Signification rêve

Femme noire au tribunal

Je crois que j’ai rêvé que je reçois un écrit de vous : je voulais pas l’ouvrir, comme ci je savais qu’est ce qu’il contenait. Vous me disiez d’arrêter de chercher ce que les rêves veulent dire et qu’ à force, je risque de devenir folle.

Et puis, il y a l’autre rêve que je trouve étrange :
Une fille de peau noire, que je crois qu’elle a le même âge que moi, les cheveux courts bouclés, avec un air cynique.
Je ne sais qu’est ce qui c’est passé entre nous mais je l’ai accusée de quelque chose pourtant elle ne l’a pas fait expert.
On passe au tribunal, on la reconnait coupable. A notre sortie, on trouve toute sa famille qui ne comprend pas qu’est ce qui arrive, son père en premier.
et là il y avait un sentiment bizarre que je partagé avec elle je crois : Qu’il faut pas croire à ce qu’on voit, que même si le tribunal l’a reconnu coupable, elle reste innocente. Que sa famille ne dois pas perdre foi en elle.

On lui accorde une deuxième chance, il y a eu lieu une deuxième sentence : On la reconnait coupable pour la deuxième fois. On la libère mais avec une menotte dans la main gauche. Qu’elle a du la cacher en sortant.
Toujours sa famille qui l’attend. Mais cette fois y avait beaucoup de monde, touts de couleur noir, portant des vêtement en noirs, ils avaient l’air triste, peiné mais ne disais aucun mots. Et toujours le père de grande taille au devant.

Un sentiment de désolation régnait et je me confondais toujours au sentiments de cet personne accusée, ne sachant plus si je suis elle ou la personne qui a porter plainte.

Je m’attendait toujours qu’il s’attaque à moi à la sortie du tribunal, mais personne ne m’adresse la parole. D’ailleurs ils étaient toujours silencieux ...


Effectivement, il y a un risque de folie à se plonger dans les rêves du fait de leur part majoritairement inconsciente. Mais tant que l’on y va doucement, armé de toute sa conscience, les risques sont plutôt limités. En revanche, il est vrai que si la théorie protège, elle abîme en même temps les rêves et en retire beaucoup de leur sens réel certainement.

Mais c’est le jeu (encore plus sur ce site), alors allons-y !

Cette femme noire qui a le même âge que vous, il me semble qu’elle est évidemment une partie de vous, une partie sombre, votre ombre (lire ici).

On ne peut pas rejeter son ombre, la condamner, l’ignorer. C’est une part de nous-même. Il faut la voir et l’accepter comme elle est, malgré ses côtés négatifs, et en repérant ses côtés positifs aussi.

L’ombre, c’est le double, celui ou celle qui, dans l’ombre, vient compléter le Moi, de ses côtés positifs et négatifs.

L’animus, dans ce registre de vocabulaire, c’est le complémentaire.

On dirait que votre thématique est en train de changer, passant de l’animus, maintenant peut-être plus assuré, au féminin, et à l’ombre. Quel programme !




Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact