Signification rêve

Corbeau corneille

Pourquoi le corbeau ou la corneille figurent-ils si souvent dans les histoires pour enfants ? Peut-être car dans l’imaginaire ils sont là pour annoncer la vérité, celle à laquelle on ne peut échapper.

Croyances sur les corbeaux

Un corbeau qui se pose sur le toit d’une maison et on en conclue que quelqu’un va y mourir. Mais il faut ajouter que cela n’est pas prouvé, et ne pas laisser croire que le corbeau peut annoncer le futur dans un rêve prémonitoire.

De la même façon, il est de coutume, par exemple en Normandie, de considérer que des corbeaux qui se battent dans le ciel annoncent un grand malheur.

Dans l’ancien testament, Noé envoie les corbeaux en éclaireur pour vérifier que les eaux se sont retirées. Mais ceux-là s’attardèrent, préférant se nourrir des charognes plutôt que de rapporter ce qu’ils avaient pu constater à Noé. Ce dernier, en colère, envoya alors les colombes de la vérité.

Vérité sur les corbeaux

En vérité, les corbeaux et les corneilles sont des animaux très intelligents et capables de communiquer, et même de rire entre eux dit-on... Aussi, il est amusant de constater que la science a permis de confirmer ce que semblaient déjà dire les croyances populaires qui donnaient le don de parole aux corbeaux et corneilles.

Ce sont des animaux capables, devant une difficulté, de fabriquer un outil qui leur permettront de la surmonter. Ainsi des corbeaux peuvent se saisir d’un instrument extérieur, d’une brindille, d’un bout de métal, pour tenter d’ouvrir la porte d’une cage derrière laquelle se trouve de la nourriture. Ils peuvent aussi penser à augmenter le niveau d’eau dans un récipient pour rendre accessible la nourriture qui s’y trouvait.

Autre élément remarquable : le corbeau se reconnait dans un miroir. Or cette épreuve du miroir, que connait tout enfant à l’âge de 18 à 24 mois, est réservée à quelques animaux seulement.

Ce que disent les corbeaux

Et que peuvent dire ces oiseaux ? Comme tous les oiseaux, qui vivent entre le ciel et la terre, et peuvent donc rapporter sur terre des paroles spirituelles, les corbeaux et les corneilles, avec la spontanéité et l’intuition de l’esprit, disent ce qu’ils ont vu lorsqu’ils étaient tout là-haut, dans le ciel.

Ainsi, le dieu Odon utilisait-il deux corbeaux pour aller explorer le monde et lui rapporter la vérité sur les hommes. L’un représentait l’intelligence, l’autre la mémoire. Ils se posaient sur ses épaules pour lui rapporter ce qu’ils avaient vu.

De la même façon, le dieu Lug (ou Lugh), dieu celte qui laissa son nom à la ville de Lugdunum, utilisait un corbeau pour faire le lien entre lui et les hommes.

Ainsi, les corbeaux se laissent porter par le vent, le souffle de l’esprit, et de leurs yeux perçants observent la réalité, puis ils redescendent nous la glisser à l’oreille. Les corbeaux et les corneilles en particulier interviennent pour nous dire non pas notre avenir mais nos désirs. Ce sont les messagers de l’inconscient, ils colportent sa vérité et sa volonté. Ils viennent rapporter à la conscience les étincelles de lumière éternelle perdue au fond de notre être (pour reprendre une image alchimique). C’est en cela qu’ils sont visionnaires.

La couleur des corbeaux

Le noir des cordeaux est une caractéristique majeure, en faisant les oiseaux du diable pour l’Eglise. C’est intéressant, cette diabolisation du corbeau par l’Eglise, Saint Augustin par exemple, alors que durant l’antiquité le corbeau était reconnu pour son lien avec les dieux.

Mais dans le même temps, pour les alchimistes, ce noir est la couleur de la nigredo. Comme l’ours, qui a été admiré à l’antiquité avant d’être dégradé dans son image, le corbeau subit les foudres des pères de l’Eglise, sauvé uniquement par ces alchimistes (toujours des religieux) qui reconnaissent dans sa noirceur les caractéristiques de la materia prima. Car il y a toujours de la lumière mêlée à la noirceur du corbeau. Ce noir est celui de l’indifférencié, qui contient en lui-même la lumière, mais qui nécessiterait tout un travail (celui du processus alchimique) pour être extraite.

Les corbeaux ont donc bien une image liée à la mort, mais c’est une mort symbolique, la fin d’un cycle et l’annonce d’un renouveau. Ils disent le noir, l’indifférencié, l’obscurité d’une âme qui se cherche et en phase d’accéder à un plus grand niveau de conscience. Cette mort symbolique est la condition de la renaissance. Derrière le corbeau, c’est donc la vie qui est annoncée.


A lire également

Canard

Lézard

Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact