Signification rêve

Un animus lumineux

10/07/2016

J’arrive dans un endroit très grand par la droite. Il y a du monde. On est là pour manger.

Un homme sert des saucisses : une merguez et une chipolata. Il les coupe en morceaux pour qu’on les mange. Pour la saucisse, je n’en veux pas car elle n’est pas bien cuite à l’intérieur.

Un jeune garçon (cf PS), très blond et lumineux par la couleur de ses cheveux, arrive du même endroit par où je suis arrivée, par la droite, et vient me faire deux baisers sur la joue très tendres. Sa mère l’accompagne derrière.
Un autre jeune garçon, brun, derrière mon dos, dit que ce jeune garçon blond a failli m’embrasser sur la bouche comme s’il y avait faute. Il se moque. On dirait que c’est grave et je m’interroge….
Le jeune garçon blond passe et ne s’en occupe pas. De lui émerge une force qui ne s’occupe pas de la remarque de l’autre.

Ensuite je me retrouve dans un long couloir à marcher. Je croise ce jeune garçon blond et je me dis qu’il est trop jeune pour avoir une histoire avec lui, c’est normal. Au fur et à mesure que je marche dans ce couloir, je grandis et deviens femme en le dépassant vraiment de beaucoup. Je me vois sur des chaussures à talon. Il n’est plus là...

PS : pour mon interprétation : au plaisir de votre échange en retour !

ces deux jeunes garçons représentent deux jeunes animus (cf les saucisses) dont un animus encore destructeur (saucisse pas assez cuite à l’intérieur) qui est derrière moi et est encore à "cuire" et un animus lumineux, humain/spirituel (devant moi : conscient) (christophe = christ) représenté par la merguez cuite = rouge, soleil, sud, vie, joie, confiance, douceur, sourire, .... Sa mère (une partie de moi : cf le coaching) l’a amené vers la lumière ?
Fin du rêve : je le croise et grandis : je dois m’appuyer sur cet animus et l’intégrer pour devenir femme ???


Avec la saucisse, on est déjà dans un imaginaire enfantin pour dire le masculin. Comme ce masculin n’est pas bien cuit à l’intérieur, n’a pas la maturité attendue, chauffée par le feu, vous les refusez.

Dans cette atmosphère, le jeune garçon arrive, avec la moquerie de son age : embrasser ou pas sur la bouche.

Vous vous détachez de cette préoccupation dans le rêve, devenant femme, et donc quittant une position enfantine pour prendre votre position actuelle, adulte.

Ce retour vers l’enfance permet de croiser dans un autre rapport cet enfant, qui semble fort psychologiquement, et peut assumer votre relation particulière face à l’autre plus moqueur.

C’est pourquoi je pense que ce rêve, même s’il traite de votre masculin à vous comme vous le décrivez parfaitement, dit aussi du transfert qui a existé dans votre relation avec Christophe. Et la présence de sa mère dans le rêve prend alors de l’importance. Elle est là, puis c’est vous qui prenez la place féminine. Il y a une tendresse particulière qui semble :
- parfaitement accepté par Christophe,
- parfaitement maîtrisé (ce n’est pas le mot mais je manque de temps en ce moment !) de votre côté, puisque vous redevez femme (avec des talons) pour prendre de la distance.

Je crois que les progrès de Christophe se sont basés sur un transfert positif et que vous vous interrogez en après-coup sur cette relation : "comme s’il y avait faute. On dirait que c’est grave et je m’interroge…" C’est là que le contexte du rêve serait très intéressant : en échos à quel évènement survient ce rêve, à quel autre patient peut-être ?



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact