Signification rêve

Confessionnal ?

Je suis assise sur une chaise dans le noir. Je sens le sol sous mes pieds grâce à mes chaussures qui sont plutôt lourdes. Je suis penchée vers l’avant essayant de voir le sol. Je me sens très affaiblie comme vidée de toute énergie. Je croise et décroise les bras en frolant parfois mes mains. Je ne peux pas soulever mes jambes elles sont trop lourde et je suis trop faible.

Finalement je me redresse pour prendre de grandes inspirations et mon dos cogne contre le dossier de la chaise. Elle a trois barreaux horizontaux et je regrette presque immédiatement mon geste ayant maintenant mal au dos. Je soulève l’un de mes bras pour poser ma main sur mon épaule mais lui aussi est plutôt lourd et ma main se cogne contre quelque chose à côté.
C’est une table en bois (comme la chaise vu le bruit quand elle grince). J’arrive à poser mon coude dessus puis balaye la table du reste du bras en le faisant glisser. Je bute contre une lampe et trouve l’interrupteur que j’utilise.
Elle grésille d’abord un peu puis s’allume totalement en orange.

Un homme est assis sur la chaise à côté, il porte une toge et des bracelets qui me font penser à l’Égypte. Ses cheveux sont tous blancs, bouclé jusqu’au bas de son visage ils frôlent ses épaules. Il a aussi une barbe qui ne me paraît pas habituelle on dirait des cheveux.

Il regarde d’abord face à lui puis tourne la tête d’un quart de tour et me salue avant que ne débute une conversation que j’ai oublié.
Je me souviens que dès que je veux un peu de silence il me suffit d’éteindre la lampe pour qu’il se taise.


Etonnant ce rêve, au milieu des autres... Mais c’est toujours comme cela avec lui.

Pour moi sans réfléchir cet homme, en raison du lien à l’Egypte, de la toge, des cheveux blancs et longs, de la barbe, de son langage incompréhensible (ici oublié mais c’est la même chose, comme si l’on ne pouvait rien retenir de ses paroles), c’est le vieux sage.

Il apparaît pour vous à la lumière de la lampe, et se tait si vous l’éteignez. Vous retrouvez le silence dans le noir, à l’intérieur de vous-même, mais si vous rallumez la lumière vous pouvez vous assurer qu’il y a quelque-chose, qu’il est là, présent, et que ses paroles aussi existent.

Ce lien entre lumière et verbe, c’est la première fois que je l’observe. Souvenez-vous, dans mon premier livre sur les rêves, que vous avez lu, il y avait à la fin quelques exemples d’apparition du vieux sage. C’est comme une révélation pour la conscience, une expérience rare. Et cela apparaît pour vous dans ce relâchement du corps, cette lourdeur généralisée, comme celle que l’on recherche dans la transe hypnotique. Comme si, durant le sommeil, en conscience de cette lourdeur du corps, quelque-chose de plus subtile vous était apparu.




Recherchez "Confessionnal ? " sur l'ensemble des rêves interprétés sur ce site :

Saisissez vos mots-clés :





Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Qui sommes-nous ? | Partenaires | Légal | Contact