Signification rêve

Faire simple !

En ce moment je ressemble à un pingouin, qui ne tient pas sur ses jambes et fait la moue avec ses lèvres, au milieu de ce chaos.

Pour essayer de faire au plus simple j’ai deux choses, vos interprétations comme matière brute qui définit l’ensemble et mes rêves alors je note pour démarrer ce qui est incompris :
- C’est cette rencontre avec le vieux sage, aspect spirituel de l’archétype du père. Cette rencontre du vieux sage aurait dû mener à énormément plus d’investissement or l’exam de philo se conclue finalement par un passage à l’acte agressif. C’est la seule morale que j’en retire, que la rencontre est ratée de A à Z. Mais je suis incapable de retirer ce qu’il aurait fallu autrement.

- Comment prendre la place du vieux roi, qui apparaît après un rêve sur la castration. Or quand on met ça en valeur, on remet encore ma complexité mentale en cause (résistances, résistances..). S’en suit l’échappatoire à la réalité en Harry Potter mêlé dans un livre à un chapitre d’anatomie et je trouve l’ensemble intéressant. C’est le moment de recouvrir ma personnalité donc. Mais comment ?

(Je ne cherche pas à avoir réponse à ces questions comme si ça me tombait dans le bec, mais si vous parvenez à remarquer quelque chose qui y ferait lien prochainement et qui doit mener à la même réflexion j’espère que vous saurez m’y réorienter quitte à avoir cette fois une réflexion un peu plus juste à leur sujet.)

Un rêve :
Je vois d’abord ma thérapeute de la tête au pied debout devant un miroir à glace.
Ensuite le rêve continue dans ma ville natale, dans son bourg où tout est haut ici. Il y a des immeubles bizarrement et les murs creux servent de four où on peut mettre des gâteaux pour les faire cuire. Tout ça n’a pas de sens.

Ensuite je suis chez Rogue (de Harry Potter, le prof qui veut faire défense contre les forces du mal) mais sa maison est celle d’un ami, A chez qui j’étais le soir avant mon passage à l’acte, il y avait l’ex de la copine aussi.
Chez lui il y a une petite bibliothèque au fond de la pièce où je casse une étagère et les objets qui sont dessus, j’étais avec ma sœur dans cette pièce et on lui cache ce que je viens de faire en repartant à la soirée qu’il mène, à table.
Il y a un monsieur blond qui arrive à table, il était au fond de la pièce et on ne l’avait pas vu. Il demande alors à Rogue s’il peut changer la musique, on lui répond que non et il dis repasser dans une heure ou deux.
Le rêve se poursuit dans un centre commercial où il fait très sombre. J’ai du travail à y mener. On me dit de faire passer les codes barres d’articles au laser vert de petits robot appelé cybermen. Je m’occupe principalement du centre du magasin, éloigné des caisses de l’entrée. Entre les rayons il y a une caisse dont personne ne s’occupe et des gens attendent devant alors je fais le boulot.
En sortant du magasin j’apprends qu’il existe des cybermens qui ne sont pas télécommandés, ils sont plus grand et je peux me mettre dans l’armure de l’un d’entre eux. A celui-ci c’est sa main qui est verte. Je fuis cette ville en volant à l’horizontale au dessus du sol (on est dans la ville où habite A) pour revenir dans ma ville natale.
Toujours en volant au dessus du sol je passe au dessus de mon jardin et je remarque que dans le gazon il y a de tout petites sorties d’arrosage qui dessinent une courbe.

Auto-interprétation :
J’essaie de faire très simple et très concis et je ne note que là où veut me mener le rêve :
On ne peut faire plus grave. Regagner plus d’humanité par la scène de la thérapeute en passant au travers du miroir. Il y a des comportements déshumanisés jusque dans mon fort intérieur où j’essaie de faire payer. Ça va jusqu’au pervers narcissique ici alors la seule chose à faire est d’éviter tout automatisme. Pourtant dans ma ville natale on peut se nourrir à volonté. Je continue donc de fuir la réalité en volant au dessus du sol ainsi.
Or, il faut changer l’harmonie intérieure après cassé des choses au prof, aspect paternel, ce peut être l’ex, qui veut vaincre le mal sachant que dans mon jardin intérieur il y a quelque chose de très féminin : en pleine nuit sous la pluie une courbe pour arroser.

Conclusion : Changer l’harmonie du "père qui déteste le père". Avouer sa bêtise face au paternel est sensé faire redevenir plus masculin (et plus humain) par ce blond. Il faut donc aussi arrêter de faire payer les reproches que l’on me fait. Il s’agit de casser toutes mes résistances en ce moment et d’avoir une vraie parole pour enlever ce résidu de Rogue, professeur qui aura aussi tué Dumbledore à la fin de Harry Potter.
Cette conversation, pour rendre les choses au plus facile aura d’abord lieu avec le père puis l’ex, pourquoi pas. Auquel cas je ne pourrai répondre que par le féminin.



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact