Signification rêve

Quelle relation avec un proxénète ?

Depuis toujours mes cauchemars sont récurrents. Souvent nos cauchemars sont dus à des émotions fortes que l’on a ressenties dans la journée. Les miens, je ne les ressens pas comme ça, je les ressens vraiment ancrés. Je vous raconte le dernier.

J’arrive sur une propriété, à ma gauche au loin une maison ancienne à étage. Un peu plus bas un enclos assez grand. Et tout autour un pré.

Je reviens sur l’enclos, première vision d horreur : 3 femmes de font écarteler. 2 hommes tirent les cordes 1 autre donne les ordres. Je suis la spectatrice et à chaque fois que les cordes écartèlent une femme je suis actrice et ressens la sensation de mourir.

Ensuite, je me retrouve dans la maison. Des filles y vivent. Une femme avec un vieux tablier semble faire le ménage, son visage est dure. Elle reste silencieuse. Une table rectangle se trouve entre nous. A ma droite, cet homme en tee-shirt sale et en caleçon. Il ressemble à mon père physiquement, du moins la corpulence et le visage. Son apparence est toute autre. Il se comporte comme un père avec les filles, avec douceur. Mais avec ce regard vicieux. Style le patron d’un bordel à prostitués.

Je me retrouve dans la chambre des filles. L’homme rentre toujours en slip et prend une fille avec lui. Elle lui fait une fellation que l’on distingue en ombre chinoise
Je me retrouve à table pour manger. L’homme me sourit, je fais de même. J’ai cette sensation que si je suis docile rien ne m’arrivera.

Il se lève ; je fais de même, mais une fille me retient et me dit "Ne cède pas il sera comme ton père même si tu ne couches pas avec. Plus tu attendras plus tu vivras. Si tu cèdes, il te traitera comme une moins que rien."

Je me suis rassis, il m’a fixé, déçu. Mais avec un regard séduit également. Puis il partit avec une autre.

Le rêve continu dans la crainte, la peur. Et je cherche un moyen de m’enfuir. En jetant des morceau de bois sur le chemin je me suis rendu compte qu’ils disparaissaient dans un monde parallèle. Mon rêve continu dans une fête foraine.


J’ai lu votre rêve et une question s’impose : que pouvez-vous dire de votre relation à votre père, avez-vous eu des relations incestueuses avec votre père ?

Non, mes parents ont divorcé quand j’ai eu 9 ans. La relation avant ça en souvenir inexistante, je ne me rappelle de rien à part quelques disputes avec ma mère. Il faisait des déplacements et il a toujours eu du mal à gérer des 5 enfants. Il n a jamais eu aucune violence envers nous. Mais cependant ma relation avec ma mère et mon frère ont été très dure pour moi.

Il y a eu cependant, à 8 ans, j’ai été en colo, j’ai été pris en affection par le chef cuisinier qui me faisait marcher pieds nus, il me disait que cela faisait du bien. Un jour il m’a dit Viens avec moi faire les course. Je ne me rappelle ni de l’aller ni du retour. Par contre au magasin, si, il ma même demandé d’enlever les chaussures mais j’ai refusé. Arrivée à la collo, j’ai paniqué, j’ai vu une copine, je l’ai appelée pour descendre de la voiture, il a essayé de la retenir mais je suis quand même descendue. J’ai pris ma copine par la main, je lui est dis Enleves tes chaussures marches pied nus c’est agréable. La suite de la colo, plus rien avec le cuisto. Je me suis toujours posée la question de ce qui c’était passé pendant le trajet, mais aucun souvenir.


Merci pour vos réponses.

Effectivement, ce rêve interroge sur la réalité de l’atmosphère qui règne dans ce rêve.

Le rêve commence dans une "propriété", on se demande celle de qui, qui est le maître, le propriétaire ? Cette propriété est entourée par un enclos, et seulement après il y a les prés. Or vous revenez vers l’enclos, avec l’impression que vous ne pouvez quitter cette propriété, que quelque-chose vous y attire.

Première image : les femmes écartelées, image qui mêle une position sexuelle passive et le sadisme des hommes. Vous vous identifiez aux victimes.

Ensuite, vous entrez dans la maison où règne un proxénète que vous identifiez comme votre père. Or vous envisagez de vous soumettre à cet homme (ce qui sous-entend fellation), pour lui plaire, par peur ("si je suis docile rien ne m’arrivera").

Mais il faut refuser, il faut s’opposer, c’est le message que vous entendez et qui vous permet d’éviter toute relation sexuelle avec le père et de gagner ainsi son respect.

Votre attirance sexuelle pour le père, et votre opposition à cette pulsion inconsciente qui a pour conséquence de vous permettre de rester à votre place ("Puis il partit avec une autre" : la petite fille laissant toujours une autre lui prendre son père, son premier objet d’amour masculin) explique que je classe ce rêve parmi ceux qui relèvent de fantasmes oedipiens.

Pourquoi ce rêve, pourquoi des fantasmes aussi présents et récurrents, la question n’a pas de réponse dans ce rêve mais en dehors, dans votre vie actuelle, dans vos relations actuelles aux hommes. Ce rêve serait très intéressant à étudier dans le cadre d’une thérapie, pour permettre des échanges sur cette thématique, échanges qui dépassent un peu l’objet de ce site...



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact