Signification rêve

Des hommes masqués

J’étais dans la cours de ma sœur et je suis allée dans une chambre mais quand je suis entrée, j’ai vu une caisse au milieu ce la chambre et je suis allée pour voir car toute la chambre était lumineuse.

Quand je suis arrivée devant la caisse, j’ai vu trois hommes masqués comme des touaregs qui ont surgi avec des épées à la main. Je ne savais même pas où ils étaient cachés et ils voulaient me tuer avec leurs épées.

Mais une femme brune au cheveux longs les a poussés et ils sont tous tombés dans la caisse qui s’est vite refermée comme un puits et l’eau jaillissait et le puits s’est refermé et tout est redevenu normal.

Je suis sortie et dans la cours trois personnes aussi m’attendaient et quand je les vues je me suis précipitée pour grimper sur un arbre qui était dans la cours et elles voulaient grimper mais j’ai réussi à les repousser avec les branches de l’arbre. L’arbre était divisé en trois mais avait toujours le même tronc.

Après je me suis retrouvée dans une très grande salle avec des gardes qui ne me laissaient pas sortir car j’étais malade et mon mari avait donné qu’ils me surveillent. Là où j’étais, cela ressemblait à un marché mais avec plusieurs parties et des fenêtres. Je pouvais voir les gens qui passaient et des gens parlaient et j’entendais une amie qui me disait que son mari lui a donné une nouvelle moto car on avait volé la sienne et je lui ai dit Encore ? Et elle me disait que la douane était clémente maintenant et elle était toute heureuse.

J’avais des vertiges et j’ai pu sortir un peu mais un garde était près au cas j’aurais un malaise et quand mon mari m’a vu monter et descendre il se plaignait car j’avais eu peur et j’ai failli tomber et on m’a retenu.

Il y a eu beaucoup de chose mais j’ai oublié une partie. Je me suis retrouvée dans la salle et j’envoyais des mails à mon mari mais en anglais. Dans une partie de la cours je voyais un vieux qui tenait les factures d’eau et montrait aux gens au tour de lui ce qu’ils devaient faire.

Dans d’autres lieux je me suis retrouvée avec des enfants et je faisais la bouillie pour eux et une belle soeur est venue et se plaignait que pourquoi j’ai dit au beau-frère ne prend pas les fauteuils pour s’asseoir et j’ai dit que je ne lui ai rien dit et j’ai dit que si on les sortait toujours les jours ils vont s’abîmer et je faisais mon feu pour faire la bouillie et je la partageais entre les enfants.

PS : Le vieux était un voisin mais il est décédé.


Il s’agit presque de la suite de votre précédent rêve, durant lequel vous étiez menacée et contrainte à une relation sexuelle par des personnes armées de couteaux.

Encore une fois, ces hommes menaçants, toujours nombreux, qui apparaissent en groupe, symbolisent un animus négatif. Ils sont la projection de votre animus destructeur. Cet animus négatif vous empêche de voir l’avenir et s’oppose à votre sensibilité naturelle, féminine.

Ces hommes retournent dans leur caisse présent au milieu de la pièce, comme un coffre. Le symbole du coffre, et en particulier le symbolisme que lui prête Freud, renvoie à cet animus négatif. Dans tous les cas, au fond de vous-même, dans votre intimité, se cachent ces bandits qui brandissent leur épée (comme le poignard, symbole du sexe masculin).

Ensuite, c’est votre mari qui vous fait enfermer et surveiller dans une grande pièce. Si des bandits sont enfermés dans votre passé intime, d’autres veillent encore sur vous. C’est un enfermement permanent et je comprend votre envie de monter dans l’arbre, l’arbre de vie, pour ne plus être poursuivie.


A lire également



Un marronnier

Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact