Signification rêve

Prières pour une fillette

j’ai rêvé que j’étais dans un lieu où des femmes priaient, et une fillette est tombée et elle priaient pour elle. En même temps, je voyais un pasteur qui priait aussi pour d’autres personnes dans un autre coin. Il y avait un jeune homme qui l’assistait et cet homme est venu voir les femmes et leur proposer de venir pour que le pasteur prie pour la petite car les femmes n’arrivaient pas à la guérir. Le pasteur faisait sa toilette quand elle sont arrivées. Le jeune leur expliquait pourquoi la fillette ne se réveillait pas.

Et après ça j’ai vu ma sœur qui était très en colère contre moi et m’a dit de quitter sa maison. Je ramassais mes effets, une autre sœur m’a donné un dictionnaire et me disait qu’elle allait retourner en France demain.

C’est sur la route que j’ai croisé les femmes qui priaient pour la fillette et j’ai demandé comment allait la petite et une m’a répondu qu’elle allait bien et qu’elles rentraient pour ne pas inquiéter leur mari. Sur la même voie, je voyais des gens de toute race et de toute couleur qui faisaient du jogging et ramassaient les ordures qui étaient sur la voie pour des raisons d’écologie. Une des femmes était maigre et je lui demandé si elle était malade et elle m’a dit Ça va maintenant.

Il y a une partie que j’ai oubliée mais dans cette partie j’étais dans une salle bien éclairée et je tenais une enveloppe dans laquelle j’ai mis deux extraits de naissance de mon mari pour l’envoyer en France. Il y a une partie aussi qui parlait d’un film à la télé qu’un homme avait enregistré pour des gens. Tout était flou dans cette partie.


Dans ce rêve, on retrouve et l’enfant et vos sœurs qui apparaissaient déjà dans un précédent rêve que vous avez publié récemment sur ce site.

Dans ce songe, des prières permettent de guérir une fillette, de la faire revivre. Cette part enfantine de votre psyché est sauvée. Or l’enfant vit sans les contraintes imposées aux adultes, hors des obligations qui nous obligent souvent à nous éloigner de l’enfance pour toujours, jusqu’à l’oublier. Cette mort de l’enfance peut-être l’objet de rêves pour rappeler au rêveur cette partie essentielle de sa psyché. Dans vos rêves à l’inverse, cette enfance est toujours bien vivante.

Mais à quel prix ! Dans vos deux rêves, vos sœurs condamnent cette démarche et votre refus de quitter définitivement l’enfance. Il y aurait pour vous comme un choix à faire entre cette part de vous-même et votre acceptation par vos sœurs. Comment expliquer leur rejet ? Par la présence un peu immatériel du "mari" ? Ces maris qui n’interviennent pas directement, mais qui peuvent s’inquiéter, qui exercent leur pouvoir à distance, et obligent les femmes à cesser leurs prières (qui pourtant sauvent la fillette) pour rentrer chez elles ?

Et pourtant, la femme maigre que vous rencontrez, vous-même sans aucun doute, va bien maintenant. La fillette est sauvée et c’est tout ce qui compte pour vous, comme si vous aviez fait votre choix, préférant la séparation avec vos sœurs plutôt qu’avec votre enfance.

Ensuite, le rêve devient plus flou et certainement ce sont des détails d’un autre rêve qui viennent se greffer au premier. Cependant, le mari reste présent, ainsi que le départ en France. Sur ces points, il faudrait se référer à votre histoire personnelle.



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact