Signification rêve

Le dieu de pierre

Il n’y a pas longtemps j’ai rêvé que j’avais gagné un prix de trois jours à un concours.

Un ami, appelé Oscar m’avait donné son prix de cinq jours pour inviter une personne. J’invitai un garçon qui s’appelle Gabriel (que j’aime -secrètement- depuis juin mais que je n’ai pas revu). Je l’invitai donc dans une maison ou un appartement, je crois que c’était le mien.

On était sur des chaise, devant une table et un ordi et je lui avais demandé je ne sais quoi, à quoi il avait répondu "d’accord". Je me suis assise sur ses genoux et posé ma tête sur son buste. Il sentait divinement bon, doux, léger mais fort

Puis je ne sais pas comment une fille arrivait et tapait sur un tambour en disant : " Je vais réveiller le grand Curu (se prononçait Courou. Je me souviens que je savais tout de suite que ça s’écrivait comme ça). Priez le grand Curu !"

Ensuite un grand monstre de pierre s’éveillait car la pièce donnait sur une grande prairie. La fille au tambour et aux longs cheveux bruns se plantait devant lui et lui disait : " Grand Curu, je t’ai réveillé (puis quelque chose d’autre mais je ne m’en souviens pas)". Le monstre l’avala.

Ensuite on courait s’enfermer dans la salle de douche avec ma mère.

J’envoyais par sms un mail à Gabriel qui me disait "attends, j’arrive dans 6 minutes" Je ne me souviens pas de la suite. S’il vous plait ? Pouvez vous le décrypter. Je fatigue de faire des rêves incompréhensibles car je rêve toutes les nuits


Tout le début du rêve conduit finalement à ce que vous puissiez poser votre tête sur son buste :
- un prix mystérieux,
- un autre lot offert,
- une invitation,
- une réponse ("d’accord") à une question oubliée...

Tout concourt à cette situation désirée : poser votre tête sur son buste. On retrouve bien là le sens freudien des rêves : l’expression d’un désir refoulé.

Mais voilà que l’on réveille le grand "Curu". C’est une évidence pour vous, cela se prononce "Courou". Et à partir de là, il est difficile de ne pas entendre : "courroux".

Comment échappez-vous à ce grand courroux (qui avale les filles) ? Dans la douche, avec votre mère. Le "6" peut alors être interprété à ce moment, à l’âge que vous avez dans le rêve, 6 ans. Car l’apparition de ce monstre mangeur de petites filles qui vous effraie et contre lequel vous trouvez pour seul refuge le partage d’intimité avec votre mère conduit assez simplement au père oedipien. L’image du dieu père, réveillée par la femme (et cette tête posée sur le buste de l’homme aimé), renvoyant à la petite fille.

J’ai propose un nouvel article sur l’oedipe, pour tenter de mieux expliquer pourquoi de tels rêves peuvent intervenir au milieu d’une vie d’adulte. Des sentiments œdipiens réveillés par le désir de l’homme aimé.



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact