Signification rêve

Homme en costume blanc

L’action se passe dans un lieux complètement noir, dehors, sans repère géographique, et il y a une tempête de neige. Des fois je suis transposé à l’intérieur d’une caravane.

Ce dont je me souviens, c’est qu’il y a un homme, son visage je ne m’en rappelle plus trop, d’environ la trentaine, habillé en costume blanc, chapeau blanc avec une canne des fois, qui fait des apparitions pour m’attaquer.

Des fois il y a une personne avec moi, censé m’aider, mais qui disparaît au moment des attaques.

Au début du rêve, je suis dehors, je regarde des deux cotés, mais rien, ensuite je suis dans une caravane, et je dois alterner pour regarder la partie droite et gauche de la caravane, car je sais que quelque chose approche. La caravane est un peu allumée, mais l’extérieur est noir. À un moment je vois quelque chose s’avancer, et c’est par la suite une sorte de visage fantomatique blanc qui veut m’attaquer, mais je n’ai rien, j’ai dû me protéger. Ensuite je suis dehors,dans le noir et dans une tempête de neige, et je dois chercher quelque chose. Mais je le sens approcher. Pareil apparition fantomatique, et je suis de nouveau dans la caravane.

La suite est un peu flou, des fois il y a un homme d’environ mon âge (16 ans) qui surveille la partie droite de la caravane, mais il disparait au moment crucial, et mon rêve alterne entre attaque de la chose et moi qui me défends. Par contre, je crois clairement la chose à un moment : c’est un homme en costume blanc que je vois clairement qui apparaît près de moi juste après qu’il m’ait fait voir l’apparition fantomatique (qui est en passant une sorte de visage meurtri blanc, flou, flottant dans les airs mais voulant m’attaquer), d’un coup il est dans la caravane, juste devant moi, il sourit beaucoup, et je le regarde, et d’un coup changement de scène je me protège dans la caravane en regardant les issues comme au début. Je ne crois pas qu’il y ait de dialogue entre nous deux, mais on se comprend sans se parler je crois.

Après diverses scènes de ce genre, c’est la scène finale, où moi je m’occupe du coté droit, mon allié du coté gauche. Deux visages fantomatiques apparaîssent de chaque coté, et d’un coup je suis de l’autre coté, et l’homme est là. Je crois qu’il y a en l’espace d’une vraie seconde lutte, mais vraiment une seconde c’est très bizarre ouais, mais ensuite je me défends, il me semble que je le frappe, et il arbore un air de souffrance, et la blessure est cicatrisée par deux traits noirs symétriques descendant de la pointe extérieur de ses yeux jusqu’à coté de sa bouche à environ 4cm de cette dernière. J’en profite et je lui envois une pépite, d’un coup le gars s’effondre, et le noir dehors devient une lueur du matin.

Dans la deuxième partie de mon rêve, je raconte justement ce qui s’est passé à mon oncle, qui d’ailleurs n’a pas son apparence, et quand je lui raconte ça,dans ma tête c’est au cauchemar dont je me suis réveillé et que je lui raconte. C’est mon oncle à qui je parlais car quand je lui raconte ce qu’il m’est arrivé, la personne qui "m’aidait" dans la 2 ème version (oui, je vais appeler 2ème version le fait que je raconte le cauchemar à mon oncle, et non les actions que j’ai vécu) est soudain ma jeune cousine.Ça me paraît pas bizarre naturellement,et je lui dis à propos de mon cauchemar que c’est un cauchemar que je rêve des fois et qu’il est exactement le même à chaque fois, alors que dans la réalité c’est complètement faux, c’est la 1ere fois que je rêve de ça. Bon alors je lui raconte,et quand je commence ce que je dis est suivi d’images,comme si je commentais un film, donc je ne me vois plus lui parler.

Je me rappelle du début, alors que dans la première version pas du tout,et c’est simplement un plan fixe progressif sur une tempête de neige avec un fond noir, et le narrateur parle (ce n’est plus vraiment moi en fait). Il décrit les actions, et dévoile des moments inédits, enfin à la fin il parle de l’affrontement final, et d’un coup je le revis, mais je ne suis pas dans le même état psychologique que dans la 1ere version, je ne suis pas effrayée du tout,d’ailleurs même s’il n’est pas vaincu dehors il fait déjà soleil. Je vis l’action plus nettement, un peu au ralenti, et je me revois lui mettre une patate, ensuite passage inédit et étrange, il est par terre suit au coup, et je commence à lui décocher le deuxième direct, quand en fait le gars en blanc n’est plus lui, c’est moi à présent, avec un visage de colère, et je suis en train de me frapper, je suis moi même mais la personne que je frappe en face de moi, c’est moi, en version plus méchante oui. Là je me dis putain c’est bizarre,mais j’enchaîne.

Ensuite l’action change,car d’un coup il a disparu, enfin "j’ai disparu",et dehors il fait jour encore plus réellement, en plein après midi maintenant, et en me relevant j’écrase un peu mon petit chien, je vois que je lui ai fais mal, alors je la pose derrière sur un coussin, je m’excuse et je lui fais des bisoux.

Voilà et je me suis réveillée, lis inondé de transpiration, et je me rends compte de tout mon cauchemar vraiment bizarre et horrifique qu’il était.Car oui là pour vous vous dites bon y’a pas raison d’en faire une histoire, mais franchement c’est un peu traumatisant dans mon rêve et peu là, mais je n’arrive pas vraiment à expliquer le danger et la peur de ce que j’ai vécu, c’était vraiment horrible dans mon rêve. Je tiens à m’excuser pour les fautes d’orthographe, en temps normal je suis très bon (par rapport à la moyenne), mais là ça fait presque 1h que j’écris ça, il est 2h49 du matin, demain j’ai cours, je suis crevé et j’ai une flegme monumentale à devoir corriger tout ce roman. Je vous remercie de votre compréhension.


Tout d’abord, l’intérêt de ce rêve est la répétition de l’action. Il est en lui-même comme un rêve récurrent (voir des exemples ici). D’ailleurs vous le dites à votre oncle : c’est un rêve qui se répète, mais en fait c’est faux, il y a une répétition dans le rêve lui-même. Le conflit est travaillé en direct dans le rêve, et la scène se répète pour être mieux intégrée, et ce jusqu’à permettre de constater qu’il s’agit d’un conflit intérieur qui est travaillé.

Ensuite, ce qui est intéressant, c’est d’observer l’intériorité de ce conflit :
- la personne qui vous aide est une partie de vous,
- celui contre qui vous combattez est également une partie de vous. D’ailleurs, vous allez bientôt réaliser dans le rêve lui-même que cet opposant est vous-même, et que vous vous frappez vous-même.

Quelles sont ces parties en conflit ? Voyez notre dossier ’bases interprétation’, des réponses y figurent.



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact