Signification rêve

Ma recherche de travail et une amie de l’école

LE 28 10 2012, j’ai rêvé que j’étais dans un endroit où je regardais une camarade de classe, en classe et je la voyais comme dans un brouillard et une partie seulement éclairée comme une bulle. Je me disais qu’elle devait se sentir seule. Les autres élèves de la classe m’étaient invisible et seule mon amie que je voyais sur une table avec ses effets. Je me suis rappelée d’une de nos camarade commune qui a eu son BAC et est partie pour chercher le BTS, moi qui suis malade et qui aie dû abandonner l’école aussi par manque d’argent et elle devait faire le BAC cette année. Une autre camarade de classe m’est venue en tête, on a fait le BEP ensemble et elle a eu un travail immédiatement après l’examen et elle est partie en province pour le travail. Et je l’enviais. Une femme me disait comment je devrais faire, qu’on cherche une personne pour une entreprise et mon amie me disait aussi que c’est comme cela qu’elle a eu son boulot, faire seulement ce qu’ils veulent.

La où on était, c’était une une grande maison entourée de grands arbres. Dans la maison, il y avait plein de monde et un homme faisait le recrutement. Mais avant de commencer, il a mis de l’encens dans la maison et toute la maison était remplie de la fumée de l’encens et je suis tombée évanouie. A mon réveil, il était devenu maigre et fou et les habits qu’il portait étaient tous déchirés et il s’est enfuit dans la forêt et je le regardais partir. Les gens autour de moi me disaient que c’était bien fait pour lui et qu’a chaque recrutement, il faisait la même chose et voila aujourd’hui son médicament s’est retourné contre lui.
Je me suis levée et ma camarade me disait qu’on va proposer un poste à un jeune homme et me disait que le jeune homme devait accepter ce qu’on va lui proposer que c’est comme cela qu’on peut gravir les échelons.

Je me disais tout au fond de moi ne peut on pas réussir sans tricher ? Car le jeune homme serait chargé du recrutement du personnel et il devrait dire aux candidats que, s’ils veulent un poste, ils devraient amené de l’argent et eux ils vont choisir celui qui a donné plus d’argent que les autres. Ou il devrait choisir lui même son candidat et lui dire d’amener l’argent que sa place sera assurée. On m’avait dit que le salaire était compris entre 70 000 et 1 000 000 de FCFA. Pour ceux qui ont le BAC, le BTS et moi je n’avais que le BEP. Le jeune homme a accepté et je suis partie.

L’amie pour laquelle je m’inquiétai, la sentant bien seule en classe m’a téléphoné et m’a invité chez elle. Mais une fois chez elle, elle n’était toujours pas rentrée de l’école et sa grand-mère m’a donné un siège et m’a dit de m’asseoir pour l’attendre. Elle était assise dehors près d’un enclos et il y avait une vache blanche à l’entrée de l’enclos qui était en grillage et de maisonnette à l’intérieur pour les poules. Il y avait aussi deux chiens. L’un était noir, il aboyait férocement mais il y avait quelque chose d’invisible entre nous qui l’empêchait de s’approcher de moi ; et l’autre, bien gras, blanc, cherchait mes caresses et se frottait contre moi.

Quand mon amie est venue, on est entrée dans la cour et elle me présentait sa mère et ses frères et sœurs, qui étaient entrain de travailler. Sa mère vendait du yaourt et du jus comme la société FANMIK et dans un autre côté de la cour qui était très vaste, il y avait d’autres personnes qui se présentaient aussi. Un était blanc alité et vieux.

Près de lui deux nains. A droite sa sœur qui rangeait le linge et une qui était couchée la regardait. A gauche je me retrouve avec des gens d’une autre race comme berbère, peul ou touareg mais ils n’étaient pas comme nous et portaient des grands boubous en bassin. Une portait un voile parmi les femmes, une ressemblait à ma soeur et me traitait comme une petite fille. Elle me faisait coucher près d’elle comme pour me protéger et celle qui était voilée lui a dit de me laisser me lever, que je ne suis plus une petite fille. Elles étaient toutes âgées et la plus âgée était assise au dessus de nous et nous regardait.

Un arbre était près de nous où la mère de mon amie avait déposé une glacière pour vendre ses jus et plus loin, un jeune homme venait avec un pousse-pousse de FANMILK et je disais qu’il y avait déjà du lait ici et s’il venait il va gâter la vente de la mère de mon amie mais il ne faisait que passer car il avait vu la glacière aussi. Une petite fille est venue avec des poulets rôtis sur une grande assiette qu’elle vendait et les vieilles me disaient qu’elles ne savaient pas qu’on vendait les poulets comme cela chez nous et je lui ai dit aussi qu’elle ne les avait pas couvert comme l’exige les règles d’hygiène. Les hommes disaient de se lever, de partir, mais le vieux sur le lit ne pouvait ni bouger ni rien faire et un des homme présentait aussi les membres de leur famille et avec de l’humour et les nains jouaient près du vieux sur le lit et près d’eux leurs chaussures posées sur le lit aussi. Ils faisaient comme les dessins animés à la télé.


A lire également

Une revenante

Un marronnier

Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact