Signification rêve

cauchemar de serpents

Ce reve remonte à bien des années. j’avais 4-5 ans. Nous étions allé visiter un zoo et par le plus grand des hasard nous étions dans la serre aux serpents quand il a été l’heure de la nettoyer. Nous avons pu regarder le responsable sortir les serpents des cages à la main.

La nuit venue, j’ai fait le pire cauchemar de toute ma vie.

Je me suis réveillé dans mon lit, un lit d’enfant avec des barreaux. Il y avait une boite en polystyrène blanc sur mon ventre, au dessus des couvertures. Des serpents en sortaient indéfiniment. Ils remplissaient mon lit, entraient dans les couvertures. J’étais comme paralysée mais j’ai pu tourner ma tête et j’ai vu que ma chambre était envahie, il y en avait partout, au plafond, sur les luminaires, au sol, dans mes jouets, dans les placards. Je me suis mis à hurler d’horreur, j’étais terrorisée à un point où je commençais à me noyer dans une sorte de folie, d’épouvante absolue.

Ma mère est entrée dans ma chambre, elle me parlait mais je voyais toujours les serpents, ils me montaient dessus et s’enroulait sur moi.
Elle m’a pris dans ses bras et m’a emmenée.

Dans le couloir vers sa chambre je voyais encore des serpents dont un énorme, entièrement enroulé et ressemblant à une sorte de mandala un peu basique avec très peu de couleurs. Et il était posé contre le mur comme si on avait posé la roue d’une voiture, debout. Je hurlais de le voir, mais elle me disait qu’il n’y avait rien. Elle s’est arrêtée devant et me le montrait en me disant : tu vois bien qu’il n’y a rien. Mais il était devant moi, énorme, et il tournait sur lui même, et c’était terrifiant.

Elle m’a posé dans son lit, entre mon père et elle. Mais là encore il y avait des serpents au fond du lit. Je me souviens qu’elle m’a dit que le marchand de sable allait passer, ce qui m’a encore plus troublé car je ne voulais pas qu’on me mette de sable dans les yeux. Au bout d’une demi-heure, à force de trembler et pleurer, je me suis effondrée dans le sommeil.

Aujourd’hui j’ai 36 ans et je me souviens de façon très claire tout ces moments.

C’est ma mère qui m’a raconté qu’elle me parlait et que je tremblais et hurlait, car je n’en ai aucun souvenir. seulement les serpents et la terreur absolue.


On ressent encore à la lecture de ce cauchemar toute l’émotion ressentie.

Dans un premier temps de la lecture, il m’a semblé très probable qu’il s’agissait d’un rêve qui mélangeait deux choses :
- d’une part un évènement de la veille, la proximité avec les serpents, le contact possible entre les serpents et celui qui les nourrissait, ce potentiel de contact,
- d’autre part une situation psychique actuelle à laquelle l’évènement présent fait écho.

C’est ce que Freud appelle un rêve d’en haut.

Or ce rêve s’inscrit à l’age de l’oedipe. Le serpent, comme représentant phallique, devient accessible au zoo, la barrière de sa cage pouvant être ouverte pour le nourrir. Transposé dans le rêve, la barrière pare-excitation est franchie, l’enfant est débordé par ces images de serpents qui sortent d’une boîte sur son ventre, qui entrent sous sa couverture.

Ce qui est intriguant, c’est la référence au mandala, symbole du Soi pour Jung. Or le serpent est également un symbole de l’âme. Cet énorme serpent qui prend la forme d’un mandala est également une image très forte, qui donnerait une autre dimension au rêve, mais pourquoi alors cette frayeur ?



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact