Signification rêve

Se couper les cheveux et le cuir chevelu

Je suis dans un endroit que je n’identifie pas, il y a des gens, des passants. J’ai l’impression d’être dans un état second.

Je me coupe le cuir chevelu d’une oreille à l’autre avec un objet qui ressemble à un scalpel. Je prends soin de passer sur le dessus de la tête lorsque je fais les lignes. Les coupes sont franches et propre. Je les fais tous les centimètres, les premières coupures sont réparées par des points de chirurgies.

Mes cheveux ne sont pas coupés, ils sont mouillés de sang. Je m’aperçois que mon geste n’est pas bien et je demande de l’aide. Les passants me regardent et ne réagissent pas, ils sont indifférents comme s’ils ne pouvait pas grande chose a ma détresse. Ou comme s’ils ne devaient pas et n’avaient à intervenir.

J’arrive à un comptoir d’accueil et là je me vois dire à la personne derrière : "il fait m’aider, je ne me sens pas bien du tout". Je me sens tomber et là quelqu’un me rattrape et mon rêve se termine.


Le rêve a lieu dans un état second, que l’on pourrait aussi qualifié d’état inconscient.

Le titre initial de votre rêve était : Mutilation du cuir chevelu. La symbolique principale, c’est donc les cheveux.

Et pourtant, vous dites que vous ne vous coupez pas les cheveux. Vous découpez au scalpel votre cuir chevelu, mais les cheveux restent accrochés à la peau.

C’est ce mot auquel je souhaitais aboutir. Si les cheveux sont (directement et indirectement) présents dans le rêve (ce sont des cheveux de sang), c’est votre peau qui est scarifiée. La notion de Moi-Peau d’Anzieu, puis d’enveloppe psychique, permet d’apporter une image qui correspond à celle du rêve : vous ouvrez votre enveloppe corporelle, vous ouvrez au scalpel un trou dans cette protection, dans ce contenant, dans ce pare-excitation.

Ce geste me semble chargé d’une grande violence masochiste, trouvant son origine dans une agressivité retournée contre vous-même. D’où vient cette agressivité ? Pourquoi maintenant ce geste fantasmé d’ouverture du cuir chevelu ? Avez-vous des éléments de réponse ou bien cette interprétation vous semble-t-elle totalement abscons ?

Ce site ne sert qu’à donner envie de comprendre ses rêves, et quelques directions d’interprétation quant à un rêve en particulier. Sur la base du votre, c’est peut-être une véritable discussion qu’il faudrait entreprendre.


Vous avez apporté par email privé des informations qui expliquent ce rêve. Sans les dévoiler, je me permets de publier ma réponse et de citer deux de vos phrases ci-dessous :

Vous écrivez "c’était un parti de ma faute", et j’avais écrit : "Ce geste me semble chargé d’une grande violence masochiste".

Cette faute que l’on vous fait porter, vous l’acceptez dans ce rêve et le résultat est cette auto-mutilation.

Si vous vous souvenez de ce rêve, c’est en raison de la gravité de la situation, du constat inconscient que vous faites : vous ne pouvez pas vous mutiler de la sorte : "Les blessures se réparent au fur et à mesure que je les fait.", vous écrivez. Vous ne pouvez pas ouvrir votre enveloppe psychique comme vous le faites, et sombrer dans ce que l’on appelle la folie.

Ce rêve apporte-t-il une réponse à votre situation ? C’est trop de responsabilité (sur la base d’un seul rêve) de l’affirmer. Mais la culpabilité que l’on vous impose, la violence qui en résulte, semble dépasser vos capacités psychiques, votre système de pare-excitation (symbolisé par la peau).

La fin de votre rêve : "Je me sens tomber et là quelqu’un me rattrape et mon rêve se termine." : vous êtes seule dans le rêve, c’est votre inconscient qui vous rattrape dans le rêve, qui apporte son soutien. Vous devez vous laisser soutenir, et refuser cette culpabilité impossible à assimiler.

Autre interprétation possible, en écoutant la fin du rêve : peut-être devez-vous demander une aide extérieure, un soutien psychologique passager, pour vous aider à vous poser les bonnes questions.



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact