Signification rêve

Un aller-retour en montagne, des phénomènes...

Je laisse ma voiture garée à l’ombre sous un arbre, le long d’une petite route et je pars à pied. Je ne suis pas vers chez moi, c’est un paysage du Devoluy ou du Vercors : je suis partie pour faire de la rando ?

je suis avec un groupe de personnes, installés dehors autour d’une table ou sur une terrasse, type refuge de montagne.
Le ciel est très pur et très bleu.
Dans ce ciel, mais pas très haut, il y a des sortes de perturbations circulaires, comme des gyroscopes invisibles qui tourneraient sur eux-mêmes en créant des tourbillons, des turbulences, on ne voit pas l’objet, la cause qui les génère, on voit juste la « bulle » d’air brassé. Ce sont des « drones invisibles ». Il y en a plusieurs, au moins trois, peut-être davantage.
C’est un phénomène étrange à observer.
Un gros chien genre chien de troupeau (Berger d’Anatolie) s’approche, je tends la main vers lui pour qu’il me flaire et fasse connaissance, mais il retrousse les babines.
Quelqu’un me dit de ne pas provoquer le chien.

Je suis sur le chemin du retour vers ma voiture. Tout à coup je me demande si je n’ai pas laissé mon chien A. dans la voiture et maintenant elle n’est plus à l’ombre. Je me mets à courir le long de la route, je me dépêche car j’ai peur qu’A. ait trop chaud dans la voiture, je me fais du souci pour lui. Je me sens inquiète, voire coupable de le mettre en danger en l’ayant oublié dans la voiture. En même temps, je ne suis pas sûre qu’il y soit.
Puis je ferme les yeux (pour m’amuser) et je continue à courir à petites foulées, je cours bien, sans fatiguer, et droit bien que j’aie les yeux fermés. De temps à autres je jette un coup d’œil pour vérifier que je suis toujours bien sur la route et oui, j’avance droit, sans dévier. J’arrive à la voiture facilement et sans être fatiguée.
Il y a des gens dans le jardin d’une maison en contrebas de là où je suis garée. On échange quelques mots.
Je descends la voiture dans leur jardin pour faire la manœuvre de demi-tour pour repartir.


Vous avez compris que, ne vous connaissant pas, je ne peux que proposer une interprétation théorique de votre rêve, symbolique, pour tous les visiteurs, pour illustrer ce qu’un rêve peut dire lorsqu’on l’observe de cette manière.

Dans ce cadre, ce rêve vous invite à observer qu’il y a des choses bizarres dans le ciel, à attirer votre attention vers le ciel.

En même temps il vous entraîne à regarder la terre, ce paysage du Vercors, le chemin.

Un aller-retour entre le ciel et la terre.

Entre les deux il y a le chien, gardien du seuil.

Le chien puis votre chien peuvent figurer aussi votre énergie inconsciente brute, votre potentiel d’énergie à dompter, à canaliser. Entre un chien un peu sauvage (si je comprends bien ?) et potentiellement dangereux et un chien laissé dans la voiture, en danger d’être resté enfermé.

La conclusion, le résultat de cette rencontre entre les deux opposés, terre et ciel : vous prenez plaisir à marcher les yeux fermés.

Avec le Vercors, ou pourrait presque croire à une chanson de Bashung, La nuit je mens, je marche les yeux fermés à travers le Devoluy, merci pour ce rêve qui éveille quelque part des images profondément vivantes.

PS : j’ajoute pour moi "on ne voit pas l’objet, la cause qui les génère", moi qui travaille sur les objets psychiques cette phrase me semble sans fond, puissamment intéressante (un objet psychique, invisible, qui génère des effets, c’est exactement ce que Jung appelle un archétype, voir la définition sur ce site avec le menu recherche).




Recherchez "Un aller-retour en montagne, des phénomènes..." sur l'ensemble des rêves interprétés sur ce site :

Saisissez vos mots-clés :





Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact