Signification rêve

Le cercueil et la porte

1994

Je suis dans l’appartement de mon adolescence, à Paris, je sors de ma chambre, et dans le couloir, à la moquette bleu clair, posé sur le sol contre le mur d’en face, je vois un cercueil.

Mon jeune frère est dans ce cercueil, qui est ouvert.

Cependant, je remarque que son ventre est une sorte de porte ancienne, sculptée, très belle, mais sombre, avec la possibilité d’ouverture d’un coffre fort, j’entends par là qu’il me semble qu’il serait difficile d’ouvrir cette porte, elle me semble lourde faite à la fois de bois et une serrure énorme en métal ancien... il n’y a pas de clef.

Je suis bouleversée par cette vision, ma peine est immense pendant ce rêve.

C’est un rêve que je n’ai jamais compris, pourquoi le ventre de mon frère, qui venant de décéder, est représenté par une porte comme celle d’un temple ou d’un château, et d’un autre temps...


Beaucoup de symboles dans ce rêve très court, dont l’image principale résulte du décès alors récent de votre frère.

Ce décès a, on s’en doute, des répercutions fortes sur votre organisation psychique au moment de ce rêve. Votre psyché est alors en mouvement, déséquilibré par la mort physique d’un proche (d’où l’image du cercueil). Ce rêve vous mène à Paris, à la recherche de votre centre, le centre du Moi et du Soi étant à rééquilibrer à chaque évolution de l’un ou de l’autre.

Or ce décès vous permet d’accéder à une porte qui est décrite dans toutes ces contradictions : à la fois une "serrure énorme" et "sans clef", "possibilité d’ouverture" et "il serait difficile d’ouvrir cette porte". Cette porte est au niveau du ventre, le centre des émotions.

Dans ce rêve, vous visualisez la possibilité d’un autre ressenti, à la fois difficile d’accès et accessible. Et s’offre à vos la possibilité de trouver en cette porte l’accès :
- au temple, au spirituel (porte ouverte),
- au château, la maison forte, un Moi renforcé, une résistance supplémentaire (porte fermée).



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact