Signification rêve

Nouvelle intrusion et crayons de couleurs

Rêve 14 mai 2015 fin d’après midi

Bonjour,

Je suis dans une pièce, un homme tente d’entrer par le bas du mur, il tient un objet dans sa bouche, long et cylindrique pour envoyer un gaz dans la pièce.

La femme qui est là s’écroule sur la table je crois, je m’enfuis. Je sais qu’il est entré, je ne suis pas certaine de ce qu’il fait à cette femme, je crois qu’il la frappe. Je sors de l’endroit et referme la porte à toute blinde. Je cherche la clef pour l’enfermer à l’intérieur car je sais qu’il me poursuit. Pendant que je cherche la clef et l’introduit, je pense, plus vite plus vite allez ! J’arrive à fermer la serrure juste au moment ou l’ombre de l’homme apparaît derrière la porte vitrée. Je le vois, sans voir son visage.

Je descends des escaliers droits. En bas, je rencontre un homme que je connais. Je lui demande s’il veut bien me raccompagner chez moi (j’ai peur que l’homme me poursuive). Il refuse, prétextant qu’il a trop de travail.

Il fait nuit, j’arrive au centre d’une place, ou il y a 3 jeunes hommes qui discutent sur des mobylettes je crois. Je leur demande lequel voudrait bien me raccompagner chez moi. Un refuse, deux autres acceptent et s’avancent. Je suis rassurée. Et tandis que je suis toujours sur la place, l’un de ceux qui ont acceptés de me raccompagner, le plus jeune je crois, se met un peu à l’écart derrière une colonne ou un pilier plutôt, en béton je crois. Je vois alors juste sa main droite qui tient dans son poing fermé des crayons de couleurs avec un bout en gomme, pointes vers le bas. Ils sont usagés et rognés. Alors par la pensée, je les lui remets en état, en souriant et pour le remercier, comme le ferait une fée, et je peux voir les crayons dans ses mains devenir comme neufs.

C’est le deuxième rêve de menaces. Il s’agit encore d’un homme. Je n’ai pourtant pas d’homme menaçant dans ma vie. Je me demande donc ce qui dans ma vie éveillée pourrait causer cette agitation. /

Dans ce dernier rêve, voilà que j’enferme la menace à l’intérieur, et je suis contrainte de fuir ( de "chez moi" ?) pour aller "chez moi"...

D’autre part, il y a cette bouche qui tient cet objet /, qui souffle un gaz toxique, pour nous paralyser. Difficile à interpréter...Bouche, cylindre, ne serait ce pas un rêve à connotation sexuelle ?

Je remarque que dans le rêve, je n’ai pas peur des hommes que je croise ensuite, en bas, bien contraire je demande leur aide, et deux d’entre eux acceptent de m’aider. C’est de celui qui pénètre "chez moi ?" dont j’ai peur, car il pénètre par le bas du mur, sans me demander mon accord, et aussi parce que son attitude induit une peur, comparable à une menace de mort.

J’ai lu que "la fuite de gaz" signifierait que des énergies négatives filtrent dans les comportements de certaines personnes polluantes, elles ne pourraient réprimer ou contrôler des émanations psychiques qui viennent empoisonner les autres,or c’est bien ainsi que s’y prend cette menace, et il clair qu’il le fait intentionnellement, pour nous endormir et pouvoir pénétrer à l’intérieur. Pourquoi ai-je peur de cet homme là, qui se cache derrière, et pourquoi est ce que je me le représente comme un danger. En est il bien un ? Quoiqu’il en soit, la peur me submerge, et je fuis.

J’ai lu sur les animus négatifs,qu’ils peuvent dévorer l’âme de certaines femmes, prendre littéralement possession d’elles. Il me semble que ces reves me montrent que la frontière entre mon inconscient et ma conscience est de plus en plus poreuse. Et que je parviens de moins en moins à refouler une angoisse précise. Ou encore, ce rêve me montre un processus toujours actif, une croyance active de nuit comme de jour.

Je suis persuadée que ces rêves sont des messages d’alertes pour agir en conscience autrement, pour un changement de vision intérieure, nécessaire. Je voudrais que ce que je prends pour une menace délivre son histoire, éclaire les parties encore dans l’ombre que je semble tant redouter et je dois trouver le moyen ce comprendre mieux les messages, leur origine afin d’harmoniser ces énergies. .


Je n’ai lu pour l’instant qu’une fois votre rêve, puis vos interprétations, et je veux tout de suite vous apporter non pas des explications mais mon émotion. Il y a ces jeunes à mobylettes, un peu loubards dans mon esprit, deux disent vouloir vous raccompagner, l’un se cache derrière un pilier, et j’imagine aussitôt qu’il va ressortir avec un couteau, mais il tient dans sa main des crayons de couleurs, image annoncée par votre titre. Incompréhension, surprise. Mais aussitôt vous mentionnez que ces crayons "sont usagés et rognés", et vous les remettez en l’état, comme une fée, et je ressens à ce dénouement une profonde émotion, un frisson de joie car quelque-chose d’essentiel vient de se passer, de l’ordre d’une réparation, d’une réhabilitation.

Oui il y a eu cette menace masculine, récurrente dans vos rêves, et vous y avez laissé une femme écroulée sur une table, une proie facile pour cet homme qui la frappe. Vous y avez laissé une partie de vous, ou un temps de vie.

Vos apports sur la signification symbolique du gaz est très enrichissante, merci de partager ainsi vos recherches. Il y a à mon sens évidemment un côté très sexuel de cette image de l’agresseur homme avec un cylindre dans sa bouche. Puis il y a la clef, autre symbole phallique, le pilier, les crayons. Une interprétation sexuelle me semble s’imposer, mais pas dans le sens d’un désir refoulé (même si on pourrait ici parler du fantasme freudien de "un enfant est battu", de cette femme battue à votre place par un homme).

Comme vous je note ce passage d’un Moi connu, dans lequel le masculin agressif fait "intrusion" (mot très fort), à cette place, plus précisément au centre de cette place, qui figure le Soi. Vous allez chercher au plus profond de vous-même une aide. Et vous finissez par trouver du masculin prêt à vous épauler. Du masculin un peu jeune, et même plus qu’on le croyait si l’on en croit les crayons de couleur.

Vous vous reconnectez à un masculin en devenir, moins menaçant qu’on (que je...) aurait pu le croire. Un masculin que vous aidez aussitôt, comme une fée.

Mais surtout, je vois dans cette image des crayons rognés une image très précise du sentiment de castration, à l’âge des dessins d’enfant pleins de symbolique. La frustration ressentie est exprimée par la destruction de cet attribut du garçon, par sa réduction. Or comment vivre le masculin autrement que comme une agression s’il est l’objet de la projection de son sentiment de castration ?

Or ici, que faites vous ? Comme une fée, vous réparez ses crayons, l’image symbolique que vous avez de son pénis. Vous pouvez lui redonner des crayons entiers puisque vous dissociez bien alors cet attribut physique, le pénis, de sa représentation symbolique, le phallus. Car, dans cette scène finale, c’est vous qui avez le pouvoir d’agir, c’est vous qui détenez le phallus, indirectement sous la forme d’une baguette magique.

Ce rêve accompagne certainement des changements intérieurs qui se réalisent en vous, par une modification profonde de votre "vision" du masculin, perception de votre propre masculin. Je pense que tout ce que vous avez écrit est juste, et que cet animus négatif, clairement présent au début du rêve, montre ici son origine d’une part, et semble laisser place à un masculin beaucoup plus harmonieux (plein de couleurs neuves) d’autre part.



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact