Signification rêve

Agression de la nouvelle femme de son ex

Cela se passe en fin de journée. A ma grande surprise je suis devenue Lesbienne et mécanicienne Automobile (je suis esthéticienne et hétéro dans la vraie vie).

Je quitte le garage avec ma nouvelle femme (une mécanicienne grande, grosse et coupe à la garçonne) pour nous rendre chez le notaire pour la vente de notre maison en commun avec mon ex. Je suis sale, en jogging et basket, j’ai honte de moi.

Arrivé sur le parking mon ex passe (égal à lui même, rien de particulier) suivi de sa nouvelle copine (pour qui il est parti dans la vraie vie) elle est vêtue d’une robe (très classe) avec des chaussures rouges avec de hauts talons noirs (pas de talons aiguilles).

Nous sommes maintenant chez le notaire avec la sensations que les papiers sont signés. Je m’acharne sur sa nouvelle copine en lui pelotant la poitrine et en criant "Ah elle a des gros seins ! c’est ça que tu aimes, les gros seins !!" lui reste de marbre (égal à lui même, impassible comme dans la vraie vie) puis je continue en la frappant à coups de poing dans la figure mais j’ai l’impression qu’elle ne ressent rien et lui ne bouge pas le petit doigt pour la défendre. Elle tente de se débattre comme elle peut mais je finis à coups de pieds dans sa figure et je pleure, je pleure tellement que cela me réveille (en pleurs).

Depuis ce rêve je me sens libre et soulagée, je n’ai plus de pincement au cœur quand je les imagine ensemble, et je ne ressens plus rien quand je vois mon ex (pour l’échange des enfants) plus d’amour, plus de haine, rien.

Je n’ai pas compris le sens de ce rêve car lui aurait aimé que je sois plus jalouse au quotidien mais ce n’est pas dans ma nature et pourtant ce rêve me montre que je peux l’être et devenir folle. Je me souviens de chaque détails et c’est assez troublant car je ne me souviens jamais de mes rêves. Ce rêve a-t-il un sens ?


Un sens ? Mais vous l’avez parfaitement décrit ce sens : "Depuis ce rêve je me sens libre et soulagée". Ça c’est du sens ! Pas du sens à comprendre, mais à sentir. Ce rêve montre que l’imaginaire est action. Il vous a permet d’agir réellement, sur vous-même. C’est ça le but de ce rêve, qui n’a plus à être compris puisqu’il a été agit.

Ce rêve vient même corroborer la thèse selon laquelle l’émotion résulte d’une action relevant de notre plus profonde animalité (notre cerveau reptilien), mais qui a été bloquée par notre fonctionnement que l’on peut dire comme plus évolué, mais avec des guillemets. Frapper cette femme, c’est franchir un interdit, et cet acte impossible génère alors les pleurs, qui constituent la preuve de l’acte, et revient encore à dire que le rêve est action.

Maintenant, on peut chercher à expliquer des détails du rêve, notamment comment vous êtes allée chercher ce qu’il y a de plus masculin en vous pour pouvoir exprimer dans les actes votre jalousie refoulée : "Lesbienne et mécanicienne Automobile", on est là à l’opposé de ce que vous êtes dans la vie, "esthéticienne et hétéro" ! Cette masculinité, c’est ce que Jung appelle l’animus (pour plus d’information).

Ce rêve vient donc dévoiler un animus assez particulier puisqu’il reste femme, mais lesbienne, comme si l’identification à un homme était impossible, mais c’est pousser là l’analyse plus loin que le rêve y inciterait.

En revanche, ce qu’il montre clairement, c’est, dans votre ombre (et là encore il faut se référer au dossier précédent pour comprendre ce terme d’ombre, qui justifie le classement de votre rêve) :
- votre violence,
- votre jalousie.

Or il est bon de savoir que l’on possède en soi ces forces, pour mieux pouvoir les maîtriser, mieux comprendre les tensions qui en résulte. En affirmant votre non jalousie, alors même que ce rêve montre en vous une jalousie somme toute parfaitement naturelle, vous réprimiez une pulsion en vous, et la libération de cette énergie a généré toute la violence du rêve et l’émotion correspondant au passage à l’acte imaginaire pour exprimer cette violence.

C’est un rêve qui montre le pouvoir d’autorégulation du corps dans les rêves, un rêve thérapeutique et exemplaire à ce titre étant donné votre conclusion : "je ne ressens plus rien quand je vois mon ex, plus d’amour, plus de haine, rien." Ce rien que vous dites, c’est plutôt une paix intérieure, quelque-chose de très positif après cette décharge d’affects.

PS : "lui aurait aimé que je sois plus jalouse au quotidien" : comment vouloir que sa compagne soit jalouse sans faire preuve de perversité ? (La perversité n’étant pas le privilège par par ailleurs des pervers narcissiques qui pullulent dans tous les magasines de psychologie).



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact