi est là. Le vieux Roi, celui qui était anémié auparavant (l’article n’est pas sur le site) et avait déjà du faire place à son successeur est là pour conter l’histoire. Signe qu’il est bien Roi (ancien ou présent qu’importe, il y a lien avec la fonction) c’est qu’il y a aussi Karadoc et la Dame du Lac (1er rêve).

Alors il y a cette pyramide mauve=bleu*2+rouge : beaucoup de pulsions spirituelles qui adoucissent chez moi les pulsions terrestres, signe d’un énorme ascétisme propre à ma personnalité, ce qui fait mon manque de logique dans cet article au premier rêve qui traite de la maladie d’os. C’est important de rappeler la cristallisation phallique, sorte de colonne vertébrale qui a eue lieu il y a peu chez moi. La dame y met la tête, son esprit, le verdict est clair c’est comme si son corps ne pouvait y entrer, comme si il n’y avait pas de place pour elle. Tout ça rappel la symbolique du "Livre de Sang", de la décapitation, et de l’angle à 90° du premier rêve de l’article. Mes pulsions matérielles sont complètement ailleurs ! L’éros pourrait changer de cap brutalement et cette fille s’en rend compte alors voilà le pressentiment du rêve : elle fuit.

Pour compléter on pourrait y relier toute la symbolique propre à Harry Potter dans un premier temps puis de l’appareil urinaire car elles continuent de faire lien avec le rêve.
Le balai, qui sert à tirer la poussière du deuxième rêve c’est à dire la dernière étape pour retrouver Sophie, l’anima, ma sagesse. En lien avec le sorcier, figure négative du Père. Comme un appel à enlever cette figure négative.
L’appareil urinaire rappellera lui le rêve du pont (n°2) dans "Cristallisation phallique ; d’ombre et de lumière : chercher l’erreur" et donc à la proximité avec l’ombre de par la mélancolie (scooter gris) qui s’en dégage, de quoi bien orienter notre interprétation ici qui n’est que prolongement de l’autre rêve.


Les deux premiers rêves me marquent surtout par le passage d’une scène à une autre, sans autres liens que ceux de l’auto-interprétation. C’est incroyable des passages successifs aussi brusques. Assez couramment, une scène est la conséquence de la précédente. Ici, je n’observe que des sauts. Or, la rencontre du vieux sage par exemple, aurait mérité davantage d’investissement. Ce n’est alors plus une rencontre, mais l’image d’une possibilité.

"Quelqu’un avait été enfermé dans un ordinateur." : c’est vraiment ce qui me vient à l’esprit, et que j’avais déjà noté, comme une machine à créer des rêves, dans une complexité qui empêche toute interprétation claire pour moi, et qui enferme une personnalité qui, en attendant, reste coincée dans cette complexité mentale.

Je retiens le vieux sage car le troisième rêve mêle le vieux roi, celui dont on doit prendre la place (dans la logique de Le roi est mort, vive le roi), et Harry Potter ! Le roi (après un rêve sur la castration) et Potter (où comment échapper à la réalité). Quelle morale tirer de cette rencontre ?




Posez une question ou complétez cet article
  • 22 juillet 2016

    Faire la paix avec la mère pour ce que j’en retire. Essayer de mieux la comprendre, voir si je peut alléger ses soucis, mais surtout faire en sorte que je n’ai plus à lui en vouloir.
    Merci d’être là, votre présence est salvatrice ces jours-ci pour ces passages difficiles où je peux enfin ouvrir les yeux, l’oreille toujours fixée sur mes ressources !

    • 22 juillet 2016

      En plus d’agapé. Ce serait bien d’apprendre à aimer aussi.

Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact