Signification rêve

Moi, Projections négatives et Anima

Dans le premier rêve je suis en voyage en région enneigée, il y a des ennemis non loin et il faut s’en cacher. Dans les fourrés il y a ma mère et mon papi, on cherche tous des morceaux de bois dans les arbres à couper pour en faire un arc. Moi je ne trouve qu’un mauvais morceau de bois. Ensuite je suis avec le cousin de ma mère, nous sommes dans une pièce et l’on fait un type de vielle guerre dont je ne me souviens plus de la raison onirique. J’essaie de lancer des sorts (de la magie blanche).
J’ai aussi rêvé d’être en voyage en voiture et m’être rendu compte que quelqu’un était mort et que l’on avait essayé de cacher son cadavre à l’extérieur. Plus tard il y avait une réunion dans une salle pour juger de la finalité du combat, je crois m’en être fait viré puis que j’y suis retourné leur proposer mon aide. A la fin je rêve d’avoir retrouvé mes médicaments.

Dans le deuxième rêve je suis chez moi et il y a un énorme tas de compost dans ma cuisine où se trouve Sophie allongée, à un moment elle en sort. Je rêve aussi de traverser un long couloir qui s’étend à perte de vue et de m’arrêter dans une pièce sur ma gauche : un bureau pour y reprendre mes forces. En continuant je vois Drago Malefoy (univers d’Harry Potter) que je dois tuer. Lui m’enfonce sa baguette en plein cœur, ça me fait mal et dans le rêve c’est le sort "Sectusempra" (à savoir un des plus violents de l’univers de la série). Sa baguette transperce ma poitrine et je comprends qu’elle arrive jusqu’à l’os.
Ensuite je suis dans un restaurant, avec un garçon blond et C (pour rappel une partie de mon animus développée au cours des derniers mois). A l’arrivée du garçon blond dans le restaurant je vois un cinéma avec des affiches de film en face, elles montre comment est-ce-que le garçon blond a perdu ses parents pour venir jusqu’ici. On part dans l’arrière salle discuter tous ensemble et il y a une fille sur la table de gauche. Au sujet du jour : comment peut-on retrouver le lycée ? Noter que le lycée est dans la ville de Loop, (ça aura son importance pour la suite)
En sortant du restaurant C me propose alors de prendre le bus avec lui. Nous sommes à une gare routière, celle de Loop. Au loin je vois le garçon blond et la fille apparaissant en vert. Enfin je me souviens avoir été chez le médecin et d’en être ressorti avec une mauvaise note en microbiologie, dans la salle où j’étais il y avait aussi un cadavre.
/petit aparté pour rappeler un rêve précédent : celui de la fille me proposant d’écarter les jambes avec un phallus pesant entre 14 et 20kilos. Je pense que c’est exactement ce dont il s’agit ici./

Maintenant revenons au ’problème’ de la psychologie inversée. Le prochain rêve s’est fait une nuit après avoir longuement repensé à cela. J’étais dans une grande ville, face à un énorme bâtiment aux airs greco-latins. Nous étions des centaines et des centaines à passer face à celui-ci un examen de mathématiques. Lorsque je le finis je dis finalement à l’étudiant à côté de moi (le même que dans le premier article "Deux planètes un Soi et un château" qui m’avait dit que je ne pouvais pas passer d’un monde à l’autre librement car il manquait mon nom sur la liste) qu’une licorne était en fait "un cheval avec un phallus sur le front", celui-ci me dit qu’il est étudiant en mathématiques, il est brun. Il doit aller à un cours après cela et je décide de le suivre.
En descendant la ville je vois un ancien ami à qui je dis que la dernière musique qu’il a publié sur facebook était vraiment super cool. (elle m’avait alors permis de faire ce que les précédents rêves d’odeur me suggéraient et de me recentrer sur mes ressentis) Je me mets alors un casque bleu clair aux oreilles et continuant mon chemin en descendant je vois une dame aux cheveux gris, ma belle-mère, la mère de ma copine. A côté d’elle se trouve une petite fille qui lui fait un caprice et lui dit qu’elle aimerait bien retourner manger chez ma copine. Fin du rêve.

Deux jours plus tard je fais enfin LE rêve.
Je suis dans un navire en bois, très beau qui est à terre ou bien à quai je ne sais pas vraiment. Je devais m’y cacher à l’avant sous le pont. Il y avait là une table couverte d’une nappe bleu claire et j’étais entouré de hublots. A est lui sur la terre ferme. A un moment je vois une fille rousse me regarder par un hublot, je suis effrayé mais je dois sortir du bâteau et rejoindre A. Il est assis face à une petite table où il a posé ses écouteurs et une dame brune est en face de lui, ils ne s’entendent pas très bien tout les deux. Alors il lui montre une feuille de chimie avec écrit dessus une formule simple mais très claire : C1*V1=C2*V2 (C=concentration, V=Volume). Puis il part de là, sans dire un mot, agacé.
Il faut noter que C n’apparaît malheureusement pas dans le rêve.

Y suivit alors un rêve qui permettait une prise de conscience de mes mauvaises projections, de mes projections de l’ombre.
Au départ je tombais d’une immense tour où se déroulait un examen d’anglais à cause d’une fissure dans l’espace-temps. Mais je suis avec Rose Tyler et le 9eme docteur de la série Doctor Who. Le docteur avec son tournevis sonique fait venir le tardis jusqu’au sol et alors que nous tombons tout les trois ensemble nous continuons de tomber dans le tardis mais jusqu’à son plafond (finalement le sens de la chute est inversé). Et arrivé à son plafond je peux voir un circuit imprimé comme ceux des ordinateurs avec des puces et des processeurs. Sur l’un des composants est écrit CO9N-.
Puis je me retrouve dans ma ville natale avec ma copine. Nous allons à une salle de réception où se trouve plein de vielles personnes, nous voulons nous marier. Dans cette salle se trouve deux machines avec des écrans (comme lors du premier article "Deux planètes un Soi et un château"). Ces machines correspondent aux étapes nécessaires pour se marier et nous passons la première tout naturellement mais à la deuxième il y a un problème. Ma copine m’y a alors dit que j’avais tenté de fuir. Ensuite nous étions tout les deux chez elle et nous venions de monter ses longs escaliers menant jusqu’à sa chambre mais c’est là qu’elle m’a dit l’avoir critiquée parce-que c’était une littéraire.



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact