Signification rêve

Le fond du puits

Reve du 9 juillet nuit

Il fait jour. Je suis avec des amis, il y a beaucoup de mouvement, de joie de vivre et de solidarité entre eux, et des échanges entre mes amis aussi, pourtant, lorsque nous sommes à l’arrêt de bus, je les vois tous monter dans des bus différents, mais pas moi. Je regarde le dernier bus partir et je reste seule à la station.

Je suis dans ce qui semble être un étage d’une vaste maison. J’ignore comment, mais je sais qu’il y a un jardin au dehors. Je suis dans un vaste couloir, aux fenêtres hautes qui reçoivent la lumière du jour. L’endroit a l’élégance de l’ancien, mais sans fioriture, sobre et solide. Il y a du bois patinée aux contours des fenêtres.

Je vois mon ex amoureux qui vient vers moi de la gauche. Un halo de lumière douce et blanche derrière lui accompagne son apparition. Dans mon rêve, cette rencontre est inévitable, il semble que nous ne puissions malheureusement pas faire autrement que nous rencontrer, là ou je suis. Nous sommes comme contraints de nous croiser. Pour lui, c’est du moins ce qu’il me semble, comme pour moi, ça c’est certain, cette rencontre n’est pas la bienvenue.

Je le sens hésitant, embarrassé. Pourquoi est il encore là, sa présence fait plus que me déranger, il ravive des souvenirs pénibles qui ne se sont pas estompés, et déclenche une réaction de rejet. Il y a une couleur froide terrible en moi. Je ne veux rien avoir à faire avec lui, car il représente pour moi la mort dans l’âme. Je me retourne lentement, et lui tourne le dos.

J’appuie mon épaule contre le mur. La tête baissée, je m’applique à me concentrer, à descendre en moi comme on descend dans un puits, graduellement, je suis à l’écoute de ce qu’il s’y passe, et je ressens une noirceur, une overdose de chagrin pour tous les deuils que j’ai été contrainte de faire, quelque chose se débat dans ma poitrine comme aspiré par l’eau d’un tourbillon d’étang nauséabond. Je prends la mesure de la profondeur de ce mal être, et je n’ai pas encore atteint le fond du puits. Il semble que je cherche quelque chose dans ce mouvement de descente, que je ne parviens pas à me formuler.

J’ai encore écrit couleur (froide), au lieu de colère (froide)


Pa d’interprétation symbolique à apporter. Dire ce rêve, ou l’écrire, c’est en révéler le sens.

Vous êtes en dehors du mouvement de la vie, vous êtes la seule à ne pas suivre vos amis dans le bus. Cette maison est une image de votre Moi, il y a des fenêtres certes, mais on les imagine trop hautes pour que vous puissiez voir le jardin que vous ne faites que deviner. Vous restez devant l’échec de votre dernière relation, et ce constat vous oblige à entrer très profondément en vous, dans votre inconscient, à la fois refuge et lieu où cette noirceur s’origine.

Au fond du puits, on doit normalement trouver de l’eau, symbole de vie. C’est cela que vous cherchez à atteindre, c’est cela que vous espérez au fond du puits.

Ce rêve est un constat, il ne donne pas de pistes pour comprendre l’origine de ce mal-être, il faut pour cela se reporter à vos autres rêves, et il faudrait pouvoir aller au-delà de ces interprétations faites sans échange, en l’absence de vos associations, autant dire à l’aveugle.



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact