Signification rêve

Conduire une voiture du côté passager

Dans mon rêve de la nuit dernière, je me trouvais tout d’abord en voiture avec ma mère, elle était la conductrice et moi la passagère (Nous étions dans sa voiture de la vie réelle, je ne voyais pas la voiture mais je savais que c’était la sienne.) Ce début de rêves est très flou pour moi, je ne vois rien hormis l’intérieur de la voiture et ma mère.

A un moment, ma mère s’arrête, stationne le véhicule je ne sais où et elle descend de la voiture sans me dire où elle va. Je suis toujours focalisée uniquement sur l’intérieur de la voiture, je suis toujours côté passager.

Et d’un coup je trouve dangereux d’être stationné comme ça (pourtant je ne sais toujours pas ou je suis), alors sans m’en rendre compte je me retrouve à conduire la voiture du côté passager, mon regard est maintenant focaliser sur le volant et mes mains qui sont posées dessus, et je trouve vraiment drôle ma façon de conduire, je me sens fière de moi.

Tout en continuant à conduire et à fixer mes mains sur le volant, je me sens prise d’un besoin irrésistible de lever la tête, je me rends alors compte que je me trouve dans un parking bétonné, ou il y a peu de voitures, je trouve d’ailleurs que pour un parking il me semble plutôt vide.

Je continue de conduire, sans chercher à me garer, je sais que je vais devoir tourner à gauche car il y a des voitures garées devant moi. Quand d’un coup je ne vois plus qu’une seule voiture devant moi, une belle voiture noire brillante, d’où me regarde un homme par sa vitre, de façon très insistante, mais qui me ravie. Je me sens pleinement heureuse de voir cet homme comme si tout ce que j’avais toujours cherché ne se résumait plus qu’à lui ; d’ailleurs lui aussi à l’air ravi de me voir, encore plus quand il s’aperçoit de ma joie et qu’il me sourit.

Malheureusement je conduis toujours et si je veux pas rentrer dans les voitures face à moi je suis bien obligée de tourner à gauche. Je tourne alors et tout redevient flou, je ne comprends plus pourquoi je conduis, je veux retrouver cette homme et sa façon de me regarder, mais je ne suis pas triste comme si je savais qu’il était encore là malgré que je ne le vois plus. J’ai cette sensation qu’il va revenir, qu’il ne m’abandonnera pas. Et c’est là que se termine mon rêve et que je me réveille.


C’est un rêve qui me fait sourire. Tout d’abord parce que vous exprimez très bien cette rencontre avec l’homme, qu’il est difficile de ne pas partager avec vous un peu des émotions ressenties alors. Ensuite en raison de cette position de conduite, une image très nette d’une certaine façon de conduire sa vie.

Reportez-vous à la symbolique de la voiture, et voyez comment comprendre une conduite depuis le siège passager. Cette image sous-entend :
- A la fois que vous avez pris la place de la mère, plus précisément que vous vous débrouillez maintenant sans elle. Il faut avouer qu’elle vous avait laissé à l’arrêt, stationnée à un endroit dangereux. Notez que, à partir de ce moment-là, votre regard ne sera plus limité à l’habitacle, au cercle familial pourrait-on dire, et qu’il va pouvoir s’ouvrir sur l’extérieur. Vous prenez l’initiative, définitivement. Mais sans justement prendre sa place, en restant à la vôtre...
- D’où une position inconfortable tout de même, et qui ne vous donne pas pleinement accès aux pédales. En résulte cette rencontre avec l’homme.

Désir sexuel refoulé : c’est la traduction freudienne un peu brute, et il est certain qu’il y en a (de la pulsion, du sexuel) dans une rencontre aussi pleine d’intensité.

Mais ne peut-on pas aller un peu plus loin ? Freud lui-même parlait de bisexualité psychique. Aussi, si en vous une partie masculine existe, pourquoi ne pas la voir en rêve sous la forme d’un personnage, comme on peut voir telle partie de nous sous les traits d’un enfant, d’un animal... Cette partie masculine, c’est ce que Jung a appelé l’animus. Je crois que vous avez croisé votre animus, et que vous vous êtes reconnus !

PS : cette notion d’animus est expliqué dans le dossier Théories.

Cette rencontre n’a été que furtive, mais elle se reproduira, c’est vous qui le dites, qui le sentez : "je ne suis pas triste comme si je savais qu’il était encore là malgré que je ne le vois plus. J’ai cette sensation qu’il va revenir, qu’il ne m’abandonnera pas." Le temps de trouver les pédales...



Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact