Signification rêve

Mon père va mourir mais....

Dans mon rêve mon père est malade, je suis triste mais sans plus, puis il décide avec ma mère de se faire euthanasier. Je me retrouve donc à l’hôpital, le reste étant flou.

Mon père est avec le médecin qui lui fait sa piqûre, mais d’un coup mon père devient mon colocataire avec qui je vis (par force) depuis 4 ans maintenant en colocation. Cet homme je le connais depuis 20 ans, il était là à chaque fois que j’avais besoin et me venait en aide. De temps en temps on allait au Resto, on sortait en boîte ensemble, en bref il était toujours là, en gros, pour le pire et le meilleur, il avait des sentiments pour moi, je n’en n’ai jamais eu pour lui il le savait.
J’avais beaucoup d’estime pour lui.
Il m’a donc proposé de venir vivre avec lui, ayant moi des problèmes professionnels et ne pouvant plus assurer un loyer entier. Depuis quatre ans que je vis avec lui, j’ai vu son vrai visage, menteur, pleutre, hypocrite, l’estime est tombée tel un soufflé sortit depuis trop longtemps du four.
Depuis se sont des disputes quasis tous les jours.

J’étais donc à l’hôpital, à ses côtés, je lisais un livre le temps que le produit que le médecin lui avait injecté fasse effet, j’ai même dans mon rêve pensé à l’assurance vie qu’il m’a soit-disant faite et à l’argent mais ceci très subrepticement (j’ai honte).

Puis je ne sais pour quelle raison les bons souvenirs (parce qu’il y en a eu) sont remontés à la surface et je me suis mise à pleurer tout mon saoul, je lui ai pris la main et un sourire apaisé s’est formé sur son visage, son corps s’est transformé, ses mains et ses pieds étaient petits et potelés, on aurait dit (avec le sourire) un bouddha.

Le médecin est arrivé et m’a dit que c’était fini, là je me suis réveillé, je pleurais encore.


A noter tout d’abord que ce rêve était resté "en cours de rédaction", comme pour souligner qu’il décrivait bien quelque-chose en cours de réalisation.

C’est un rêve magnifique. Vous êtes tellement entière dans vos ressentis qu’il faut considérer comme une réalité ce que vous avez vécu. Non pas la mort du père, mais le renversement qui a lieu soudain.

Car votre père vous a déçu ! (Mais quelle fille n’a pas été déçue par son père ?) C’est ce qui explique :
- L’indifférence à votre père : "triste mais sans plus", vous lisez pendant qu’il est en train de mourir à côté de vous, pensez à l’assurance vie.
- La superposition réalisée, votre colocataire remplaçant le père, les deux personnages se rejoignant dans la perte de l’estime que vous aviez pour eux.

Et pourtant, vous reconnaissez soudain les bons moments. Or par cette reconnaissance de l’opposé, vous permettez à votre père de se transformer.

Ce rêve trouve sa signification dans la notion d’ambivalence : l’amour et la haine, liés, mêlés. L’enfant aime sa mère. Imaginez, il est Tout, la totalité ! Puis tout à coup sa mère le frustre, par la nourriture souvent, le sevrage. La mère n’est pas une partie de l’enfant, elle est une personne autre. L’amour devient haine. Haine insupportable. Puis, le passage de l’amour à la haine se faisant, inconsciemment, avec plus de facilité (alternance notamment décrite par Mélanie Klein), on aboutit à l’ambivalence, où l’enfant peut aimer sa mère malgré sa haine inconsciente.

Les mots sont forts car ils découlent d’une théorie. Ils sont difficiles à assumer mais je crois justement que vous êtes capable de ces prises de conscience. L’indifférence, puis la honte que vous éprouvez, et l’amour, vous dites ces sentiments forts très bien dans ce rêve. Vous réalisez quelque-chose dans ce rêve, en accédant à une certaine conscience (celle des bons moments malgré tout) mais aussi psychiquement : ce rêve est action, réalisation, quelque-chose a été fait, le bouddha est votre dernière image, celle d’un être réalisé.


A lire également

Intuitions

Lapins dépecés

Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact