Signification rêve

Enurésie adulte et pensée étrange

Je rêve que je suis assise aux toilettes. Je fais pipi.
Jusque là, tout se passe « normalement ».

Mais, une fois que j’ai fini d’uriner (ma vessie est vide en rêve), reste un sentiment de frustration, comme si je n’avais finalement pas tout vidé.

Dans mon rêve, je "force" les choses. Je veux me vider.
Je détends alors mon périnée, et je commence à nouveau à uriner. J’ai un sentiment bizarre, assez désagréable quand cela commence, suivi d’une satisfaction (ou un soulagement) quand l’urine s’écoule. Et là, je me réveille en me rendant compte que je m’urine dessus…

Ce qui est bizarre, c’est que je me souviens (à peu près) de la phrase à laquelle je pensais lorsque j’ai détendu mon périnée et que je me suis remise à uriner :
« Il lui fit alors découvrir des pratiques (sexuelles) dont elle n’avait pas l’habitude avec Matthieu » (c’est en gros une des dernières phrases d’un livre que j’ai lu hier soir).

(PS : je n’avais rien bu hier soir, mais en général quand je le fais je me réveille la nuit pour aller aux toilettes).


Merci d’avoir partagé cette expérience, finalement fréquente, et que vous décrivez avec beaucoup de détails, car effectivement cette impression de se forcer à uriner dans le rêve correspond au moment où l’on urine réellement dans son sommeil.

Maintenant, comment interpréter ce type de rêve ? D’un point de vue symbolique, le laisser-aller dont témoigne le rêve est plutôt à comprendre comme un besoin de se libérer. C’est un sens proposé dans notre dictionnaire des rêves.

Mais ce qui est très intéressant, c’est que cette libération est accompagnée par cette phrase "Il lui fit alors découvrir des pratiques (sexuelles) dont elle n’avait pas l’habitude". Le caractère sexuel du rêve semble ainsi acquis, ce que vous avez parfaitement compris puisque vous avez classé votre rêve comme tel. L’urine a souvent le rôle de substitut du sperme. Ainsi, ce besoin de libération correspondrait à un désir sexuel, appel du corps, compensation éventuellement.

Que retirer d’un tel rêve ? Rien, pourrait-on dire. Le désir s’est exprimé, la pulsion s’est libérée, point. Et pourtant, comment ne pas lire ce rêve comme la preuve éclatante de la suprématie du corps sur l’esprit, de l’inconscient sur le conscient ? Ce corps qui impose sa loi, son désir, durant le sommeil, est un point de départ pour celui, ou celle évidemment, qui tente de se connaître, mais pas se connaître parfaitement, scientifiquement, avec l’intellect (Bernanos écrivait que se connaître est la démangeaison des imbéciles), mais se reconnaître comme un corps qui dispose de la conscience pour mieux explorer sa complexité.



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact