Signification rêve

Les champs de blés

bonjour,

fin d’un rêve : "Si tu fermes un œil, les maisons disparaitront, et tu ne verras plus que les champs de blés, à perte vue". dis je à mon fils à ma gauche, si grand maintenant.
Je ferme un œil, j’entrevois une petite maison sur ma gauche, puis la prophétie s’accomplit, elle disparait et les champs de blés, dorés muris par le soleil s’étendent à perte de vue avec de loin en loin, des bosquets, des arbres, enfin la campagne, et sans aucune constructions humaines. Et mon fils, dont j’entrevois le visage, sourit à mes cotés, dans la chaleur de cet après midi d’été. C’est un moment de bonheur, de partage, une vision que je transmets. Mais quelle est son message secret ?

Je ne peux m’empêcher de m’arrêter à ces mots : les constructions humaines. Et je me demande s’il est question des bâtiments ou bien de nos constructions mentales.. en opposition au lâcher prise total de celles ci... le bénéfice ?

Faire disparaitre la maison .. pour mieux voir les champs de blé, comme si la maison (le féminin ? la construction féminine ? le maternel ?) gênait la vision l’appréhension de ces champs et leurs symbolismes.. comme si le trop maternel l’empêchait de s’y aventurer... et tout cela en fermant un œil (mais on ne dit pas lequel...) :

Il me semble que j’encourage mon fils à se détacher du "trop" maternel et féminin, les "façades" des maisons, lâcher prise sur les constructions mentales... s’en détacher et s’ouvrir afin de pouvoir se plonger dans l’exploration de ses richesses intérieures, le "connais toi toi même".. et tout ceci avec l’émerveillement d’un enfant, pour le monde, pour lui meme. Pour l’exploration il semble que cela s’adresse à moi meme également puisque j’en fais l’expérience dans le rêve.

c’est probablement le message que j’aimerais que mon fils entende, je ne dois pas le formuler de la bonne manière jusqu’à présent peut etre..


PS : j’ai finalement effacé les analyses symboliques de Moir, car elles n’apportaient pas forcément du sens à la série de rêves que vous avez partagée sur ce site, série qui ne traite finalement que du conflit entre masculin et féminin (dans la logique jungienne qui s’oppose parfois à la logique freudienne de cet analyste, à en croire ses ouvrages sur l’interprétation des rêves).

Ce rêve s’adresse à vous (également ou uniquement ?), absolument, car c’est bien vous qui, sur votre propre injonction, fermez un œil.

Alors pourquoi faire intervenir votre fils dans le scénario ? Laissons la question de côté (à gauche).

Voyez que, en fermant un œil, c’est à dire en se cachant un côté de la réalité, tout change : tout ce qui a été construit disparaît, et ne reste plus que les champs de blé.
En se fermant au côté masculin, la partie féminine demeure seule, avec un sentiment de bonheur puissant (ou une jouissance totale).

Le retour au féminin (et effectivement les champs et les blés sont des symboles typiquement féminins) est un fantasme immuable. Or il suffit pour cela de fermer un œil, celui de la conscience peut-être, celui des constructions humaines, celui du masculin.

Mais les blés sont faits pour être coupés. Dans ce cas, à cette saison, les champs de blé deviennent étendues de castration.

Comme il serait bon que cette nécessité puisse être oubliée...



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact