Signification rêve

Perte de mon sac

Reve 1 : je suis dans la rue lorsque je m’aperçois que mon sac est troué et que j’ai failli perdre le parapluie de mon époux.

reve 2 ; je suis dans le vestiaire de mon hôpital et pour me mettre en tenue de travail je suspends mon sac à dos (qui est aussi mon sac à main) au porte manteau.
Lorsque je veux reprendre mon sac je ne le retrouve pas, je visite alors tous les vestiaires, en vain. Je suis certaine qu’il manque le vestiaire dans lequel se trouve mon sac.

De ces deux reves, je me réveille en sursaut avec beaucoup d’angoisse.

Je pense que derrière l’agresseur de mes cauchemars se trouve le psychanalyste que je vois tous les jours et quelques fois 2 fois par jour depuis 3 ans. J’ai interrompu ma psychanalyse (lacanienne) en raison de réactions négatives graves : chutes, fractures, et bien d’autres situations... et surtout ces cauchemars à répétition.
Je sais qu’il s’agit d’un transfert négatif.
C’est difficile d’en dire plus sur le site.


Il faut distinguer le transfert négatif, qui empêche le travail psychanalytique, ou le retarde, passage obligé parfois vers un transfert plus positif (étudié dans bien des ouvrages car une véritable difficulté professionnelle pour les analystes) du transfert d’éléments négatifs sur le thérapeute. Dans ce second cas, ce qui se transfert est négatif, mais il y a bien transfert, et donc analyse possible de ce transfert.

Sur cette question, il convient également de distinguer la notion de transfert chez Freud et chez Jung. Dans la psychologie du transfert, Jung commence à décrire le processus alchimique, car selon lui en effet, ce qui se transfert dans l’analyse, ce sont les archétypes de l’analysant. Dans le cas de l’analyse d’une femme par exemple son animus se trouvera projeté sur l’analyste (homme ou femme, qu’importe de ce côté, mais plus facilement sur un homme peut-être).

Pour moi c’est une évidence, et dans les rêves notamment, que les projections observées relèvent tout autant du vécu du sujet que de son potentiel à être, de son Soi dans la logique jungienne.

Ces hommes menaçants de vos précédents rêves, ils sont autant ces hommes du passé que votre masculin intérieur perçu négativement et montré comme tel. Un animus qui ne peut être accepté en raison de votre image inconsciente des hommes certainement, mais qu’importe, un animus qui demande à être vu, considéré, pour se transformer.

Mais les deux rêves présents traitent d’un autre sujet, lié évidemment. Le sac est ici à la fois sac à main et sac à dos, le premier dévoilant plutôt l’intimité féminine alors que le second permet de couvrir le dos, de protéger cette partie du corps sur laquelle on a aucun contrôle. Le sac est troué. En termes d’enveloppes psychiques, cela montre une enveloppe non contenante. Il ne retient pas l’objet phallique masculin, ce parapluie (qui est en même temps une protection).

Le second rêve de la même façon met en scène le sac perdu, l’impossibilité de rassembler ses affaires, de disposer de la fonction contenante du Moi-peau imaginé par Didier Anzieu. L’environnement n’est pas stable (la pièce a disparu !) et ne permet pas de retrouver ce qui vous appartient, et qui relève à la fois de l’intime (sac à main) et d’un besoin de protection (sac à dos).




Recherchez "Perte de mon sac" sur l'ensemble des rêves interprétés sur ce site :

Saisissez vos mots-clés :





Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact