Signification rêve

Conflit interne plus que désir sexuel

Pour Freud, la libido est essentiellement sexuelle, et les rêves sont motivés essentiellement par des désirs sexuels refoulés.

Pour Jung au contraire, les rêves s’originent des conflits internes, qu’il faut découvrir dans leurs scénarios, pour que le rêveur puisse rapporter à sa personne propre les conflits extériorisés dans ses rêves.

On retrouve donc là un point d’accord entre Jung et Paul Diel, pour qui également les rêves sont des images de nos conflits internes, conflits entre pulsions.

Rêve du passé ou du présent

Jung écrit dans "L’Homme à la recherche de son âme" son opposition à Freud : "En opposition à l’opinion freudienne, selon laquelle le rêve n’est que la réalisation d’un désir, je prétends que le rêve est une autoreprésentation, spontanée et symbolique, de la situation actuelle de l’inconscient."

Ainsi, pour Jung, c’est dans le présent que ce trouve la clé des songes, pas dans le passé et en particulier dans les traumas passés du sujet.

Néanmoins, il est évident que le présent peut être une répétition du passé. L’inconscient est répétition, aussi un sujet a tendance à répéter des situations, des relations, des décisions... qui pourront trouver leur origine dans un événement passé.

De plus, cette opposition entre présent est passé n’est pas totalement fondée pour les freudiens, car il s’agit toujours pour eux de savoir recevoir la parole du patient, ses projections, son transfert, dans le présent d’une séance, ou d’un rêve, pour éventuellement, et dans un second temps seulement, chercher à les rapporter à un passé refoulé.

Rêves sexuels pour Jung

Pour Jung, un rêve sexuel ne se rapporte pas forcément à un désir sexuel : "le langage sexuel des rêves ne saurait être toujours soumis au malentendu d’une acceptation concrète. La libido peut utiliser des projections comme des passerelles agréables et utiles, reliant l’individu et le monde."

Ainsi, un rêve sexuel peut-il seulement être une image utilisée par l’inconscient pour décrire un conflit présent chez le sujet lui-même.

But de l’interprétation des rêves pour Jung

L’intérêt d’interpréter ses rêves est donné par Jung à travers un exemple général : si l’on rêve de façon affective à une personne, pourtant lointaine et indifférente (et cela arrive souvent si l’on en juge par les rêves publiés sur ce site et à caractère a priori sexuel), alors souvent on constate que la personne indifférente nous fait penser à une autre personne avec laquelle nous sommes liés par des liens affectifs intenses. C’est le phénomène du déplacement observé dans le transfert.

Or le remplacement d’une personne par une autre montre au rêveur que son affect existe en lui, indépendamment de la personne à l’égard duquel il s’exerçait. Cette dépersonnalisation de l’affect permet d’élever sur le plan du sujet le conflit réel antérieur.

Le conflit n’est pas lié à une relation intersubjective (entre individus) puisque, indépendamment des personnes, l’affect demeure le même. Le conflit est intrasubjectif (à l’intérieur du sujet lui même).

Si l’on rêve que l’on est agressé, alors c’est certainement notre agressivité personnelle qui s’exprime. Alors pourquoi cette agressivité en nous ? La question est alors celle qui permet de chercher une interprétation.

Jung dit : si on parvient à élever sur le plan du sujet les images du rêve, tous les contenus subjectifs projetés durant le transfert peuvent faire retour au rêveur avec leur valeur originelle : par l’interprétation du rêve, le rêveur doit accéder à ses propres conflits internes, et apprendre à mieux connaître son âme.



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact