Signification rêve

Bribes de rêve

Dans le premier souvenir plus lointain que j’ai de cette nuit, il y avait un garçon ayant les traits du second mentionné dans l’autre rêve. Nous étions dans une salle de cours et je recevais des messages de 2 personnes, dont il faisait partie. Sauf que je prenais connaissance des messages de la seconde personne surtout, je me divertissais bien avec lui, il y avait comme un jeu au travers du portable, il me montrait tout un tas d’images.
Je me souviens d’une image en début de nuit de part un ciel bleu un peu couvert, un paysage enneigé en hiver et l’image d’un renne il me semble.
Je ne prêtais donc pas attention à ce second garçon qui lors de la pause était venu me voir brièvement. Ca ne se faisait pas trop de ma part.

Par la suite, je suis en "couple" dans ce rêve avec un homme qui ressemble de près à ce second garçon, ayant l’image de quelqu’un d’autre qui physiquement se rapproche, et j’ai fait la même chose me concernant. (En réalité, ce sont les visages d’un couple connu)
Il se retrouve vers la porte de la maison et me dit que des amis nous ont invités à sortir.
Sauf que j’ai peur de sortir. Je lui ai répondu qu’il me connaissait et qu’il savait que donc je refuserai de sortir. (pas peur de me sentir mal, d’angoissée ce qui est une peur plus ou moins présente parfois dans la vraie vie)
Ce n’était pas grave pour lui. Je m’en voulais personnellement, et je pensais à le quitter car il m’acceptait avec ce comportement, il était doux, compréhensif dans sa réponse et moi je ne pouvais pas le rendre heureux ainsi.
J’ai eu le temps de méditer lors de sa sortie (je ne me souviens plus trop à partir de ce moment) mais j’ai réalisé la personne que j’avais à mes côtés, quelqu’un qui m’accepte avec ça et je ne pouvais donc pas "laisser" cette personne de ma vie.
Je me devais de lui montrer mon affection et mon intérêt.
Quand il est revenu, j’ai fait quelque chose d’inhabituel, et lui ai proposé un massage sur le dos, ce qu’il a accepté. Je crois que ca dû le surprendre que je fasse ce pas vers lui, comme si je ne montrais rien d’habitude, c’était la sensation que j’en avais dans le rêve.

Seconde partie, c’était un remake de Titanic ! Le bateau était en train de couler et je prévenais mes proches que je faisais la queue pou embarquer dans un canoé, que ca prendrait du temps étant plus loin dans la file (je crois qu’on retrouve ici le contexte de la file et de l’écharpe plus loin étrangement). Finalement la file a vite avancé ensuite.
J’embarque dans un canoé, je constate qu’il devrait être plus rempli que cela (comme dans le film) et je me tourne vers une femme à côté de moi car nous avions senti une odeur désagréable. On ne savait pas de "qui" cela venait.
Un garçon venait de s’asseoir face à moi. Il me regarde et me demande pourquoi je n’enlève pas mon "écharpe" ?
Je l’ai donc enlevé. Et lui ai dit que c’était embêtant de tenir et mon manteau, et mon écharpe aussi.

Dernière partie, je me souviens que j’avais le ventre un peu gonflé, je ne me sentais pas bien, je pensais être enceinte, un test peu fiable (rien à voir avec ceux en pharmacie, c’était un test imaginé dans le rêve) annonçait que c’était positif. Je crois au début ne pas avoir réalisé bien la chose. Je l’ai annoncé au père, pensant qu’il aurait mal pris la nouvelle. Au contraire, c’était même une bénédiction, il voulait de ce bébé dans sa vie comme si ca rapporterait un nouveau souffle dans sa vie, comme si rien de passionnant n’animait sa vie, c’était mon ressenti. Il voulait le garder.
J’avais du mal à courir, à monter les escaliers avec mon "petit ami" du rêve.
Et pourtant je devais participer à un évènement (ou il fallait être dynamique). L’organisatrice voyant que je ne me sentais pas bien sans savoir pourquoi, m’a exclu du projet.
Je me suis mis à penser ce que serait le fait d’être maman. L’inquiétude m’a submergée car je n’étais en réalité pas prête pour. Je comptais le nombre de mois restant avant que le bébé ne vienne au monde par rapport au nombre de mois qui me restait en étude durant l’année. Je me projetais et imaginais ma vie si j’avais ce bébé, sans situation.... J’avais mes études, ce n’était pas le moment et j’espérais qu’en faisant un vrai test, il serait négatif car je ne voulais pas être enceinte.

PS : Des parties bien distinctes, je vous souhaite bon courage pour y trouver une interprétation car de mon côté je ne vois pas trop ou ça mène.

Je vous remercie beaucoup !


Je crois que, comme tous les rêves, ça mène à des préoccupation quotidiennes :
- La relation avec un garçon : ce qui se fait, ne se fait pas, ce que l’on attend, ce que l’on est capable d’offrir en retour, le mythe typiquement féminin du "il est trop bien pour moi je ne pourrai jamais lui rendre la pareille mieux vaut que je le quitte", et surtout cette expérience, réelle, pour votre psychisme une véritable expérience, celle du massage, du contact, de ce peau à peau réparateur.
- L’angoisse de devenir mère : pouvoir devenir mère, ce n’est pas une mince affaire que de porter en soi une telle capacité, je le sais car je ne l’ai pas !

Mais à côté de ces préoccupations, de ces désirs, de l’interprétation freudienne des rêves, ne peut-on pas avancer une interprétation plus symbolique ?
En particulier, la relation au garçon semble insister sur le fait qu’en réalité, derrière lui se cache un autre : celui qui envoie des messages, celui avec qui vous êtes en couple qui ressemble sans être le même. En fait, la notion d’animus, une fois acceptée, se retrouverai là dans ce rêve. Derrière ce désir pour le garçon, une union intérieure, la conjonction des opposés.
Et le bébé peut également se comprendre ainsi. Comment mieux représenter une potentialité intérieure, le résultat de cette union avec le masculin, que par l’image d’un bébé ?

D’une façon générale, le masculin est particulièrement attentif à vous dans ce rêve, beaucoup plus attentionné et aimant que vous ne semblez l’imaginer. Et cet amour ressenti vous permet à vous-même de changer, de vous surprendre, en prenant l’initiative de ces massages. En conclusion, l’animus, en vous complétant, vous transformerait. Le résultat de la conjonction, du couple, du deux, est un nouveau Un.

La psychologie jungienne est une poésie que l’on retrouve facilement dans les rêves.

PS : et malheureusement pas dans le programme de psychologie...




Recherchez "Bribes de rêve" sur l'ensemble des rêves interprétés sur ce site :

Saisissez vos mots-clés :





Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Qui sommes-nous ? | Partenaires | Légal | Contact