Signification rêve

Reine d’Angleterre, Animus arachnophobe, petit Kinder deviendra grand

Consultez notre dictionnaire des rêves

Tout d’abord, après avoir écrit une dizaine d’auto-interprétations pour ces rêves (toutes différentes) je fait un préambule que je juge nécessaire.
Il s’agit de faire la différence entre libido et énergie vitale en raison d’affect qui deviennent de plus en plus complexes.
Supposons premièrement pour simplifier les choses que la libido est une énergie intense dirigée vers un but menant à la sexualité, et, deuxièmement que l’énergie vitale peut être, elle, moins intense et n’est pas toujours dirigée vers un but sexuel.
De ce point de vue admettons qu’on assiste également au flux des mouvements de progression et de régression de l’énergie à la fois à une métamorphose de l’âme mais aussi des symboles. (je n’ai jamais lu le livre qui y correspond, et ce que je suppose ici n’est que théorie à la lumière de ce que j’ai pu comprendre des définitions).
Les différents symboles serviraient donc à montrer ce vers quoi l’âme tend le plus dans le transfert envers telle ou telle personne.

Rêve éveillé libre :
Il y a peu j’ai fait un R.E.L de sorte à me mettre en bonnes conditions pour dormir.
Je commençais sur la plage, m’avançant vers une caverne sur ma droite pour y voir un loup géant, sa gueule pleine de crocs, il me terrifiait. Alors j’ai décidé de lui dire que j’acceptais ma peur et l’ai enfermé dans une cage de cette grotte. Je m’y allonge prêt d’un feu que j’allume. Je me détends et laisse venir à moi d’autres symboles. Tout est noir. Sur ma gauche il y a tube rouge, il en sort une grosse étoile blanche, expulsée.
Puis, face à moi pour finir apparaît le char de la reine d’Angleterre. Il est plat comme du papier à cigarette mais aussi plié de sorte à ce que trois faces se présentent face à moi. Il porte un rideau bleu clair derrière lequel est la reine, elle a une canne et fait signe avec au conducteur du char d’avancer et de la mener à destination. La canne est en noir et blanc, comme le conducteur qui est en costard, sa peau est blanche. Je ne vois pas les chevaux.

Auto-interprétation :
Sans vouloir interpréter le début je m’arrête surtout ce qui m’est advenu à savoir l’étoile blanche et la reine d’Angleterre. L’étoile blanche me rappel l’enfantement, de Soi, en bref accoucher de Soi. La reine d’Angleterre un bon symbole d’anima toujours, mais qui a besoin de ce contraste entre vie et mort (dernier rêve) pour apparaître.
De quel niveau/stade relève t’elle ? C’est une question que je me pose car si je vois l’animus comme étant de stade 2 (premier rêve avec l’arachnophobie) ici la génitalité est très faible dans l’archétype.

Premier rêve :
Je rêve d’abord de voir dans mon garage où il fait sombre une cuisse de poulet dépecée, autour de l’os il y a deux muscles, mon esprit s’arrête un peu dessus.
Ensuite je rêve d’être dans la maison de mon parrain (dernière apparition au premier rêve dans "Echelle d’or, Conjonction d’opposés, tendance séparatrice de l’Anima, CD qui bug, encore." ). Je monte en haut des escaliers et y remarque que ma sœur a sa chambre, dedans je vais lui piquer ses crayons de couleur.
Ensuite je redescends des escaliers portant un carton dans mes mains, j’apprends alors que mon parrain (personnification de mon animus de par sa carrure, il a aussi un T-shirt rouge) est arachnophobe. Ça me fait doucement rire alors que je dors. Je crois que je dois aussi aller parler à mes petits cousins, ses fils.
Enfin j’ai rêvé être sur facebook. Mon professeur de math du collège y avait laissé une publication le jour d’avant à laquelle j’avais répondu, elle parlait de sa colère envers quelqu’un et d’anal (déclaration très poétique..). Ici dans le rêve c’est ma prof de SVT du collège qui y avait répondu en charade, le prof de math avait du mal à la comprendre.

Auto-interprétation :
Le garage est sensé être repos du corps, or à la lumière de l’introduction on comprends mieux que cette symbolique très masculine dans le garage n’est en fait que logos/thanatos et rien de sexuel. Mais en ça le rêve souligne aussi que cette présence de la cuisse de poulet mène bien à un repos du corps (deuxième rêve) et à une découverte de l’éros (on quitte les crayons gris pour obtenir des crayons de couleur).
Ce repos du corps en permet beaucoup avec ces crayons de couleur. A recevoir du logos/thanatos qui m’ait destiné je gagne un peu en fierté du point de vue de l’amour et les sentiments s’en font plus intenses.
Puis de mon parrain, personnification de mon animus, j’apprends l’arachnophobie. Je vois ici le rire comme catharsis d’ailleurs le rêve permettant de réduire au rire une frustration ressentie lorsque je suis éveillé. Cette frustration concerne la mère/femme possessive, celle qui se nourrit d’un amour unilatéral. Je ne crois pas qu’il s’agisse là de quelque chose à remettre en question pour atteindre le Soi mais un gain de sensibilité pour l’animus.
Alors, je dois parler à mes cousins, qui sont fils de mon animus. Je comprends ça comme relié au troisième rêve de cet article. Leur parler reviendrait à parler à cette voisine chimiste qui parle pensée et sentiments avec ses convives.
D’ailleurs suite à cela vient l’image d’un certain réseau social mondial. Il est déjà apparu dans le 2ème rêve de cet article. Maintenant je le vois comme image de l’Unus Mondus, âme du monde qui en étant suivie permet une bonne adaptation sociale. La Femme cherche à vivre et l’Homme à (la) comprendre. Ça semble coller. Mais ici ce sont des aspects parentaux qui sont soulignés de par leurs fonctions de professeur. Et cet aspect paternel à du mal à comprendre l’aspect maternel, que manque t’il ? Qu’à t’il du mal à comprendre ?
Aussi il y a analogie qui peut-être faîte avec un rêve qui date un peu, où alors que je découvrais quelque chose de très masculin enfoui en moi dans ma vie éveillée je devais à la fin d’un rêve aller à un cours de français. Je suis presque à toucher l’or, et pourtant il reste tant de choses qui me bloque le chemin et que je suis encore incapable de comprendre là dedans.

Deuxième rêve :
D’entrée de rêve j’apprends qu’il est question de l’importance de la traversée du Styx, et donc de l’accès à ses propres enfers.
Dans ce rêve j’apprends au départ que l’ex de ma copine s’est suicidé ainsi qu’une fille.
Puis je me vois à l’arrière d’une voiture être conduit, ne voulant pas faire semblant qu’il ne s’était rien passé, je suis très colérique, j’en lance des objets (album CD vert) à l’arrière de cette voiture. Elle roulait au soleil, sur la gauche il y avait une forêt.
Puis j’arrive à un bâtiment proche d’un terrain enneigé. Je vais y avoir cours d’éducation physique et sportive. 2 amis à moi sont là (pour les décrire je dirais une ’intello’ et un ami pour lequel son nom rappel la défécation.. un couple intellect fille/sensation homme ? ça rappel l’essaie à comprendre une intuition, d’autant plus avec cette présence de l’Unus Mundus)
Je dois aller me chercher une tenue de sport pour suivre ce cours. La fille m’amène jusqu’à ma chambre et dans mon placard je fouille cherchant cette tenue, je vois un veston adapté. Puis sur mon lit je vois déposer une pile de T-shirt normaux, il y en a un beige avec de l’écriture dessus, deux gris avec des serpents et un orange avec un soleil. Je ne sais plus lequel je choisis.
Pendant ce temps, le garçon était partis chercher un jogging dans le faux-plafond du bâtiment proche de la neige. Je ne me souviens pas avoir vu ce jogging.
Alors, nous sommes avec plusieurs amis à table. On nous apporte un bol de petits gâteaux apéro salés triangulaires, ils sont orange. Plusieurs sont en train de fumer des pétards.
Et moi, toujours je ne veux pas faire semblant, je suis toujours en colère qu’il se soit suicidé. Il y a des fenêtres sur ma gauche, elles laissent voir le sol couvert de neige. Mais surtout un lampadaire, il porte un dôme conique à son sommet. Et là, que vois-je, cet ex. Il semble sourire. Des rubans le retiennent dans ce cône creux de lampadaire, il porte une grande barrette de shit à la main.

Auto-interprétation :
Le rêve commence et dit voici ce que tu a à changer dans ton ombre. Cet aspect d’enfant très frustré à l’arrière de la voiture qui se cache derrière un idéal du Moi pour ne pas voir que le mal qu’il veut soigner tiens en fait des blessures qu’il cause lui-même.
Alors par ce rêve l’égo a à prendre un bon gros coup, et c’est tant mieux. Petit Kinder deviendra grand.
C’est se jeter Soi l’album cd vert, et refouler pour ne pas voir ses pulsions qui viennent de la forêt à côté de laquelle je roule.
Puis je dois avoir cours d’EPS, cours de fuite pour ne pas se fuir Soi et c’est ce que je dois apprendre, à réajuster ma position. Mais attention !
Attention car il ne doit pas être question de faux-plafond et de fuite, il ne doît pas être question de faux-fuyant ! Alors que dit Paul Diel là-dessus ? Sûrement a t-il une leçon à me donner. Moi dans tout ça je cherche juste à être vrai sans pour autant me renier. Et je crois que c’est ce qu’il faut c’est-à-dire accepter de ne pas être parfait, accepter la culpabilité essentielle avant de succomber au serpent pour que finalement il devienne ce T-shirt orange, la vie en harmonie avec autrui.

Ce jogging me permettrait de réajuster l’égo mais aussi la veste du placard, héritage paternel. Le masculin devrait-il fuir ? Je ne crois pas, car il y a d’ailleurs là pour me le souligner les deux T-shirts de serpents qui sont eux-mêmes phalliques.
Il ne faut pas remettre la persona en place, si proche de l’Unus Mundus. Mais avoir de bonnes relations sociales (l’apéro, les petits triangles oranges qui rappellent le 3 œdipien et la passion+connaissance) pourquoi pas ? Accepte ta noirceur pour ça, et prend le jogging.
Alors quand tu aura choisi de laisser advenir le masculin au bon moment, le lampadaire réchauffera peut-être toute cette neige à côté. (je préfère cette interprétation que l’ex guide, le lampadaire rappelant la connaissance. Mais si vous avez à la critiquer, je suis tout ouï ! )

On peut sûrement lire ce rêve à la lumière du complexe d’œdipe inversé contrarié, mais j’ai déjà avec ma propre interprétation beaucoup de mal à le comprendre. Je me perds à essayer de comprendre ce qui est déjà. Il faut "huer l’arc" disait le dernier article, demander un assentiment, peut-être a t’il déjà été fait (viande dans le garage, crayons de couleur).. Mais peut-être que j’en fais trop, peut-être que je n’en fais pas assez. Je suis bien enfumé pour répondre à cette question de la dernière fois.


Je suis tombé en faisant mes recherches sur le mandala sur un très bon site, le votre peut-être ? Qui donnait une très bonne définition que j’aimerai placer ici :

""Et le commentaire suivant de Jung vient davantage compléter le portrait du vaniteux qu’a toujours dessiné Paul Diel pour décrire celui qui poursuit une fausse motivation, s’occupant finalement davantage de son Moi que de son Soi.

"C’est pourquoi on éprouve un malaise en présence d’un parangon (un modèle) de vertu qui, se mettant au supplice, est environné d’une atmosphère de martyre. Une telle vertu ressemble étrangement au vice. Quelque chose d’originairement bon s’est transformé en quelque chose qui ne l’est plus, en un faux-fuyant. De nos jours, le premier lâche peut affecter une grande respectabilité en allant à l’église et en "aimant son prochain". Il y a là un état foncièrement faux, un monde artificiel." ""
Ce qui complète très bien l’interprétation du dernier rêve à mon goût !


Le premier rêve m’interpelle surtout en raison de l’agressivité qui s’y déploie :
- poulet dépecé,
- piquer les crayons de couleur,
- trouver la faille dans la personnalité du parrain,
- troubler un professeur par la réponse d’un autre.

Attaquer l’autre pour se défendre narcissiquement contre quelque faiblesse personnelle : le retrait des projections est à la base de toute analyse.

Quant au second rêve, l’ex de votre copine prouve qu’il possède dans votre psychisme une place considérable. La disparition de cet objet au début du rêve et sa réapparition à la fin du scénario semblent indiquer que tout le rêve tourne autour de cette présence-absence. Ce rêve questionnerait donc avant tout votre jalousie, et là encore le narcissisme : comment accepter la concurrence d’un autre, présent avant. Alors oui, à ce niveau, si vous voulez faire entrer le père dans l’interprétation, la porte est grande ouverte.

Je commence effectivement un site sur la signification du mandala, je comprends que vous en réalisez, si vous souhaitiez les publier sur ce site (sous une forme ou une autre, avec ou sans auto-interprétation) ce serait avec grand plaisir (et beaucoup d’intérêt).




Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact