Signification rêve

Une plante qui rampe et un rocher qui s’écroule

Bonjour,

Cela fait un petit moment que je n’avais pas fait de rêve marquant, en voici 2 qui datent de la nuit dernière, mi-rêves mi-cauchemars, je n’arrive pas bien à en discerner le message.
Merci beaucoup de m’aider
Bien à vous

Rêve de la plante qui rampe

Je suis dans une maison, avec d’autres gens, une plante rampante comme une liane essaie de pénétrer l’intérieur. Nous savons instinctivement qu’il faut l’en empêcher.
Elle est très vivace ; ces divers bras enlacent les murs à la recherche du moindre interstice. Je la vois, parfois quand elle réussit, je la coupe, elle se rétracte. C’est un véritable combat. Malgré tous mes efforts, une liane plus forte que les autres réussit à s’introduire et à grandir. Le temps que je me rue à sa rencontre, elle s’est déployée en une immense fleur aussi belle qu’inquiétante. Je sais qu’elle va m’anéantir, me liquéfier de son suc, pour m’absorber. Je ne peux rien faire pour la combattre, elle me domine, je me réveille.

Autre rêve la même nuit

Rêve de la pièce qui s’écroule

Je suis juché sur un rocher surplombant, comme au bord d’une falaise.

En bas, un espace comme l’intérieur d’une pièce. Les pierres sont assez instables, tout à coup, alors que je retourne sur le rocher en compagnie de ma mère, tout s’écroule, je me raccroche à une grille verticale pour ne pas m’écraser en bas, en rattrapant ma mère qui tombe aussi. Je réalise que cette grille est en fait un mur d’une pièce immense où finalement, nous descendons sans encombre.

Je me retrouve au milieu de gens qui me semble être en traitement psychiatrique. Ils me disent qu’on ne peut pas sortir de cet endroit, alors que je vois bien le chemin à suivre pour s’échapper. Je l’emprunte, et curieusement, toutes les surveillances me laissent passer sans problème. J’arrive au dernier poste : c’est une douane. La douanière (c’est une femme) me demande de rester là et vérifie des données qui m’échappent. Je sens que ça ne va pas être facile de franchir ce dernier poste, je me réveille.


Premier rêve, cette plante, ce féminin qui tente de vous enlacer, qui vous menace de ses enlacements jusque dans les moindres recoins, cette intrusion ressentie, cette angoisse qui découle de votre petitesse face à cette plante qui vous menace de vous absorber... je ne peux le comprendre que comme une image de la père archaïque.

L’oralité, premier stade de développement, est d’ailleurs présente dans ces mots : "liquéfier de son suc, m’absorber".

Cette mère belle comme une fleur, mais trop belle, trop présente, vous domine. "Elle est très vivace", or on a l’impression que c’est elle ou vous-même : il n’y a pas de place pour deux.

Second rêve : sur le rocher, qui annonce l’analyse de la relation à la mère, votre mère est même présente avec vous. Vous la retenez dans votre chute (dans le premier rêve elle vous tient, et en retour vous ne pouvez la lâcher). Cela vous entraîne dans un service psychiatrique ! Finalement vous n’avez rien à y faire, et pourtant le dernier contrôle pourrait vous y retenir. Par ce réveil, vous sortez de l’angoisse d’un contrôle psychanalytique de votre relation à votre mère.



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact