Signification rêve

Nos cauchemars et nos angoisses

Les cauchemars sont des rêves d’alerte, leur message est d’autant plus important que l’inconscient a cherché à atteindre la conscience par des images puissantes.

Les cauchemars renvoyant à des angoisses anciennes

Ils sont incompréhensibles ! Ces cauchemars, en plus de générer une inquiétude nocturne, sont source d’incompréhension. On se voit passer un examen alors que l’on a quarante ans et aucune raison de retourner à l’école. On retrouve un ami d’enfance, on fait des bêtises d’adolescent, un gendarme nous arrête. On revoit sa maison d’enfance, on est à l’intérieur, elle brûle.

Les soldats qui reviennent de la guerre peuvent revivre en rêve des épisodes particulièrement terrifiants. Souvent il s’agit de cauchemars récurrents, toujours les mêmes images et de nombreux détails. C’est un fait, reconnu par la médecine et la justice. L’inconscient revit ainsi une réalité passée jusqu’à en saisir la source, pour enfin pouvoir accepter ce vécu.

Les femmes victimes d’abus sexuels connaissent souvent des cauchemars dans lesquels, terrifiées et incapables de réagir, des relations sexuelles leur sont imposées.

Un traumatisme ancien peut ainsi surgir du rêve. La réaction sera d’autant plus violente que ce traumatisme sera profond. Le cas de cauchemars à répétition est alors fréquent.

Mais tous les traumatismes ne renvoient pas à des crimes et un réveil brutal et terrifiant peut également provenir d’un souvenir qui avait été totalement refoulé par la conscience. Il peut également s’agir d’étapes anciennes de notre développement psychologique qui n’ont pas été totalement passées. L’œdipe peut ainsi entraîner des visions choquantes. Par exemple, un homme peut tuer sa mère avec un poignard ou tout autre objet symbolisant le phallus, les coups de poignard représentant une relation sexuelle.

Mais pourquoi revivre des angoisses de notre passé ? Ces cauchemars expriment-ils alors des douleurs anciennes et non encore acceptées ou bien témoignent-ils finalement de nos difficultés actuelles ? En effet, il ne faut pas chercher systématiquement dans un cauchemar la cicatrice d’un évènement ancien. Le plus souvent, les situations empruntées à notre histoire permettent à l’inconscient d’exprimer sa vision du présent. Passer continuellement des examens par exemple est le lot de tous ceux qui ont l’impression qu’ils doivent en permanence faire leurs preuves vis à vis des autres. On peut ainsi repasser son bac toutes les nuits, sans parvenir jamais à rendre sa copie au surveillant général.

Le cauchemar de notre construction intérieure

Si l’on se souvient souvent de ses cauchemars, leur compréhension est souvent bien mystérieuse dans la mesure où l’on ne peut pas comprendre les situations dans lesquelles on se trouve. On pilote un avion qui va se scratcher. On dine avec sa femme alors que l’on n’est pas marié, elle nous annonce une maladie grave. On appartient à un groupe d’explorateur, au milieu de la forêt vierge, des serpents tombent des arbres. On est cow-boy, les balles fusent de toute part, mais notre révolver ne tire pas à plus d’un mètre.

Pour interpréter ses cauchemars, il faut alors chercher quel constat notre inconscient fait de notre état d’âme actuel :
- Un processus d’individuation bloqué peut provoquer des cauchemars dans lesquels il est impossible de sortir d’une situation inextricable. Il s’agit couramment de trains dans lesquels on ne parvient pas à monter ou qui ne démarrent jamais, dans tous les cas on reste en gare. La prison intérieure peut être vue comme une véritable prison dans laquelle on est enfermé après un procès injuste.
- Un animus négatif peut apparaître dangereux dans les cauchemars. La femme rêve de serpents qui la poursuivent, de camions qui la percutent, de bandits armés de couteaux qui la poursuivent.
- Un anima négatif s’exprimera à travers une ville dont les toutes portes sont gardées et dans laquelle il est impossible d’entrer, une montage enneigée, qu’on est en train d’escalader mais soudain on décroche.

Les cauchemars et la liberté d’expression de l’inconscient

Si des rêves paraissent horribles c’est que l’inconscient n’a pas de morale. De plus, pour agir sur la conscience, le cauchemar emprunte des images fortes sans se préoccuper des difficultés d’interprétation du rêveur. Il ne faut pas prendre ses cauchemars au pied de la lettre, c’est une nécessité pour les interpréter et un impératif pour éviter toute culpabilisation.

Dans un cauchemar, on peut tuer, avoir des relations sexuelles avec un parent, tromper son conjoint, abandonner un enfant... Les images qui en résultent sont choquantes, et c’est bien nous qui les avons provoquées, mais elles reflètent non pas une situation de notre vie courante mais une réalité intérieure. La signification d’un cauchemar n’est donc pas à trouver directement dans ces images mais derrière, dans notre vie intérieure.

Il est étonnant à ce sujet que des adolescents qui sont capables de cette distanciation lorsqu’ils jouent à des jeux vidéos notamment se montrent d’un autre côté terriblement choqués par le scénario de leurs cauchemars. Ils peuvent jouer à mitrailler des ennemis, bombarder des villes, brûler des châteaux, mais ces mêmes images vues en rêve les terrifient. Et pourtant, il s’agit bien toujours d’images. Certes, les activités de l’inconscient ne sont pas virtuelles. Mais il n’y a pas à ressentir plus de culpabilité au sortir d’un rêve qu’après une après-midi passée sur un ordinateur en tant qu’acteur unique d’un jeu de guerre.



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact