Signification rêve

L’envie de tuer en toute "conscience" ?

Plusieurs scènes complètement différentes.

J’étais chez moi, mon père était un vampire il avait les yeux rouges et ma mère avait été transformée par lui. Elle était rentrée différente, les yeux rouges aussi. Elle était agressive, manipulée, froide.
J’ai remarqué qu’elle était enceinte, un bébé qui serait probablement démoniaque.

Nous nous sommes donc gravement disputées, elle ne voulait rien entendre. J’ai donc voulu tuer le bébé. Avec de l’électricité bleu,
un pouvoir qui issu de mes mains était dirigé sur le ventre de ma mère.
J’étais en pleure tellement je ne pouvais accepter qu’elle soit corrompue et tout ceci était la faute de mon père, je le détestais.
En "bon père" vampire qu’il était, il m’a pris dans ses bras pour me calmer. Un geste qui ne se produit jamais en réalité, ce qui m’a étonné voire sur le moment calmée même si la rancœur est là...

A un moment, je voulais essayer de tuer quelqu’un qui était ligoté à un poteau, juste pour utiliser pour la première fois une arbalète.
On m’a alors laissé essayer, mais lorsque j’ai voulu tirer, n’ayant pas appris à la manier, je n’ai réussi qu’à la démonter en deux morceaux, la flèche n’étant pas partie.

Enfin, j’ai hésité à l’écrire mais dans une autre partie de ces rêves successifs je devais me déguiser pour une fête et suis donc partie dans un magasin de jouets, costumes... Il y avait une malle spécialement pour les costumes et au lieu de me déguiser en une adorable princesse, j’ai eu l’idée de me déguiser en Jimini Cricket la "Conscience" de Pinocchio...

J’ai du mal à trouver un thème à tout ça, des images qui n’ont rien à voir les unes avec les autres mais peut être que vous trouverez...


Ce que je vois surtout, c’est que toute la responsabilité de ce que vous êtes (dans votre inconscient je veux dire), vous en particulier et toute votre famille, est portée par votre père.

C’est votre père le vampire, lui qui a vampirisé votre mère, lui qui vous a transmis ces tendances agressives :
- portées contre le bébé de votre mère,
- dirigées contre les autres : images de l’arbalète.

Pour l’enfant (selon les observations de Mélanie Klein en particulier), la mère porte des bébés dans son ventre, et lors de l’œdipe la petite fille connait inconsciemment le désir de tuer ces bébés. Ce fantasme d’enfant est ici clairement exprimé. S’ensuit pour l’enfant une terrible culpabilité inconsciente. Cette culpabilité apparaît par les larmes versées à ce moment du rêve.
Mais vous ajoutez que votre mère était "corrompue et tout ceci était la faute de mon père". Vous reportez finalement la faute et la culpabilité sur votre père.

Inconsciemment vous rejetez la responsabilité de vos désirs sur votre père. Et cette phrase est à lire de 2 manières :
- vous rendez votre père responsable de ces désirs de tuer le bébé,
- vous indiquez qu’en réalité le désir de tuer le bébé vous vient de vos désirs ressentis pour votre père.
Autrement dit, par ce procédé, vous ne faites finalement que souligner l’attirance ressentie pour votre père durant l’œdipe, lui qui perverti et vous donne ces envies de tuer.

Ce rêve s’inscrit donc totalement dans la période œdipienne, et met en image les conflits apparus à cette époque de votre vie.

Cette action s’arrête avec cette phrase : "il m’a pris dans ses bras pour me calmer". Le père vous prend dans ses bras dans un geste de père. Ce n’est pas une étreinte, un geste qui augmenterait la confusion de l’enfant, mais un geste pour calmer. Il est là parfaitement dans son rôle de père, et cela vous calme. Il n’en demeure pas moins que la "rancœur est là".

Et si ce geste n’est pas suffisant pour supprimer la rancœur, c’est certainement parce que, comme vous l’écrivez, il s’agit d’"Un geste qui ne se produit jamais en réalité".
C’est ce geste qui vous a manqué et qui vous manque. Il apparaît ici, par compensation, mais dans la réalité vous l’attendez toujours. Un père trop dur, qui ne prend pas dans ses bras sa petite fille, l’empêche de s’accepter en petite fille et complique ses désirs œdipiens. Faire le deuil de ce père qui calme serait le seul moyen de ne plus le voir comme un vampire, de ne plus voir votre mère comme un vampire, et de ne plus vous voir comme un vampire.

Car vous vous donnez ce rôle en empoignant l’arbalète pour vous entraîner à tuer. Un rôle qui ne correspond pas au déguisement que vous préférez choisir à la fin du rêve. Un rôle de tueuse, qui se conclue par une image très forte de castration : l’arbalète en deux morceaux, la flèche qui ne part pas. Un sentiment des castration qui fait échos à la haine ressentie inconsciemment pour la mère et pour le père.

Ainsi, tout ce rêve traite de la période œdipienne, avec des images très violentes, ce qui laisse supposer que le conflit que vous avez dit par ailleurs connaître actuellement avec votre père ne peut pas être totalement détaché de cette période. C’est en ça que ce rêve est éclairant, en ça qu’il devrait être analysé en profondeur.




Recherchez "L'envie de tuer en toute "conscience" ?" sur l'ensemble des rêves interprétés sur ce site :

Saisissez vos mots-clés :





Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact