Signification rêve

Suivre Jung : retour en arrière

Bonjour,
et encore un article, et de un ! Ils se font vraiment nombreux, je comprendrais que vous ne les interprétiez pas tous à votre tour.

Rêve 1 :
Le rêve commence et je suis avec deux amis en plein magasin face au rayon sucreries. L’un d’eux se choisis un paquet de carambars et avant même d’être arrivé à la caisse j’en choisis deux, un au goût citron et l’autre caramel. Ces deux carambars sont emballés dans un papier jaune. Plus loin je pars me prendre moi aussi des sucreries en forme de carambars.
Mes deux amis partent droit devant au fond du magasin chercher d’autres articles tandis que je pars au rayon des gâteaux apéros. Je remarque des chips dans des cylindres verts qui sont au goût oignon et n’en prend pas, j’ai mon paquet de sucreries sous le bras ainsi que ma carte bleue et me sent déjà encombré. Je pars rejoindre mes amis.
Arrivé face à eux mon portable tombe, il a en guise de fond d’écran mon attrape rêve dessiné sans sa table ni sa matrice [tel qu’il l’est réellement actuellement sur mon portable], c’est donc un simple cercle en relief (millions de spirales jaunes dessus) avec deux fils rouges en haut pour le tenir et les trois plumes blanches en bas. Tombé il porte dorénavant un trou en cercle au coin haut et droit (place du fil rouge masculin avec la phrase "c’est vraiment doux" qui y correspond) de l’écran, c’est maintenant difficile d’en distinguer le fond d’écran. Je me dis qu’il faut vraiment faire quelque chose pour lui.
Mon parrain, depuis facebook me dit qu’il faut lui placer deux barettes en métal au dos pour le solidifier.
Ma sœur maintenant se met à appeler ma marraine : "Open the Door Asiatique" comme le pseudo de la personne de signification-rêves.fr A ça, je suis pris d’une peur immense : se peut-il qu’elle soit au courant de tout ces rêves que je publie, de cette adultère que j’avais commise ? Mais enfin, puis-je lire ses rêves, à elle ?
Et le décor change. Je suis en ville la nuit, derrière moi se trouve un immeuble je le pressent juste sans le voir. Face à moi il y a une maison et son jardin clôturé par une grille verte. Une dame que je connaît pas est devant moi dans ce jardin, elle est châtain aux cheveux bouclés, porte des lunettes et est prise d’affolement à cause de chiens qui dans son jardin s’affolent eux aussi. Beaucoup de ces chiens, des petits de couleur noir surtout détalent sur sa droite/ma gauche. Et elle a peur pour moi car un gros chien blanc semble vouloir me rejoindre depuis ma droite en passant au dessus de la clôture.
Le chien arrive jusqu’à moi, me fait face et se place tout à côté de moi sur ma gauche, je lève alors le bras gauche en signe de protection car il fait environ ma taille pourtant c’est un chien blanc de style bulldog.

"Et que dit le rêve ?" :
La question est : ai-je un nez lors de ce rêve ? Visiblement, oui. Aussi j’évite les chips au goût d’oignon qui en dehors de leur emballage seront jaunes pour me préférer ces deux petits phallus aux couleurs de la mère, des sucreries paraît-il.
Mon portable, c’est ma relation d’objet, révèle que quelque chose cloche. Mais de quel objet s’agit-il ? Il y a un trou au coin supérieur gauche de l’écran, c’est un référent psychique masculin manquant, et part du soi aussi (montrant toute la mauvaise influence que les parents peuvent avoir sur leurs enfants). Se nourrir de ces 2 petits phallus, c’est perdre vraiment quelque chose, c’est une inversion de rôles.
Alors le parrain, le côté masculin me sort de solidifier le portable avec des phallus plus agressifs (le métal étant aussi bien matière que style musical). La sœur, elle, toujours mère de la relation sans doute appel la marraine, le côté féminin donc, "Open The Door Asiatique". Comme si elle voulait permettre l’accès à une sagesse, c’est triste parce-que je sais pas comment à part à au moins essayer de me raisonner pour les angoisses qui suivent. La peur dans la relation au féminin.
Que pourrait penser de moi ce féminin ? Et s’il savait tout de moi, ayant accès à toute mon intimité ? Mais non, il s’agit d’aller à son encontre pour en apprendre justement.
Y a t’il aussi lien trop fusionnel à la mère ?
Et enfin, comment s’y relier à ce féminin, que s’agit il de dire ? Réellement ce que montre le rêve ?
Comme s’il s’agissait de ce côté de moi qui a peur pendant que je fais le rêve une femme en pleine nuit a peur de ses instincts. Qui est-elle ? Elle a peur de ce chien blanc qui m’approche sur la gauche, à la couleur "du deuil et de la mort en Asie" qui contraste avec la nuit, qui arrive jusqu’à moi. Et tout s’arrête dans le figé, dans le contraste entre la vie et la mort dont je me protège.

Rêve 2 :
Le rêve commence alors que je suis sur une plage en pleine nuit. Des coups de feu sont tirés depuis la mère (non la mer j’aurais du écrire) et j’ai l’impression que mon père habillé de rouge, sur le sable, meurt. Fuyant en voulant éviter les prochains tirs qui viendront de la mer je pars à l’opposé de leur origine mais je n’ai qu’une pauvre barrière grise pour m’en protéger.
C’est le lendemain, de jour, que je reviens proche du lieu pour essayer d’accéder à une soirée qui doit avoir lieu dans un bâtiment néanmoins s’il y a beaucoup de monde un garçon me dis qu’elle n’aura pas lieu et je repars.
Suite à cela je suis sur une route dans un véhicule très grand avec mon meilleur ami et nous partons en direction de mon festival de rock préféré. J’ai l’impression qu’on est sur une île avec d’immenses falaises tout autour et que nous ne sommes pas sûr de la direction à prendre à vue des diverses autoroutes qui s’ouvrent sur notre droite.
C’est là que Jung arrive en contresens sur la voie de gauche avec un véhicule aussi énorme que le notre mais portant une voile que le vent gonfle et qui lui sert à avancer. Nous avons discuté avec lui pour savoir un peu mieux quelle direction suivre mais je ne sais plus ce qu’il nous a dit.
Je suis alors dans un manoir qui appartient à Jung lui tenant lieu d’habitation, dans une chambre à l’étage. Les volets sont fermés et un lit est là. J’y sent des araignées, elles sont minuscules. Alors, les volets s’ouvrent et je vois le lit : il est complètement en désordre et ses couettes et draps sont en boules.
Je pars de cette chambre et découvre une nouvelle pièce sur la gauche dans le couloir de l’étage. C’est le bureau de Jung et il est au combien luxueux, qui ne rêverait pas d’avoir cet endroit pour travailler ? Vraiment ; au fond de la pièce se trouve LE bureau avec un encrier et une plume que j’avais trouvé magnifique sans me souvenir de sa couleur. Plus haut est une étagère luxueuse elle aussi, elle porte des livres, de beaux livres car là sont quelques références du psychiatre, des ouvrages bleus (du style l’âme et le soi par exemple).. Mais c’est un grand sinon énorme livre qui m’intéresse et se distingue des autres. Sa couverture est bleu clair et sa reliure est écrite en suisse dans une calligraphie que je ne peux discerner. Néanmoins ce livre est enluminé de très belles images ; c’est le Livre rouge dans la couleur bleu ciel de mon carnet de rêves.
Ma copine est là, juste à ma droite et jette le livre au sol laissant apercevoir une enluminure avec une barque et un arbre peut-être, une enluminure qui en fait provient du mélange de deux du livre réel, une image qui me faisait penser au combat entre Apophis et le dieux soleil égyptien. Le livre est jeté sur un demi cercle en marbre du sol. Et elle, elle se met à le piétiner et à sauter dessus comme si ce n’était rien, rien.
Je suis alors au RDC et Jung est là avec sa femme. Il a des problèmes avec elle qui lui pose soucis. Il avait trouvé à la fin de cette scène comment apaiser ce conflit.

Le décor changea une nouvelle fois et je me trouvais dans un pays africain où des cascades tombait du sol pour chuter plus bas. Un homme est assis face à une table, il est noir de peau et contrôle l’entrée dans ce pays. Des enfants noirs de peaux eux aussi font la queue face à lui. Je demande à cet homme si je ne peux pas prendre et sa place et son job, il me répond que oui et me tends un petit livret pour apprendre la langue de ces enfants. En fait je n’ai que 3 ou 7 mots à apprendre à communiquer avec eux, c’est ce que je remarque assis là où il se trouvait et ouvrant le carnet pour communiquer.

"Et que dit le rêve ?" :
Ce rêve est question d’une intimité que rien ne m’empêcherait de dévoiler si on me la demandait, en tout cas c’est comme ça que je comprends le Livre Rouge, et ne pas avoir cette demande est hyper frustrant.
La première scène évoque un tir venant de la mer, l’inconscient qui a touché le père, ça marque aussi une mère qui ainsi peut intégrer son masculin. Il n’y a alors aucune soirée à cette lisière de la pré-conscience, la plage.

Néanmoins si sur cette route mon véhicule semble sophistiqué et comporter la meilleure part de moi pour aller à ce festival de rock Jung vient rappeler ce que je pense être comme la direction de l’inconscient personnel : retour en arrière. Que serait-ce ce retour en arrière ? Il est possible qu’il tienne tout autant de voir la mère (morbide d’après les prochains rêves) que rencontrer la copine du père ; après tout le vent est un principe masculin d’expansion.
Le manoir des Jungs est d’envergure, pourquoi ne pourrait-il pas tenir du collectif ?. Jung qui fait des cauchemar à cause d’une araignée l’empêchant de s’ouvrir sur le monde (les fenêtres), ça c’est un peu moi et ma copine qui écrase mon désir d’individuation, mon intimité mon Livre Rouge.
Le bureau luxueux et le LR viennent signifier la totalité en soi plus que la compensation je crois. Il y a la question du dessin, du projet de laisser le soleil se lever et donc d’abord d’ouvrir les fenêtres pour s’ouvrir sur le monde.
Jung semble accepter ce conflit à sa femme et même le calmer, c’est à dire qu’il n’est pas tout blanc non plus, et moi dont.
A la douane, au niveau de la cascade relevant de la fonction transcendante je prend la place de l’ombre et même son job. En tout cas je parle quelques mots d’un nouveau langage signe d’une mauvaise compréhension, pour faire passer de l’énergie d’ombre elle aussi.
Puis il s’agit de rejoindre ma guitare avec la meilleure part de moi, d’élever l’esprit, bien caché de tous. De comploter au final ?.




Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact