Signification rêve

Puits rempli de serpents

Des filles voulaient sauver leurs maris de qui ? Je ne sais pas mais il y avait plusieurs ennemis je crois...

Elles souhaitaient emprunter un chemin étrange : Un puits !

C’était un puits très profond, je trouvais que sauter dans ce puits était trop dangereux, je leur ai dit qu’on ne savait pas ce qui pouvait se trouver dans l’eau en bas...

J’ai alors lancé une pierre dans ce puits et des bruits de serpents se sont fait entendre... On ne les voyait pas mais l’eau en était infestée vu tous ses "SSSSS" !

On s’est retrouvé dans une sorte de mine, caverne, à traverser un pont.
En dessous il y avait un feu énorme, un chemin encore pas très rassurant...

Enfin, je marchais dans un couloir, avec pleins de chambre à coucher pour les filles, dans l’une de ces chambres, ma mère dormait.
Et bizarrement j’ai pensé à ma peluche et à d’autres peluches que j’avais et je me suis dit : "Je n’aurais jamais dû les prendre, elles vont aussi mourir..." Je culpabilisais.


Vous indiquez dans le descriptif de votre rêve qu’au fond de ce puits très profond, il y a "une eau mystérieuse pas si calme qu’elle n’y paraissait au premier abord...". Vous précisez ensuite que vous entendez des serpents au fond de ce puits.

L’eau est symbole de l’inconscient. Or celui-ci n’est pas accessible facilement, comme au fond d’un puits immense. Et le serpent est également un grand symbole de l’inconscient. L’inconscient perçu comme potentiellement menaçant.

Mais vous refusez de sauter. Comme dans votre précédent rêve, où vous n’avez pas une démarche volontaire pour "passer de l’autre côté", ici vous refusez cette issue de sauter dans l’inconnu.

Mais ensuite, seconde partie, une fois encore comme dans votre précédent rêve, une nouvelle épreuve cous attend et cette fois vous vous engagez. Ici, il ne s’agit pas de traverser un parc mais un pont. Voyez comme ce symbole trouve ici tout son sens.

Or sous ce pont il y a le feu, énorme. Le feu est l’un des 4 éléments (avec l’eau). Il permet la transformation. Vous passez le pont au-dessus du feu qui permet la transformation du psychisme. D’un côté vous passez de l’autre côté, mais de l’autre vous évitez le feu, comme vous aviez évité l’eau du puits initialement.

Je me répète mais, encore une fois, comme dans votre précédent rêve, on vous sent prête à accéder à de nouvelles potentialités, mais chaque fois vous semblez ne pas vous engager franchement.

Pourquoi ? La culpabilité, indissociable de la pulsion de mort dans la théorie freudienne. Et la mort. Dans ce rêve votre mère dort. Dans le précédent elle était malade. Votre mère vous a donné la mort en même temps que la vie, et vos peluches, vos enfants en quelque sorte, elles aussi, parce que vous les avez voulues présentes sont destinées à mourir. Cette mort physique est confondue avec la mort symbolique, qui permet de se renouveler sans cesse. Il faut accepter de mourir pour renaître. C’est cette logique qui hante les hommes depuis toujours.



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact