Signification rêve

L’acte de mariage

Dans un lieu inconnu, il y avait des gens dans une cours et ils devaient partir à l’église. Je voyais notre catéchiste qui parlait avec les gens qui se dirigeaient dans la même direction. Moi je cherchais un stylo pour écrire mes intentions de messes pour demander une messe à l’église.

Un jeune homme est parti acheter trois stylos et il en a donné un au catéchiste, et les deux autres à d’autres personnes. Je suis allée chercher un stylo pour moi et je me retrouve devant un mur près des toilettes et je me cachais car des hommes dépouillaient les femmes et leur prenaient leur argent. Quand ils venaient dans la cours, je me suis levée très peureuse et je suis entrée dans les toilettes pour me cacher.

De part le mur, j’ai vu qu’ils maltraitaient les femmes et j’ai bondi sur l’un d’eux et je le frappais. Il y en avait un qui était sur une moto et on me disait que je ne pouvais pas le battre et il m’a donné un rendez-vous dans un lieu où personne ne serait avec nous. Comme dans une télé, je le voyais assis sur sa moto qui attendait et une femme blanche vêtue d’une salopette noire et de fleurs dorées, qui tenait un sceptre à la main, se déplaçait comme une puissance invisible.

Elle a pris à l’improviste l’homme à moto et elle se déplaçait sur les arbres par saut d’un arbre à un autre. L’homme l’a suivie et elle s’est perchée sur un arbre à feuillage abondant comme l’olivier et a secoué l’arbre et plaçait des pièges invisibles mais l’homme a pu entrer dans son champs de vision et a pu contourner ses pièges. Mais en rentrant dans le cercle invisible fait par la femme, il était comme une femme avec de l’énergie électrique car tout son corps était rempli de fils lumineux avec des variantes de couleurs très vives comme des rayons X qui s’entremêlaient.

Celle qui était sur l’arbre l’a vu et l’a frappé sans qu’on ne sache d’où ses coups venaient. Mais quand elle a frappé, elle s’est retrouvée suspendue au ciel et assise comme les boudas en méditation. Et là j’ai vu que c’était moi qui étais sur l’arbre et maintenant assise sur le vide les jambes entrecroisées et l’air pur et le ciel bleu et il faisait bon à vivre. L’homme était en fait une femme et elle s’est approchée de moi, à lever les yeux et elle me disait de descendre, qu’elle voulait me parler et je lui disais de me parler ainsi, que je l’écoutais, et elle a fait tomber la pluie pour m’obliger à descendre et je restais toujours en haut.

Je lui ai demandé comment elle avait su déjouer mes pièges et elle a dit qu’elle avait utilisé un pouvoir propre à eux et c’est pour cela que j’ai la pluie : pour m’empêcher de m’envoler encore. Et quand je l’ai tapé au moment où elle rentrait dans le cercle, j’ai cru l’avoir mais elle a dit oui et qu’elle voulait savoir si j’étais capable d’être leur belle-soeur. Je lui ai dit donc c’était un test et elle a dit oui car ils cherchaient quelqu’un capable de les défendre et à qui ils vont marier leur frère. Je lui ai demandé pourquoi il voulait me marier ? Que je ne descendrais pas si je ne voyais l’acte de mariage.

Elle m’a emmené dans leur maison mais j’étais toujours dans les airs et une fois chez elle, je suis descendue et entrant dans la maison, à gauche j’ai vu ses frères et je les ai salués, à droite je voyais leur père qui tenait un carnet et m’a dit de m’asseoir et je lui ai dit que j’avais les habits mouillés et que si je m’asseyais je vais mouillerais le fauteuil. Il m’a dit de m’asseoir que ça ne faisait rien. Une fois assise, il me montrait une page du carnet et il effaçait les écritures et me disait qu’il allait faire l’acte de mariage maintenant. La fille était entrée dans la chambre pour se changer et, à sa sortie, elle a amené un poste radio avec elle et ses frères disaient que ça ne marchait pas et j’ai réparé le poste radio et j’écoutais une musique d’un air agréable.

Dans ce rêve j’ai oublié d’autres parties car c’était long et avant ce combat je me battais avec des chiens enragés mais je ne sais pas si c’était cette peur qui me faisait me cacher. Je ne me souviens pas où se situe cette partie dans le rêve mais ces chiens étaient vraiment méchants avec moi et j’ai réussi à les tuer.


Vous êtes un peu "superwoman" dans ce rêve.

L’acte d’exposition est une problématique dans vos rêves : les hommes, à la porte des toilettes pour femme !, raquettent les femmes. Dans les rêves, l’argent, c’est l’énergie. A la porte de leur intimité, les hommes volent l’énergie des femmes. Cette problématique est véritablement au centre de vos préoccupations inconscientes.

Mais dans ce rêve, la femme merveilleuse qui peut voler (elle aussi, mais dans le ciel), c’est vous évidemment. Et vous parvenez à déjouer tous les pièges, à venger toutes les femmes (incluant vous-même), pour finalement, comme un bouddha en lévitation, accéder à un repos profond.

Et que vous propose cette femme : de vous marier de nouveau. De perdre votre liberté pour devenir une femme qui pourrait continuer, au quotidien, à défendre les autres femmes. Il y a beaucoup de détails dans ce rêve (la peur de mouiller ce fauteuil !), mais je pense que la thématique reste toujours la même : la menace des hommes, la vie des femmes qui se résume à un combat permanent.

PS : le chien, animal fidèle, proche de l’homme, lorsqu’il est agressif, montre de la même façon que son entourage constitue une menace. Dans ce rêve, vous êtes parvenue à repousser cette menace. Mais l’inquiétude demeure-t-elle ?

Pour ce qui est des rayons X, voir cet autre rêve où ils apparaissent déjà.



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact