Signification rêve

Images du corps

Première partie pour le moins étrange, je suis en classe, une interro de vocabulaire va commencer. Le professeur évoque le chiffre 6
(un chiffre que je n’aime pas, qui évoque la malchance, les difficultés pour moi.) Je lui dis qu’il faut me donner un autre chiffre, ce chiffre m’a suivi dans ma vie, je ne l’aime pas.

Puis je sais pas... Je suis devenue toute rose, des géantes plaques rouges, je suis brûlée de la peau, plus de vêtements plus de cheveux.
Je (me) fais horriblement peur. Je ne suis plus qu’une silhouette de chair...

Je fuis tout le monde, cours, ma famille souhaite me voir alors en bref je finis par me montrer à eux, horrifiée, apeurée et honteuse d’être dans cet état. Je me cache le visage en pleurant je crois.

Autre partie, je suis une jeune blonde, cheveux au carré très mignonne (une autre apparence) et je suis attirée par un garçon qui porte le même prénom évidemment que le garçon que j’évoque parfois (sous entendu lui), il est gentil avec moi, me tiens la mains etc.

Mais je me suis posée la question de savoir s’il ne m’appréciait pas uniquement pour mon physique de fille blonde, jolie...

Alors je me retrouve avec une autre apparence, cette fois les cheveux rasés, des lunettes etc... La jolie blonde avait perdu de son éclat.
Son attitude, en voyant ceci : il m’a simplement pris par la taille afin d’avancer avec lui. Intéressant !

Enfin dernière partie dont je me souviens. Une jolie fille blonde, yeux bleu (un visage d’une fille de mon université qui dans le rêve est mon amie) a quitté un garçon plutôt mignon (de mon université une fois encore)

C’est bizarre mais ca me fait penser à la fille blonde que j’interprétais en haut et ce garçon de mon université ressemble un peu à ce garçon dans ses traits)

Je vois la tristesse profonde de ce garçon qui se trouve devant moi les yeux mouillés, brillants. J’avais envie de le serrer dans mes bras pour le réconforter mais par pudeur je ne l’ai pas fait.

J’ai par la suite eu une conversation avec cette fille blonde qui m’a dit que ce garçon qu’elle venait de quitter était inexpérimenté, qu’elle était sa première petite amie mais finalement qu’elle s’est remise avec lui ça lui faisait de "la peine" de le voir ainsi et surement qu’elle devait bien l’apprécier aussi etc. Je n’ai pas forcément adhérer à ses propos, le quitter puis se remettre avec etc...

Enfin je dois aller a la piscine avec ma sœur, ma meilleure amie et son petit ami, mais nous avons pris du retard, la piscine ferme dans une heure, il est 5 heures et je ne suis vraiment plus motivée pour me jeter à l’eau ! Parce qu’il est tard, qu’il fait froid je vois du verglas, un paysage un peu blanc aux alentours de la piscine dont l’eau doit être froide à cette heure ci surtout ! Puis aussi parce que j’ai peur, il faut emprunter un long toboggan avant de se retrouver à l’eau, j’en ai pas envie. Je finis par lui dire, elle est déçue sachant qu’elle avait payée ma place. Voyant une gentille personne avec qui j’ai un peu échangé, je lui offre bien volontiers ma place pour qu’elle puisse profiter de la piscine.


Le chiffre 6, sur une horloge on le voit bien, souligne une opposition des contraires (l’aiguille des heures à l’opposé de celle des minutes) et promet un rétablissement progressif de ces contraires.

Ici, c’est l’esprit (investi devant le professeur, à l’université...) qui est opposé au corps.

L’opposition mise en scène dans tout ce rêve a pour but de pousser vers une réconciliation progressive.

Première étape : le corps montré à nu. "une silhouette de chair". Une chair tellement présente que vous ne pouvez la montrer ni même la voir (en vous cachant le visage vous vous cachez également la vision de ce corps). Avec le refus du corps de chair, on est bien sur le 6 !

En second lieu, vous vous identifiez au corps idéalisée d’une femme attirante. Vous mesurez son effet sur le masculin. Alors, un peu plus sûr de vous, vous refaites l’expérience avec une apparence moins tentante ("cheveux rasés, des lunettes") : le résultat est le même. Ce n’est donc pas le corps qui attire, c’est plus profond que cela, effectivement l’expérience est intéressante.

Dans la troisième partie, l’histoire est un peu compliquée, mais je comprends que la relation est basée non sur des sentiments (le corps) mais sur l’esprit (vous n’adhérez pas à ses "propos", ses conceptions intellectuelles construites autour de sa relation et qui dirigent cette relation).

Enfin, vous allez à la piscine, el là je ne comprends plus le rêve. Tout devient gelé, froid, des sensations liées à l’intellect. Vous n’avez pas envie de vous laisser-aller ("toboggan") et d’aller dans l’eau (féminin, vie), alors évidemment le corps ne se montrera pas davantage dans ce rêve. Vous laissez votre place à quelqu’un d’autre.

On dirait qu’après avoir envisagé la place du corps face à celle de l’esprit, soudain vous décidez de vous rétracter, d’arrêter cette conversation interne, de séparer les deux, le corps définitivement inaccessible. Il était bientôt 6 heures, vous étiez en retard, mais vous aviez encore le temps. Pourquoi ce recul tout à coup ? Ce manque "d’envie" écrivez-vous.

L’image inconsciente du corps me semble être le thème de ce rêve. C’est une notion définie par Françoise Dolto, soulignant que tout sujet à une image de son corps très différente de l’image spéculaire (celle que l’on obtient en se regardant dans un miroir).



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact