Signification rêve

Pas toujours les vacances

13/07/2018 :

Je me réveille à chaque fois sur le lit de la chambre de vacances. Mon petit-ami est allongé à côté de moi mais je ne peux pas bouger, je le vois me regarder et je tente de l’appeler et de lui dire de m’aider. Il me parle et pourtant son image ne bouge pas, je comprends alors que je suis bien dans ma chambre mais pas dans la bonne chambre, mon copain me répond depuis la réalité et je n’arrive pas à lui crier de me réveiller ce que je fais pourtant dans le rêve.

Je l’entends ensuite rire, ce qu’il me répond n’a rien à voir avec ce que je lui demande, il me demande de répéter, dis que je fais vraiment des choses bizarres quand je dors. Dès que j’essaie de me réveiller ce n’est pas ça et me revoilà dans un rêve, toujours le même alors je crie de plus en plus fort et pleure en me disant que s’il me voit pleurer en réalité il me réveillera sûrement. La plupart du temps sentir mes larmes m’auto-réveille donc quand je rêve que je pleure je le fais aussi. Mais ça ne fonctionne pas.

La huitième fois le décors à totalement changé, je suis dans un cimetière et il n’y a personne à côté de moi.
Ma mère avance habillée de noire, ma sœur est plus loin. Ma mère me regarde en colère et crie. Son cri n’est pas humain et je me recroqueville sur moi même pour stopper ce son, elle se transforme en une bête horrible avec plusieurs têtes et je tente de reculer mais je suis assise. Quand je commence à reculer des tiges et des racines me bloquent les mains et je ne peux plus reculer, le monstre se jette alors sur moi pour me dévorer.

A mon réveil mon copain est hilare et me demande si je suis bien réveillé avant de m’expliquer que je ne parlais pas français mais un espagnol bizarre qu’il ne comprenait pas tant je marmonnais, qu’il a peur quand j’ai eu des spasmes au début mais qu’il ne sait plus inquiété après que je me sois jetée sur lui pour un câlin encore totalement endormie mais apparemment plus forte que lui qui a eu bien du mal à me repousser. C’est quand il me dit que trois heures de sommeil dont deux heures bien agitées lui ça le faisait bien rire.


Je ne crois pas que ce rêve répété soit réellement amusant, en revanche la réaction de votre copain est peut-être la bonne, mieux vaut en rire. Le rire est d’ailleurs parfaitement thérapeutique, vraiment. Et de rire avec votre copain est certainement la meilleure thérapie pour vous soigner de ce cauchemar, votre mère qui devient monstre, votre corps recroquevillé devant la menace, réveillé en sursaut car aucune suite n’est plus alors envisageable.

Vivez et oubliez vos rêves.

Vous aviez raison, ce rêve parle bien des vacances, et si ce n’est pas toujours des nuits tranquilles, cela peut rester chaque jour des vacances.




Recherchez "Pas toujours les vacances" sur l'ensemble des rêves interprétés sur ce site :

Saisissez vos mots-clés :





Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Qui sommes-nous ? | Partenaires | Légal | Contact