Signification rêve

Ours

L’ours est un animal sauvage, dangereux, puissant. Il correspond à l’état d’animalité et d’inconscience où chacun se trouve avant d’entreprendre une réflexion sur soi-même, en particulier en s’intéressant à la signification de ses rêves...

Histoire de l’ours

La puissance du monde animal

Durant la préhistoire, des positions tranchées existent entre les historiens qui affirment qu’existaient des cultes de l’ours, et ceux qui réfutent cette hypothèse. Dans tous les cas, des représentations existent dans des grottes du paléolithique (la grotte Chauvet en Dordogne par exemple). L’ours et l’homme partagent alors le même habitat : les grottes (symbole féminin comme on le retrouvera plus tard dans cet article). L’animal le plus fort pour les guerriers de l’époque.

L’ours peut se mettre debout, saisir des objets... d’où une certaine ressemblance avec l’homme. La parenté entre les deux est soulignée dans la mythologie, avec des possibilités de passage d’une race à l’autre, et d’une attirance des ours mâles pour les dames. Le viol d’une femme par un ours conduit à la naissance d’un guerrier invincible.

Plus tard, affronter un ours en combat singulier, en manger la viande, s’habiller de sa peau, constituent des rites de passage et moyens de s’approprier une partie de leur force.

L’image de l’ours ridiculisée

L’église s’opposera toujours à ces rites barbares et cette vénération de l’ours, en associant l’ours à tous les péchés. Pour Saint Augustin, l’ours est le diable. Le saint est plus fort que l’ours, c’est sur cette affirmation que bien des histoires ont alors été construites.

Aussi, au Moyen-Age, l’ours a été ridiculisé : c’est l’apparition des montreurs d’ours, l’animal se prêtant à des tours un peu ridicules, n’effrayant plus même les enfants. C’est à cette époque que le lion prend la place de l’ours, le lion présentant l’avantage de ne pas être présent sur notre territoire, évitant ainsi tout rite païen. Dans les romans de renard, le lion devient le roi des animaux, et l’ours est dévalorisé.

L’ours en peluche

Au début du XXème siècle, l’ours en peluche apparaît et devient l’emblème du jouet pour enfant. Et si l’ours du paléolithique partageait sa grotte avec l’homme, il partage aujourd’hui le lit des petits, prouvant par là sa proximité profonde avec l’Homme...

L’ours des alchimistes

Pour les alchimistes, l’ours est une image de la materia prima. Cette matière brute est celle qui devra être transformée par le processus alchimique.

Mais cette materia prima permet également de définir la première des quatre étapes de ce processus. L’œuvre au noir, la découverte en quelque sorte de cette matière brute, indique en effet le commencement de l’œuvre, de ce processus de transformation.

Découvrir en soi cette matière brute est ainsi imagée par l’ours, son animalité brute, violente et dangereuse, mais qui sous-entend également l’énergie brute qui va permettre le dépassement de ce état premier.

L’ours est donc à la fois annonce de ce caractère primaire et du commencement d’un processus de transformation psychique pour accéder à un psychisme plus évolué.

La mère représentée par l’ours

Dans les métamorphoses de l’âme, Jung rapporte la légende d’Hiawatha. Ce dernier abat un ours auprès du gué, là où l’on peut traverser le fleuve à pied. La mort de l’ours est donc associé au passage d’un seuil, "à la frontière entre conscient et inconscient. L’animal est un représentant de l’inconscient."

Or l’inconscient (le Ça) contient la conscience (le Moi, sur ce point Jung et Freud semblent d’accord). La qualité de matrice de l’inconscient lui donne une signification maternelle, ajoute Jung. Et c’est pourquoi la mère est aussi représentée par l’ours.

En tuant l’animal, Hiawatha conquiert de sa force. En rendant conscients des contenus inconscients, il accède à une plus grande autonomie. En se libérant de sa pulsion d’agrippement pour sa mère, plus largement en se libérant de l’imago maternelle, il accède à son individualité.

Conclusion

La rencontre avec l’ours est donc une rencontre avec ses potentialités. Le comportement du rêveur face à son animalité, à l’ours du rêve, est révélateur de son attitude face à ses complexes, et donne une indication sur l’évolution de son processus d’individuation.


A lire également

Lézard

Rat et souris

Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact