Signification rêve

Imagination, intellect et esprit

On l’a vu précédemment, imagination, intellect et esprit interviennent durant le processus de délibération.

Imagination et image

L’imagination est la fonction qui permet la représentation des désirs sous forme d’images.

En effet, même dans la vie consciente, la délibération est basée sur des images de la réalisation de son désir. L’image de l’objet désiré oriente le désir et peut même être en soi objet de satisfaction. Dans la théorie freudienne, il existe la même proximité entre désir et image : "Désirer aboutit à halluciner". Le désir est un souvenir de l’image de la satisfaction, à ce titre il produit l’hallucination de la satisfaction, cette satisfaction hallucinée est donc la conséquence du désir.

L’image est donc ce qui permet de projeter ses désirs, de construire des projets.

Aussi, l’imagination exaltée est une imagination qui produit des images excessives et déformées des désirs. Cette imagination s’accompagne de rêveries, de scénarios dans lesquels l’individu rêve sa vie. Cette rumination engendre des justifications permanentes, conduisant à l’accusation des autres pour l’injustice subie, tempérées par un sentimentalisme exacerbé : le cercle vicieux de la fausse motivation.

Cette imagination exaltée s’oppose alors régulièrement à la réalité, le monde tel qu’il est imaginé par l’individu ne correspondant plus à la réalité. Dans le cadre de la relation à autrui, l’autre est perçu en fonction des ruminations imaginatives exaltées, sur la base de cette image déformée un dialogue vrai n’est plus possible.

L’intellect

L’intellect étudie la possibilité matérielle de réalisation des désirs mis en images par l’imagination.

Il vérifie que les désirs :
- Ne s’opposent pas entre eux : on va se refuser une envie de dessert riche en calorie si l’on a également pour projet de faire attention à sa ligne, ces deux désirs s’opposant, l’image de la sucrerie étant rejetée par l’image de soi après le régime en cours.
- Sont compatibles avec les contraintes extérieures : dans le cadre de l’envie d’un nouveau vêtement, on va se diriger vers des produits qui correspondent à son budget disponible, se pliant très naturellement à cette contrainte extérieure qu’est l’argent.

Un autre exemple : s’il fait chaud, on ne va pas pour autant se dénuder dans la rue. C’est une règle de savoir-vivre, une convention sociale.

Ce dernier exemple permet d’illustrer la notion d’intellect exalté. Dans le cadre de la nervosité par exemple, l’intellect va se référer à des conventions, une morale stricte, pour rejeter des désirs matériels et sexuels. L’intellect exalté ne va donc pas rechercher la satisfaction du sujet, mais le conformisme et le rattachement à une idéologie. C’est là que l’on peut rapprocher le terme d’intellect au terme d’intellectuel qui est devenu une insulte dans les cours d’école, mais pas à juste titre malheureusement...

L’esprit

L’esprit est le lieu des valorisations. C’est donc l’esprit qui, sur la base des images des désirs projetés et des informations extérieures apportées par l’intellect, décide des désirs qui sont à conserver et dont la réalisation est à rechercher.

On comprend ainsi que l’esprit exalté ne permet plus de faire les bons choix, autrement dit de valoriser correctement les possibilités qui s’offrent à nous, nous poussant vers la disharmonie.

Ainsi, si l’esprit est perverti par la vanité, comme dans le cas du nerveux, des choix seront inconsciemment influencés directement par le subconscient, sans permettre l’intervention normale du surconscient et une correcte valorisation des désirs.

Si l’esprit est écrasé, laissant l’imagination fonctionner seule avec l’intellect, comme dans le cas du banalisé, l’absence totale d’action du surconscient entraîne l’absence de ressenti de la culpabilité essentielle, mais conduit à des rêves où l’image de la mort de l’âme sera récurrente.

Image de la perversion des désirs

Une image de l’exaltation des désirs est donnée dans la mythologie grecque par la chimère, cet être épouvantable qui terrorise les populations.

La chimère est une image des trois pulsions déformées (se reporter au dictionnaire de la symbolique) :
- la tête de lion est la pulsion matérielle exaltée (la tête, symbole des valorisations, sous le contrôle du lion, des désirs matériels).
- le corps de bouc (ou de chèvre) signifie la pulsion sexuelle exaltée (le ventre, lieu des pulsions sexuelles, sous le pouvoir du bouc),
- la queue de serpent (ou de dragon) est la vanité, la pulsion spirituelle pervertie.



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact