Signification rêve

Promise

Des rêves particuliers cette nuit, je me suis levée pas mal de fois et je pensais à m’en souvenir pour les écrire au réveil, c’est chose faîte !

Lors de la première scène, je suis dans un énorme somptueux palais blanc avec des dorures en or, des balcons un peu comme la Scala à Milan et un immense escalier.
Je ne me vois pas, mais l’attention est focalisée sur une fille un peu plus loin face à moi.
Elle est seule, semble toutes frêle, fragile j’ai l’impression. Un visage doux, enfantin au teint blanc. Blonde avec des anglaises comme à l’époque, de jolis yeux bleus.
D’autres femmes montaient l’escalier aussi vêtues comme à l’époque, ensemble.
Mais elle, était exclue, en retrait sur le côté de ces femmes souriantes, sociables, pourtant je crois que c’était pour travailler une représentation dont cette fille faisaient également partie.

Suite à ça, je me souviens avoir été dans une file au côté d’une autre semblable, on suivait un groupe de femmes qui étaient encapuchonnées elles aussi, d’une belle cape couleur bleue pastel. Tournant en rond, on chantait.
Je me souviens de quelques paroles citées de cette musique (que j’apprécie en temps réel) que je prenais à cœur de chanter avec toutes ces autres nobles femmes. Il y avait un aspect religieux, spirituel, vraiment apaisant pour moi.

Le titre de la musique : Promise de Eurielle.
"I have seen and i believe you’ll turn somehow (....)
It is done, i will be mortal, as i once promised. Long ago, do you remember..."

Je me retrouve ensuite dans ce qui me semble être un parc, à faire des ronges également avec certainement ces autres femmes, nous étions à cheval. Le mien, était de couleur blanc. Nous étions sereines lors de cette balade, des sourires et comme une légèreté à galoper. Quand je pris le plaisir de prendre un peu de vitesse aussi.
Nous passions devant un groupe de jeune personne font un garçon tenant un petit chien, il nous regardait souriant tout en faisant un câlin à son chien devant nos yeux.
Sauf que le petit était "hargneux" puisqu’il le mordait, il avait son petit caractère mais c’était assez drôle. Je ne me suis pas cachée à lui dire mais ne savant pas "écrire" le mot dans le rêve, je suis passée par un autre terme en lui disant : Votre chien est assez... "grrr"
(J’ai l’impression qu’il y a une forme de connotation sexuelle ce qui est assez drôle là aussi, alors que dans mon rêve il n’était pas question de ça !)
Nous reprenions notre ronde mais ce qui me semble étrange c’est que j’ai l’impression que nous étions entourées d’une aura "violette lavande", très douce.
C’est la couleur de la spiritualité.
Il me semble aussi que je cherchais à voir ou était ce garçon dans le parc, et je vis un banc avec une veste de couleur marron il me semble de loin mais pas sûre...

Autre scène, je crois qu’il s’agit d’un poisson rose géant, quelque chose de bizarre en tout cas et on détruisait 4 diamants près les uns des autres (formant un carré) sur ce fond rose. Un bleu, rouge, jaune et vert qui symbolisant ici les 4 éléments : Terre, feu, eau et air.
Il restait un diamant ailleurs sur ce fond rose, un diamant rose pâle en forme de corne (comme la corne d’une petite licorne) une sorte de quartz rose (j’ai commandé un pendentif en quartz rose mais je ne pense pas qu’il y ait un rapport ici)...

Dernière partie qui n’a rien à voir avec les précédentes puisque à mon souvenir, ma mère voulait voir ce que donnait un sous vêtement en dentelle sur moi. Un bas noir et un haut rouge si ce n’est l’inverse. Du coup je me changeais dans ce qui était mon ancienne chambre violette en temps réel. Il y avait mon père qui comme de par "hasard" et ma sœur le dira dans le rêve restait à côté de la porte au moment ou j’étais seulement vêtue du bas. C’était pour me voir apparemment en tout cas c’est le sentiment que nous avions. Du coup, malgré la porte qui nous séparait, il pouvait quand même m’apercevoir (entre le verrou ou si elle était entre ouverte je ne sais plus)
du coup je me suis cachée dans le coin, dos tournées, les mains sur la poitrine pour éviter cela. J’ai par la suite une fois "tranquille", montré l’ensemble à ma mère et elle l’a apprécié.
Par la suite, je me souviens avoir demander à ma mère ce qu’elle voulait manger, elle était au régime donc je lui ai proposé lui faire des haricots verts et elle a fini aussi un restant de couleur marron avec du mais à l’intérieur (je développe au détail mais c’est pas important je pense)

Parfois il m’arrive d’avoir des images quand je suis à moitié réveillée, je me demande si ce sont des symboles/images à prendre en considération comme étant de vrais messages. J’ai vu le chiffre "38" cette fois, si vous avez une explication et une signification à me proposer, n’hésitez pas puisque vous vous y connaissez assez bien s’il s’agit bien d’une "pensée éveillée"...

Merci beaucoup à vous !


Dans la première partie, il y a cette femme exclue dans un premier temps, vous-même par identification. Puis petit à petit vous entrez dans la ronde. Vous accédez effectivement à des images symboliques très spirituelles. Je note en particulier :
- la ronde, qui souligne le centre, portée par le cheval blanc pour l’occasion,
- le violet, couleur des évêques ?, qui souligne le mouvement du bas vers le haut,
- le quatre, associé au diamant, et même la corne,
- les 4 éléments très clairement.

Donc d’un côté il y a ces images qui fabriquent un rêve que vous dites : "assez étrange, à la fois doux, noble, spirituel aussi par moment."

Et de l’autre cette scène de sous-vêtements et dentelles à enfiler dans votre chambre d’enfant sous le regard fantasmé du père. Dans cette scène, dans le trou de la serrure et celui de l’œil, on retrouve toute la fantasmatique qui fait fantasmer les freudiens.

Or je note ces deux parties juxtaposées. Comme si le spirituel ne pouvait naître que de cette association au sexuel. Qu’il devait passer par la chair, le corps, l’inconscient donc, et toutes les constructions (odipiennes présentement) inscrites dans cet inconscient depuis l’enfance.

Je trouve cela très intéressant de pouvoir rapporter ces deux parties sans les séparer, sans en oublier une seule.

PS : les images dont vous parlez, éveillée, relèvent de ce que Freud a nommé les rêveries, en leur reconnaissant une valeur équivalente à celle des rêves, donc à ne surtout pas négliger dans une analyse. Maintenant, je ne comprends rien aux chiffres (même si le 4 est essentiel, voir Marie la prophétresse), enfin je veux dire les gros. C’est au rêveur de chercher, date de naissance, age, partie d’une adresse...




Recherchez "Promise" sur l'ensemble des rêves interprétés sur ce site :

Saisissez vos mots-clés :





Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact