Signification rêve

Trouver un bébé mourant

Bonjour,

Je tiens à vous souhaiter mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui débute....

Je prends contact avec vous aujourd’hui car je sors d’un rêve qui m’a laissé très songeuse et triste aussi.

J’ai rêvé que je trouvais un bébé très malade en faisant mes courses, en pleine rue, à la vue de tout le monde, que personne ne voulait voir, je le prends avec moi, l’emmène chez moi, le montre à ma sœur qui me confirme qu’elle est malade mais elle se réchauffe bien contre nous et s’endort apaisée.

Je décide de ne pas l’emmener à l’hôpital pour la laisser être paisible enfin. Puis ensuite, les pompiers arrivent, je ne sais pas qui les a contactés, mais je suis soulagée qu’elle soit prise en charge surtout quand ils me disent qu’elle ira nettement mieux rapidement, je pense à aller la voir très souvent, je pense aussi qu’il m’est impensable qu’elle soit prise en charge par les institutions dites compétentes pour les enfants abandonnés, je la veux avec moi, je veux lui donner tout ce qui lui manque, j’ai même pensé la nourrir, à l’allaiter alors que je n’ai plus de lait depuis 3 ans...

Je raconte l’histoire à ma mère en lui disant "J’ai couru pour la sauver" en quelque sorte, elle me répond "Couru, couru, c’est un bien grand mot enfin, il n’y avait pas besoin de la prendre ni de courir" et je la regarde en lui disant bien que c’est un bébé malade mourant certainement déshydraté et souffrant de dénutrition....

Voilà mon rêve qui me laisse triste ce matin.

Merci à vous et à vos interprétations, très belle journée


Le sentiment laissé par ce rêve est essentiel, cette tristesse que vous évoquez, face à votre impuissance dans ce rêve, dévoile sans aucun doute une impuissance réelle que vous ressentez actuellement face à la vie, consciemment ou inconsciemment.

Face à quoi êtes-vous aussi impuissante d’agir, malgré votre volonté et votre capacité d’amour ? A avoir un nouvel enfant ? Vous indiquez dans la présentation de ce rêve que vous auriez été prête à adopter cette petite fille. Et aussi : "je la veux avec moi". Vous vous sentez la capacité de comprendre les besoins de cette enfant, de pouvoir l’aider à grandir, en la nourrissant tout d’abord mais bien plus largement : "je veux lui donner tout ce qui lui manque".

Or les pompiers viennent et emmènent l’enfant. Les pompiers interviennent pour cet enfant malade comme seraient intervenus des gendarmes si cette petite fille avait simplement été perdue. Ils vous rappellent l’autorité, l’ordre des choses : cet enfant n’est pas pour vous.

Il y a alors la tristesse de perdre cet enfant, la tristesse d’imaginer les difficultés de la vie qui commence pour lui (institutions, manque d’amour) mais simultanément un soulagement, celui de n’avoir finalement pas la charge de lui transmettre autant.

Et qu’en pense votre mère ? Que finalement il aurait mieux valu, comme les autres, ne se préoccuper de rien. Aussi, cette petite fille malade ne serait-elle pas un peu vous-même ? Et ce scénario ne vous permet-il pas de traduire votre tristesse face à un manque ressenti durant votre enfance ? Pourriez-vous ajouter d’autres informations sur ce point, car ce dialogue avec votre mère, qui conclue ce rêve, est l’élément déterminant de son interprétation.

Enfin, la symbolique du bébé en rêve est à relire.



Posez une question ou complétez cet article
  • 8 janvier 2013

    Bonjour,
    merci pour vos questions et vos réponses, je vais tenter de vous répondre de manière assez objective.....

    Face à quoi êtes-vous aussi impuissante d’agir, malgré votre volonté et votre capacité d’amour ?
    Il est vrai qu’en ce moment je suis en pleine recherche de ma nature, mon caractère, ma volonté.... On a toujours tout décidé pour moi toute ma vie, sauf mon mariage et mon mari, mais il est vrai que dans l’impuissance d’action je ne sais jamais agir sans par exemple me référer a ma mère, mon père, ma sœur, il faut toujours que je me réfère a eux pour faire un choix, peu importé si le choix est celui que j’aurai fait, je le fais toujours en fonction de ce qu’ils me disent être le mieux, et dans bcp de choses.
    face a quoi je suis impuissante ? Je ne sais pas... Ma mère n’a jamais eu confiance en moi (sauf a partir de mon mariage où là elle a vraiment lâché "la laisse"), elle décidait de tout pour moi et mes décisions ou choix n’étaient jamais les bons.

    A avoir un nouvel enfant ? J’en veux un autre depuis très longtemps mais mon mari n’en veut pas d’autres, pourtant nous n’avons qu’un enfant de 3 ans, enfant très facil qui ne lui permet pas d’être si "dégoûté" de la parentalité.

    "mais simultanément un soulagement, celui de n’avoir finalement pas la charge de lui transmettre autant" : dans mon rêve je voulai lui transmettre bcp, mais au niveau de sa santé j’avais vraiment peur d’échouer a la faire vivre et survivre, j’étais seulement soulagé que le corps médical puisse l’aider a survivre "physiologiquement" parlant, ou plutôt a lui redonner la santé voilà, je ne trouvai pas les mots, mais c’est ça, lui redonner la santé.

    Et qu’en pense votre mère ?
    je ne sais pas ce qu’elle en pense, sa réponse et sa présence n’étaient que dans mon rêve.

    Aussi, cette petite fille malade ne serait-elle pas un peu vous-même ?
    moi ?
    Pourquoi en bébé malade et mourant qui attend qu’on vienne l’aider ?
    en ce moment c’est vrai que je suis en recherche d’épanouissement, et je suis bloquée/focalisée sur ma naissance qui s’est fait dans la douleur, la naissance de mon fils qui a failli reproduire le même parcours douloureux.
    ma grand-mère est morte 2mois avant la naissance, je porte le prénom qu’elle aurait tant aimé donner a ses filles, je suis née a terme mais avec une infection et ai été dès la naissance en couveuse et neonat pendant 3 semaines donc complètement coupée de mes parents nuits et jours avec les petits horaires de visites autorisés, ma mère est retombée enceinte 3 mois après moi, une grossesse difficile avec risque de fausse-couche, ma sœur est arrivée je n’avais pas encore 13 mois, avec elle de gros problèmes de malformations cardiaques et pulmonaires.
    a ma grossesses, ma mère a été prise en otage a la poste 2 mois avant la naissance de mon fils, que de peur pas de mal, mais le souvenir des périodes et événements l’ont fortement traumatisé pendant plusieurs jours, elle me voulait nuit et jour près d’elle pour s’assurer d’être ELLE présente pour sa fille et son petit-fils, et non pas absente comme sa mère pour sa fille et sa petite-fille.

    Et ce scénario ne vous permet-il pas de traduire votre tristesse face à un manque ressenti durant votre enfance ?
    enfant j’ai toujours eu le sentiment d’être la mal-aimée, sentiment renforcé avec l’arrivée de mes frères, je suis l’aînée, ma mère a eu clairement un amour très différent entre ma sœur et moi dans un premier temps, puis avec mes frères, c’était vraiment le jour et la nuit.
    j’ai toujours eu l’impression, qu’elle n’a jamais eu confiance en moi et n’a jamais voulu écouter mes volontés ou désirs parce qu’elle "m’accable" de ne pas etre arrivée plus tôt dans la vie de ma grand-mère, le fait que je porte un prénom choisi par ma grand-mère (et donc pas forcément mes parents), ma grand-mère est tombée enceinte en fin de vie et elle a été avorté de force, elle est morte en ne parlant que de cet enfant perdu qu’elle chérissait tant pourtant et en oubliant complètement ses 7 autres enfants vivants,
    la question que je me pose eternellement : le fait que je porte ce prénom fait-il de moi l’enfant perdu de ma grd-mère et non plus l’enfant de ma mère ? Un enfant pour ma grd-mère et pas forcément pour ma mère ?

    Aussi, je ne sais pas si ça peut vous aider, ces derniers mois je voyais un psychologue parce que je n’étais pas bien et que mon père m’a dit que je n’allait vraiment pas bien, ma mère m’a interpellé la semaine dernière sur "soit-disant" certains thérapeutes qui font "créer des faux souvenirs" aux patients et leur "créer une histoire familiale"... Puis ensuite elle me demande "la dernière fois je t’ai entendu dire que tu voyai un psy ? A ta demande ?" Et je lui ai répondu "non, a la demande de papa, papa m’a fait voir que j’étais au fond du gouffre, vision de moi-même que je me refusai mais qui était effectivement là, je m’étais noyée et je ne voulais pas le voir. Et comme lui l’a vu, j’ai décidé de le faire car il avait raison", elle m’a répondu "oui mais bon faut faire les choses soit-même et non pas pour les autres"..... Et je lui ai répété "mais je viens de te dire que je n’avais pas vu et que j’en avais besoin, il avait raison"
    cette discussion (réelle) m’a laissé un peu perplexe.

    Et y’a une dizaine de jours, j’ai rêvé que je venais d’accoucher (là encore) d’une petite fille, pleine de vie, (j’étais consciente dans mon reve de ne pas me souvenir d’avoir été enceinte), et que je l’allaitai, bien cette fois-ci (échec de mon allaitement avec mon fils), et que j’avais bcp de lait, énormément même, qui a la fin de la tétée coulait a flot hors de ma poitrine, et quand j’allai exprimer le lait en trop au lavabo il était clair comme de l’eau, couleur lait sur ma poitrine en jaillissant mais couleur eau en arrivant dans l’évier......

    Voila, vous savez tout de mon début de vie et de mes éternels questionnements.

    bien a vous,

    • 9 janvier 2013

      Merci beaucoup pour ces précisions détaillées. Je note les deux informations suivantes, qui correspondent aux deux propositions d’interprétation :
      - "Ma mère n’a jamais eu confiance en moi"
      - "Je veux un autre (enfant) depuis très longtemps mais mon mari n’en veut pas"

      Dans ces deux cas, vos reproches sont lourds. Il n’y a pas de faux souvenirs dans les rêves et vous le savez parfaitement, d’ailleurs vous semblez maitriser ces problèmes, et votre rêve ne fait que souligner ce que vous savez déjà. Et ce nouveau rêve d’allaitement, de lait trop clair pour nourrir un enfant (même si, dans les premiers jours, le lait n’apparaît pas immédiatement, et que ce liquide trop clair est parfaitement naturel et suffisant pour l’enfant), est une confirmation de votre inquiétude à pouvoir accueillir un nouvel enfant, mais certainement pas la preuve que vous ne pouvez pas avoir un nouvel enfant. Vos rêves ne font que souligner les difficultés qui seraient à surmonter pour avoir un nouvel enfant, difficultés liées peut-être à votre enfance (manque de confiance en soi car manque de confiance en vous dès vtre plus jeune âge) et à votre relation avec votre mari (refus d’un nouvel enfant, refus qui devient pour vous-même un obstacle, alors que ce refus n’est pas le vôtre).

    • 19 janvier 2013

      Bonsoir Olivier,

      merci pour vos réponses. Je n’avais pas vu le mail de notification.
      effectivement vous avez raison, tout dans votre définition/interprétation est vrai.

      de plus, j’ai recommencé cette nuit, j’ai rêvé accouché toute seule, dans une sorte de maison de naissance, une pièce humide style accouchement naturel sans péridurale, type hammam.... J’ai accouché seule, sans aide exterieure médicale, j’ai vraiment tout senti de l’accouchement, ensuite j’essayai d’appeler les sages-femmes en appuyant sur le bouton "d" (je ne sais pas pourquoi D , délivrée ? Délivrance ? C’est même les questions que je me suis posé), je ne me souviens pas avoir vérifier le sexe du bébé, puis j’ai bien attendu que le bébé respire correctement, respire mieux, respire bien, puis en ayant marre d’attendre, j’ai décidé de prendre une douche avec le bébé, suis trompée 2sec sur les températures mais ai corrigé pour une température normale, tout ça en sentant encore le cordon nous relier .....

      je suis empêtrée dans cet inconscient qui me parle, et moi qui n’arrive pas a le comprendre, et ce manque de confiance qui se met entre mon conscient et mon inconscient.... Perdue, paumée,
      irréel tout ça !

      Merci a vous,

Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact