Signification rêve

Vers de terre Vers blancs

Le ver reste un animal primitif, il est là pour mettre en forme nos angoisses les plus primitives, et c’est en cela que l’interprétation d’un rêve de vers de terre (ou autres, les vers blancs étant fréquents dans le décor onirique) est toujours importante.

Le ver comme symbole phallique

La forme du ver en fait évidemment une représentation assez compréhensible du pénis. Dans ce cas, le ver a généralement la taille d’un serpent.

Quelle est alors la réaction du rêveur face au ver ? Est-il dégoûté ? Le ver l’oblige-t-il à rebrousser chemin, à changer de direction, à choisir un nouveau passage ? Dans le scénario du rêve, le ver est-il synonyme d’angoisse ?

En effet, le ver aperçu dans le rêve peut être une image de l’angoisse de castration du rêveur chez un homme ou du sentiment de castration pour une femme.

D’une façon générale, ce ver là est souvent présent pour souligner des difficultés sexuelles du rêveur. Lorsque le ver est symbole phallique, il est généralement défavorable.

Le ver onirique immense

Il faut voir le film Dune de David Lynch pour comprendre l’angoisse ressentie devant les vers des sables géants. Celui-ci date de 1984 et les trucages sont évidemment datés. En revanche, le scénario, tiré d’un roman Frank Herbert, permet d’obtenir toujours le même effet, l’effroi du spectateur devant ces créatures.

Ces vers immenses symbolisent, dans le rêve, les puissances souterraines qui deviennent, dès qu’elles figurent dans notre monde, lorsqu’elles nous apparaissent, des monstres effrayants caractérisés par leur force aveugle. Les vers sont les forces inconscientes qui vivent en l’Homme, qui dépassent les pouvoirs de la conscience mais que celle-ci parvient pourtant à maîtriser, comme dans le scénario de Dune où le héros parvient à conduire l’un de ces vers de sable comme un simple cheval.

Les vers grouillants

Les petits vers grouillants et toute cette vermine souterraine qui vit sous nos pieds est elle aussi effrayante, mais pour d’autres raisons. Ce n’est plus la taille des vers qui est alors impressionnante, mais leur nombre. Sur terre, les vers ont un poids équivalent à celui de toutes les autres espèces animales réunies. Réellement effrayant.

Ces présences grouillantes partout où nous sommes, auxquelles nous ne pouvons échapper, symbolisent merveilleusement nos maux intérieurs. Là encore, nos petites angoisses, nos préoccupations multiples, nos tracas inconscients grouillent sous la surface de notre conscience. Or, justement, les rêves ont pour caractéristique de fournir des images de ce qui reste en nous une fois notre conscience légèrement endormie...

Le ver de la mort

Le ver qui vient décomposer le vivant est blanc. Ce ver est synonyme de mort.

Et pourtant, ce n’est pas le ver le plus inquiétant dans les rêves. En effet, ce ver blanc est synonyme de transformation, de cycle. Poussière redevenant poussière, le ver est alors l’étape ultime avant une transformation définitive. Or cette évolution attendue, imagée dans le rêve, métaphorique, n’est pas toujours la mort physique, bien au contraire. D’ailleurs, le rêve se poursuit généralement après l’apparition du ver blanc, ce dernier n’ayant finalement été qu’une étape dans la progression et l’évolution du rêveur.

On retrouve là le processus alchimiste de mort et de renaissance, et le ver participe au pourrissement du corps, à sa dissolution symbolique qui permettra une renaissance. En cela, les vers rejoignent la symbolique générale des insectes.


A lire également

Lézard

Yeux de poisson

Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact