Signification rêve

Définition du Soi et de l’Ego

La notion de Soi a été développée par Jung. Le Soi comprend le Moi, et la relation entre le Moi et le Soi est indispensable pour cerner la notion de Soi.

Définition du Soi

Une définition du Soi est donnée par Mélanie Klein dans l’Amour et la Haine : Le Soi est "l’ensemble des choses, bonnes ou mauvaises, que nous avons connues depuis nos premiers jours : tout ce que nous avons reçu du monde extérieur, tout ce que nous avons ressenti dans notre monde intérieur, expériences heureuses et malheureuses, relations avec les autres, activités, intérêts et pensées de toute nature, c’est-à-dire tout ce que nous avons vécu. Tout cela fait partie de notre soi et contribue à construire notre personnalité".

Ainsi, le Soi est notre totalité, consciente et inconsciente. Pour Jung, le Soi est l’entité unique, que l’on peut ensuite décomposer en plusieurs parties, dont on peut extraire l’Ego en particulier, le Moi, mais qui conserve toujours pour autant son unité.

Séparation du Soi et du Moi

Le complexe du moi est au centre de la zone de conscience d’un sujet. Aussi, il faut bien admettre qu’à sa naissance, un bébé n’a pas de Moi (ou d’Ego) puisque son psychisme n’est pas encore suffisamment développé pour qu’existe sa conscience réflexive.

Puis, en raison de son développement psychique, une zone de conscience va apparaître progressivement, et le Moi sera le centre de cette zone de conscience. Aussi, le Moi va alors de détacher petit à petit du Soi. Cette première séparation psychique est souhaitée évidemment, mais elle constitue également un déchirement évident. En effet, le sujet sort alors d’un état de plénitude où son centre était alors unique. Après cette première déchirure, le centre de son Moi deviendra distinct du centre de son Soi. Cette séparation est donc expérience de l’incomplétude de l’être.

Représentation du Soi et de l’Ego

Pour Jung, une représentation du Soi est le mandala, terme qui signifie "cercle" et qui, dans le bouddhisme, est l’objet de dessins, d’œuvres d’arts, support de pensées complexes et de méditation.

Au commencement était donc le Soi, puis petit à petit, avec le développement progressif de la conscience, le Moi conscient s’est détaché.

Étant donné les rapprochements possibles entre le cercle et le triangle, on pourrait voir le Soi comme un triangle isocèle. Dans ce cas, la pointe de ce triangle pourrait contenir le Moi (aussi appelé Ego), lui même formant un triangle isocèle. Or les proportions du Moi sont alors celles du Soi. C’est un peu la pensée de Jung : le Moi est une partie du Soi, construite suivant la même harmonie.

Le centre du Soi et du Moi

Le centre de la zone de conscience, du Moi donc, correspond au centre du Soi, qui est le centre de la personnalité totale.

En effet, il faut insister sur ce qui vient d’être énoncé naturellement. Le Soi représentant la totalité de l’individu, le centre de ce dernier est le centre du Soi. Or ce centre ne correspond pas à celui du Moi. Certes, dans leur construction, on retrouve un lien évident, une transposition, une projection (en s’amusant alors du double sens de ce mot en psychanalyse). Mais le centre d’une personne reste toujours celui de son Soi.

Or, qui est prêt à admettre que le point central de sa personnalité n’appartient pas à sa zone de conscience ? Qui est prêt à reconnaître que l’on ne s’appartient jamais vraiment ? Cette démarche est en effet difficile, mais c’est celle entreprise dans toute analyse où l’on recherche ses zones d’ombre dans son Moi, mais également dans son inconscient.

A noter l’importance du symbole du centre dans la psychologie jungienne et dans l’analyse des rêves. Atteindre le centre dans un rêve, symbolise le plus souvent atteindre le centre de son être, de son Soi. On comprend mieux la valeur de tels rêves.



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact