Signification rêve

Etre fouettée

J’ai fais un rêve, qui est exactement le même (à un détail près) à un autre fait il y a un ans ou deux.

Dans ce rêve, je suis dans le corps d’une jeune fille et je suis dans un groupe avec des personnes que je n’ai jamais vue. Je marche et là, un groupe de jeunes femmes habillées de façon vulgaire s’approchent de nous. Elles m’attrapent et mes amies fuient, elles me frappent un peu partout jusqu’à ce qu’un garçon de mon âge vienne me sauver avec une fille.

Ensuite, je vois les filles qui me cherchent partout, elles ont un fouet et veulent me faire du mal. Je me cache avec mes amis et parfois, je deviens invisible.

Un moment, elles m’ont vue et j’étais avec la fille qui m’a sauvée, nous avons couru, j’étais terrorisée. On s’est réfugiées dans des toilettes, je me suis mise en boule et j’ai pleuré. La fille m’a rassurée et m’a dit qu’elle irait à ma place. J’ai refusé, mais elle a insisté pour prendre ma place. J’ai donc compris qu’elle aimait souffrir. Les femmes qui m’ont agressé l’ont fouetté longtemps, j’entendais tout, puis elles l’ont laissée.

Ce qui me marque dans ce rêve, ce sont les émotions. Il semblait tellement réel que je ressentais tout. Mais ce que je ne comprends pas, c’est que j’ai fais le même rêve.


Deux fois le même rêve, avec une différence entre les deux dites-vous, mais vous ne nous indiquez pas quelle est cette différence, or c’est essentiel car si le rêve se répète c’est justement pour faire évoluer votre position psychique, d’un cran à chaque fois, d’où l’indice extrêmement précieux de la variation constatée (que vous pouvez ajouter à la suite).

Vous constatez comme le masculin, dans vos autres rêves souvent menaçant, maintenant qu’il a été reconnu devient beaucoup sympathique, utile même, il est votre soutien intérieur, votre animus : ce garçon de votre âge qui vient vous porter secours.

Et un nouveau personnage apparaît alors : une autre fille, votre ombre, la partie de vous-même que vous ne connaissez pas.

Vos rêves sont étonnants, il y a toujours une très grande fluidité entre les personnages qui représentent des facettes de vous-même. Ici, observez l’arrivée de cette autre jeune-fille, comment elle vous aide avant de prendre votre place, et que prenant votre place elle vous permet de voir ce que vous auriez refusez peut-être de reconnaître autrement, cette scène que l’on peut qualifier de masochiste.

Tout le rêve annonce cette scène finale : les jeunes-filles sont qualifiées de "vulgaires", elles ont un "fouet", vous trouvez refuge dans des "toilettes", votre position de défense, celle du foetus, pour vous protéger de la scène à entendre : votre double se fait fouetter, longtemps, et elle aime souffrir.

Le masochisme a été décret par Freud qui, concernant le masochisme qualifié de féminin, insiste sur la passivité et le déplacement de l’activité à cette passivité apparente. Or ce passage de la passivité à l’activité a déjà été soulignée dans l’un de vos précédents rêves. Aimer souffrir, c’est se projeter aussi sur celui qui fouette.

Ces éléments sont des composants de votre ombre, il s’agit de les reconnaître, de les accepter et pas forcément de les vivre, mais de se connaître soi-même réellement, sans sélectionner ce que l’on aimerait être finalement, sans tricher. C’est difficile. Si ce rêve a été possible, c’est que votre inconscient juge que vous êtes capable d’assimiler de cette connaissance.



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact