Signification rêve

L’origine des rêves selon Freud

Freud a expliqué d’où viennent les rêves, mais aussi comment les interpréter et les utiliser pour soigner les névroses dans le cadre d’une psychanalyse. Si nous insistons sur les avancées que Freud a permis dans le domaine de la signification des rêves, nos articles suivants, par une critique de cette théorie freudienne, permettront de détailler davantage encore l’interprétation des rêves selon Freud.

Rêves : voie royale de l’inconscient

Pour Freud, les rêves sont des manifestations de l’inconscient et donc la voie royale d’étude de l’inconscient.

Cette découverte et son affirmation constituent une rupture dans le domaine de l’interprétation des rêves. En effet, les religions ont toujours considéré les rêves comme l’expression du diable. L’incompréhension de leur scénario et la violence de certains songes laissaient penser que les rêves pouvaient être une manifestation du Mal. En conséquence, l’interprétation des rêves était interdite.

Dans cette même logique, l’explication des songes est devenu sous Napoléon un délit. L’article R34 du Code Pénal prévoyait les sanctions encourues par ceux qui cherchaient dans les rêves une quelconque signification. Or cet article du Code Pénal n’a été revu qu’en 1992 ! Sa modification autorise aujourd’hui la recherche de la signification des rêves, tout en réprimant ceux utilisent cette activité pour profiter de la crédulité des gens. Interprétation des rêves et charlatanisme restent donc étroitement liés, les différences entre les deux étant éventuellement à départager par les tribunaux.

On comprend mieux ainsi la révolution des thèses et des écrits de Freud dès la fin du XIXème siècle. Affirmer que les rêves ne proviennent pas de forces externes mais internes au rêveur est d’une telle nouveauté que Freud n’hésite pas à considérer que la naissance de la psychanalyse est une découverte aussi importante que celle de la position de la Terre par rapport au soleil et dans l’univers.

L’inconscient s’exprime à travers les actes manqués, les lapsus... mais surtout à travers les rêves. L’analyse des rêves est donc le meilleur moyen d’accéder à cette partie cachée de l’humain. C’est un axe de découverte scientifique sur la connaissance de l’Homme d’une part, et la naissance d’une nouvelle approche thérapeutique d’autre part. En effet, les névroses aux origines inconscientes peuvent être soignées par l’étude des rêves, en rendant conscientes les pulsions inconscientes des patients dans le cadre d’une psychanalyse.

Rêves : expression des pulsions

Pour Freud, l’inconscient qui se dévoile dans les rêves est constitué des pulsions qui naissent parallèlement à la construction psychique des individus. En particulier, les pulsions de désir sexuel pour le parent de sexe opposé et de meurtre de l’autre parent qui apparaissent chez l’enfant avec le complexe d’Œdipe se retrouvent très fréquemment dans les rêves.

La signification des rêves est ainsi généralement ramenée aux pulsions sexuelles. La signification des symboles utilisés pour conserver des images acceptables par la conscience est recherchée pour rattacher les images des rêves à ces pulsions.

Volontairement, ce paragraphe reste cours car réduire les rêves à l’expression des pulsions limite les messages potentiels des rêves. En fait, si avec Freud le rêve acquiert un sens, il ne délivre pas réellement de message (critique reprise dans les autres articles de cette même rubrique).

Langage des rêves selon Freud

Nous tentons de présenter le langage des rêves au tout début de ce site, tentant une synthèse des connaissances scientifiques acquises à ce jour dans ce domaine. Les propos suivant en revanche se concentrent sur l’explication du langage des rêves par Freud il y a plus d’un siècle.

Les pulsions qui animent l’inconscient sont consciemment inavouables. Ces pulsions relèvent du principe de plaisir et sont naturellement rejetées par la conscience qui obéit au principe de réalité. Les désirs incestueux par exemple ne peuvent pas être raisonnablement admis. Ils sont donc refoulés par la conscience et restent, inconnus, dans l’inconscient.

C’est pourquoi l’inconscient utilise la mise en sommeil de la conscience durant la nuit pour laisser libre cours à l’expression de ces plaisirs, plaisir oral, anal et des zones génitales, ces différents plaisirs apparaissant au fur et à mesure du développement de l’enfant et se mélangeant dans le rêve. Mais là encore, des visions trop claires engendreraient une réaction de la conscience suivant le principe de réalité, et donc l’éveil.

Aussi, l’expression de ces pulsions par l’inconscient durant le sommeil, et dont le rêve permet de conserver des traces, se fait à mots couverts. Des scénarios complexes permettent de tromper la conscience sur la signification réelle des messages de l’inconscient qui cherchent dans le passé du rêveur des associations permettant au final la mise en scène des pulsions sexuelles (principalement), de meurtre (du père mais aussi de toutes les personnes qui le gênent), de cannibalisme (s’appropriant ainsi la puissance des êtres qu’il a tué)... du rêveur.

Pour comprendre un rêve, il faut donc, par association, que le rêveur retrouve le chemin emprunté par l’inconscient et qu’il remonte petit à petit, en partant des images du rêve, jusqu’à son enfance et aux faits générateurs de ses pulsions (à l’Œdipe le plus souvent). A ce moment-là, la prise de conscience des pulsions refoulées de l’inconscient permet une libération du rêveur et la fin de ses angoisses. L’analyse des rêves a donc une place privilégiée dans la thérapeutique utilisée par Freud pour aider des névrosés : la psychanalyse.



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact