Signification rêve

Je descends de la montagne... a pieds

Il s’agit d’un rêve d’il y a 3-4 jours, où je descends d’une montagne aride telles les Cévennes. Je marche avec précaution et prudence, quelque peu stressée, sur un chemin étroit et très raide, fait de roches et de pierres anguleuses. Un raidillon, serait le mot.

Le lieu par où je passe est frequenté. Devant moi des hommes sont arrêtés et installés sur un rocher au milieu du chemin, à discuter et boire. Ils me laissent sur ce passage ardu prendre appui sur leur pack de bières dont je me sers comme d’un marche-pieds. La descente en devient alors grandement facilitée et l’entrain remplace le stress.

J’ai regardé votre dictionnaire des rêves pour montagne mais le plus souvent il s’agit de les escalader...je me dis qu’un rêve de descente pourrait donner un angle de vue différent pour l’interprétation.... . Merci de vos réponses.


Ok pour la montagne, mais en retenant surtout qu’il s’agit dun grand symbole féminin. Aussi, je reprends votre interrogation à la fin de votre rêve "la chambre verte" : "Est-il toujours question d’un équilibre anima-animus à trouver ?"

Ici justement, le rêve met en scène la manière dont vous vous appuyez sur le masculin pour poursuivre votre chemin. La descente en devient facilité, et le stress disparaît pour de l’entrain.

Certes c’est un masculin un peu brut de décoffrage, un groupe d’hommes qui se distingue par des packs de bières. Un groupe un peu angoissant semble-t-il puisqu’il y a du stress au départ. C’est là une image classique de l’animus négatif. Qui dans le rêve devient plus positif, car sur ce "raidillon" vous êtes obligée de coopérer avec ce masculin, de vous frotter à lui, et de faire l’expérience qu’il peut vous être utile.




Recherchez "Je descends de la montagne... a pieds " sur l'ensemble des rêves interprétés sur ce site :

Saisissez vos mots-clés :





Posez une question ou complétez cet article
  • 20 mai 2019

    Bonjour

    S’appuyer sur son masculin pour accéder à son féminin d’une façon plus aisée et légère si sentir moins à l’étroit et en stress grâce au masculin ouvrier...quel beau rêve ! Je trouve en lisant votre interprétation :)

    Quelle expédition j’ai mené pour cette réconciliation jusqu’à la coopération...c’est pas du petit ouvrage je peux vous dire. J’espère rejoindre une vallée verdoyante et paisible oú règne dans l’équilibre, partage et harmonie. A suivre.
    Merci.

    • 7 septembre 2019

      Bonjour

      4 mois plus tard....cette fois je suis de nouveau, en rêve, dans une descente de montagne mais après l’avoir brillamment escaladé. J’en garde le sentiment pas d’image de la montée. Il s’agit d’un flanc de montagne, une paroi d’escalade en pleine nature. Tandis que je la redescends en marchant avec toutefois des passages de varape mais sans difficulté je croise ceux qui sont dans l’effort de la montée tandis que je sautille comme un cabri. Le plaisir est là pour tout le monde et au passage entre escaladeurs, on se félicite d’avoir profité de cette belle journée avant l’automne. Il fait très beau sans avoir chaud. J’apercois sur la paroi, une cordelette rouge doublée qui sert au "rappel", sécurité qui appartient à d’autres personnes que je ne vois pas à proximité. Deux fils rouges sur un flanc. Un détail dont je ne saisis pas l’importance.
      Je croise dans un passage étroit qui forme un creux dans la paroi qu’il faut traverser, trois hommes, eux en montée qui cherchent leur prises tandis que je cherche les miennes. Je les gêne un peu. Je m’en excuse. Ils ne me reprochent rien c’est le jeu. Ils sont concentrés dans leur action. Je m’écarte pour les laisser passer eux étant dans une situation plus délicate que moi. Puis, je passe une fois qu’ils sont moins dans une posture pénible, redressés, et poursuis la descente.

      Dans ce rêve plus aucun stress de mon côté, l’humeur est au beau fixe pour tout le monde. Cette fois dans ce passage en creux c’est par les hommes qu’une petite tension sans conséquence s’exprime.
      Je suis revenue lire votre interprétation de celui-ci. J’ai regardé aussi dans dictionnaire la symbolique du "aller en bas". Je me sentais certes un peu déprimée hier et suis toujours en introspection. Je me dis que le temps de la psyché pour se remanier est assez long. Mais bon..."Maniez-vous !" est une expression que je n’utilise plus depuis longtemps. Je devrais peut-être...En tous cas, c’est toujours agréable de constater que ça bouge même un peu plutôt que de se répéter en boucle toujours pareil. Qu’est ce que vous diriez de ce remaniement à partir d’une même situation de rêve ? Ce qui suppose une forme de répétition quand même. Si vous avez le temps.
      Merci.

Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Qui sommes-nous ? | Partenaires | Légal | Contact